Mousse Chocolat-Noisette

La mousse Chocolat noisette, c’est notre secret. Chez les Juby, la recette se transmet de génération en génération sans sortir du cercle familial. Fidèle à la tradition, je tenais le trésor caché mais là tout change. J’ai envie de partager le meilleur. Alors c’est parti. Naturellement, j’ai adapté l’idée originelle au goût actuel. Moins de sucre, moins de beurre, la mousse chocolat a gagné en légèreté sans rien perdre en gourmandise.

recette mousse au chocolat – Sophie Juby – Oups il manque les oeufs sur la photo !

Mousse coco-noisette selon Sophie Juby

Voici la liste des ingrédients pour 8 personnes.

Côté temps de préparation, je dirai 20 à 30 minutes.

Ingrédients pour 8 personnes
200 gr de chocolat noir
100 gr de boudoirs – biscuits à la cuillère
125 gr de beurre doux
125 gr de sucre en poudre
100 gr de noisettes en poudre
4 oeufs
3 dl de lait

Mousse Chocolat la recette pas à pas

  • Réduis les biscuits en miette – J’utilise mon robot cuisine ( l’accessoire carotte râpée est parfait pour faire une sorte de poudre)
  • fais fondre le chocolat cassé en morceau à feu très doux
  • Hors du feu, incorpore les jaunes un à un en remuant vivement
  • Ajoute le lait, le sucre et remets sur le feu. Fais épaissir la crème sans bouillir au moins 5 minutes
  • Laisse tiédir puis incorpore le beurre coupé en morceau. Quand le mélange est homogène, ajoute les noisettes et les biscuits réduits en miettes.
  • Laisse refroidir complètement
  • Bats les blanc en neige et ajoute à la préparation. Mélange bien.
  • La mousse est prête. Tu peux transvaser dans un grand saladier pour une version très gourmande à partager. Je préfère l’option de la verrine individuelle.
  • laisse prendre 12h au refregirateur ou passe au congélateur si tu manques de temps.
  • Cette mousse se conserve très bien au congélateur – elle peut donc se préparer d’avance. C’est cool.

Voilà, la mousse chocolat- noisette, c’est hyper facile et très gourmand. Avec cette recette, tu vas faire plaisir.

Idées menus pour le déjeuner de Pâques

Pâques 2020 reste à inventer. Quel menu pour ce jour de fête totalement inhabituel ?

Cette période est particulièrement difficile. Les finances sont ou seront bientôt au plus bas. Il ne s’agit pas ici de faire l’apologie d’une table Garguantuesque. C’est surtout l’idée de faire plaisir, de conforter sa petite tribu. Chacun peut adapter les recettes avec ses moyens. Plus de légumes, moins de viande et les produits de luxe comme les asperges en petite touche.

Petite astuce pour un effet waouh : on soigne sa déco. Ressortez les jolies nappes, faites de mini bouquets avec les fleurs du jardin: quelques tiges de géranium, des branches chargés de petites feuilles printanières. Vous ajoutez des sujets en chocolat et votre table sera réussie.

Côté food, en Aquitaine nous avons la chance d’être une grande région de production agricole. Alors on va se faire plaisir avec un marché de produits frais.

L’asperge verte, la star de nos tables de Pâques

Pâques 2020, version végétarienne

  • Pour accompagner l’apéro : Butternut au tahini, la recette de ma copine Eva : http://evaettorocoro.com/butternut-au-tahini/. Cette recette, c’est juste une tuerie. Cuit au four, le butternut est un peu doré, cela donne un goût de grillé incroyable. La préparation fait penser à du houmous, c’est hyper bon.
  • Entrée : salade de légumes nouveaux et pois chiches
  • Pour suivre : cake tomates séchées et chèvre.
  • Dessert : mousse choco-noisette ou tarte aux fraises

Pour la salade de légumes nouveaux, on a le choix pour les salades : laitue, batavia… On trouve déjà des concombres, des fèves et même des tomates d’Aquitaine. Je vous mets à suivre une recette issue du blog. Pour ceux qui n’ont pas de pois chiches, on peut remplacer par une autre céréale: quinoa, épeautre et tout simplement un peu de riz blanc.

Autre idée végétarienne : le risotto aux asperges vertes.

La recette de la mousse Choco-noisette, je vous la donne très vite.

Pâques 2020 en mode Sud-Ouest

  • salade de légumes nouveaux
  • magret grillé, pommes de terre nouvelles et fruits secs
  • tarte aux fraises d’Aquitaine

Tarte aux fraises facile

La tarte aux fraises, mon dessert préféré avec la mousse au chocolat. Pourtant, je n’en fais pas souvent. Je n’aime pas mettre les mains dans la pâte. Et l’acheter toute prête, ah non, 🤮🤮🤮 ! La majorité des préparations industrielles n’ont même pas un gramme de beurre dans leur composition. c’est une insulte à mes ancêtres bretons.

En cette période de confinement, pâtisser, c’est une belle occasion de faire un atelier en famille, d’inclure les enfants et de faire plaisir à tout le monde. Alors, on se lance, voici une recette toute simple pour une tarte aux fraises trop miam. 😋

Tarte aux fraises sur base de sablé breton :

le tempo : Préparation 10 minutes – repos 2H- cuisson 15 minutes.

Mon conseil : faire la pâte la veille ou même 2 jours avant.

le sablé breton – 4pers – la garniture
80 gr de beurreCrème fraîche liquide
80 gr de sucre en poudre250 gr de fraise
110 gr de farine
1 poignée d’amandes effilées
ou 40 gr de poudre d’amandes

Le sablé breton selon Sophie Juby

Pour le sablé, je n’ai pas consulté de recette, j’ai fait d’instinct mais par contre, je l’ai testé plusieurs fois. C’est hyper bon. Attention je donne des quantités pour 4 pers et un petit moule. J’utilise un rectangle (36 *12) . Pour un plus grand format, je conseille de faire deux pâtes.

  • Fais fondre le beurre au micro -onde dans un saladier.
  • ajoute le sucre et fouette le mélange. Cela a la consistance d’une crème
  • ajoute la farine et remue avec une spatule. Tu formes une boule et tu mets au frais au moins 2H ( pour laisser le gluten se transformer)
  • Tu sors ta pâte et tu attends qu’elle ramollisse ( environ 1/2h). Tu ajoutes les amandes. Puis tu essaies de la rouler. C’est assez difficile car elle casse . Au besoin, tu fais deux galettes avec les mains.
  • Tu garni ton moule et avec les doigts tu donnes une bonne forme. Ensuite pour niveler tu prends un verre et tu roules.
  • Tu mets à four chaud pendant 15 minutes – temps approximatif. Il faut surveiller – on regarde la couleur.
  • Tu laisses refroidir.

Tarte aux fraises d’Aquitaine

  • monte la crème en chantilly. Etale sur ta pâte
  • coupe les fraises et dépose sur le biscuit.
La version Famille selon ma copine Flo.

La variante : tarte aux pommes.

le sablé breton + des pommes caramélisés, c’est juste une tuerie.

Une idée pour ceux qui n’ont pas de fraises.

Alors cela vous tente ?

Vraiment, je vous conseille d’essayer. La tarte aux fraises selon Sophie Juby, c’est simple et gourmand.

Et la base sablé breton, elle fonctionne avec tous les fruits frais et même un crémeux citron. On en reparle ?

Chou-fleur entier rôti au four aux parfums de coriandre

Le chou-fleur entier rôti est souvent à la carte des restaurants anglo-saxons. J’ai trouvé une recette sur un site Australien, celui du magazine Taste. Je l’ai arrangé à ma façon. J’ai surtout raccourci le temps de réalisation par une pré-cuisson à l’eau. Cette proposition est pour les fan de coriandre. On l’utilise sous trois formes : herbes fraîches, graines entières et moulue.

Je suis partie de mon marché bio (c’était début mars). Le maraîcher terminait sa saison de choux-fleurs. Les petits formats aussi beaux que bons m’ont donné l’envie de les travailler entier.

Les choux-fleurs du marché bio, trop choux

Chou-fleur rôti aux épices

Ingrédients pour 4 personnes
4 mini choux-fleurs ou 2 à partager
1 cuillère à café de coriandre moulue
1 cuillère à café de graines de coriandre entières
1 cuillère à café de cumin
1 cuillère à café de cinq épices
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
sel, poivre
  • Retirer les grosses feuilles des choux. Tailler la base pour qu’ils puissent tenir debout. Laver les légumes.
  • Pour accélérer la cuisson au four. faire pré-cuire dix minutes dans de l’eau bouillante. Egoutter
  • Mettre les choux dans un plat allant au four. Arroser d’huile d’olive
  • Recouvrir des épices en mélange
  • passer au four chaud 180° – 20 minutes –
Choux-fleurs précuits 10 minutes à l’eau puis rôtis 20minutes au four à 180°

Rem : le temps de cuisson dépend de la taille des choux. Si ils sont gros, compter 30-40 minutes. En fin de cuisson, un couteau fin s’enfonce dans le légume. En cas de doute, on sort le plat du four et on coupe un morceau pour tester. Si on précuit pas à l’eau, il faut compter une heure au four.

Pesto coriandre et pistache pour accompagner

La recette propose de déguster le chou-fleur avec un pesto à la pistache. J’avoue c’est hyper bon. Je vous donne leur recette mais pas de panique, si vous n’avez pas les ingrédients, un pesto d’herbes fraîches sera parfait. Et ne vous prenez pas la tête avec les pignons de pain, c’est vraiment trop cher. On peut faire un pesto avec des noisettes ou des noix de cajou, c’est hyper bon aussi.

Je reviens au pesto pistaches, il vous faut :

  • 55 gr de pistaches
  • 6 tiges de coriandre fraîche
  • 4 tiges de menthe
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Pour le pesto, pas besoin de guide. On mixe les herbes et l’ail dans un petit mixeur. On ajoute ensuite le citron et l’huile en dernier. EASY.

Houmous maison pour le dressage et pour le gout

On peut servir le chou-fleur juste accompagné du Pesto. Le must, c’est de lui associer un houmous maison. ( à défaut, celui du traiteur du coin) . Pour dresser, on étale d’abord le houmous avec une cuillère comme base. On pose un chou par assiette (pour les minis), on ajoute le pesto, quelques pois chiches cuits, et des pistaches concassées.

Chou-fleur rôti servi sur un Houmous maison & pesto à la pistache

Vous l’avez compris, cette recette de chou-fleur rôti au four se décompose en trois partie. On a la préparation du chou et ensuite celles des accompagnements. Au final, cela prends un peu de temps mais c’est toute la complexité de la vraie et bonne cuisine végétarienne.

Pour ne pas passer Trois heures en cuisine, je vous suggère de faire le plat en plusieurs jours. Le premier le houmous, que vous pouvez congeler. Et le lendemain le chou et le pesto. Un genre de Batch cooking simplifié.

Un nouveau site pour s’approvisionner en produits frais et locaux

Le covid-19, c’est une calamité pour le monde agricole. Les consommateurs se ruent sur les produits secs. Les marchés de plein air ferment. Nos producteurs manquent de débouchés. Pour les aider,

L’AANA ( Agence de l’Alimentation de Nouvelle-Aquitaine) lance une place de marché en ligne pour soutenir les producteurs d’Aquitaine.

Produits locaux de Nouvelle-Aquitaine, c’est quoi ?

Le site http://www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr a pour vocation de rapprocher Producteurs et consommateur. C’est une plateforme de mise en relation.

Les producteurs vont renseigner une fiche indiquant :

  • les produits proposés,
  • les jours, horaires et coûts de livraison.
  • La zone de livraison desservie

Les consommateurs vont se géolocaliser sur le site.

  • Ils auront alors accès à la carte des producteurs de leur zone de chalandise.
  • Ils pourront passer commande directement chez le producteur

On commence quand ?

Le site sera opérationnel dès le 27 mars pour les producteurs et dès le 31 mars pour les consommateurs.

Côté Producteur, la plateforme, c’est quoi ?

Bien manger en temps de Coronavirus

Crise sanitaire oblige, nous voilà confinés à la maison. Pour autant, il es possible de bien manger et même d’améliorer nos pratiques.

Voici quelques idées pour vous approvisionner en produits locaux.

Ou trouver des produits frais et locaux en temps de Coronavirus

A Bordeaux nous avons un choix incroyable. Il y a :

  • des systèmes de livraison gérés par des associations ou des entreprises privées. Je recommande les P’tits cageots, une association d’insertion approvisionnée en bio : https://www.lesptitscageots.fr
  • Je pense aussi à des plateformes en ligne comme la Ferme de Tauziet, un distributeur de produits locaux https://www.tauzietnco.fr/ventes
  • Je n’oublie pas les artisans de nos quartiers. Soyons sélectifs. encourageons les belles initiatives. Ici nous avons la chance de voir s’ouvrir des boulangeries bio, des torréfacteurs de café de spécialités, des fromagers, des cavistes engagés.
  • Last but not least : les chocolatiers. Ne laissons pas tomber nos adresses favorites. Les artisans ont souvent des sites de vente en ligne. Pâques approche. Si vous avez une envie de gourmandise, je vous recommande : https://cadiot-badie.com, https://www.darricau.com/#nogo, ….

La cuisine maison c’est le plaisir d’innover, de tester

Maintenant que vous avez les adresses, il vous reste à utiliser ces produits.

Le bon côté du confinement, c’est le temps donné pour cuisiner maison. Alors oublions les plats préparés. Adieu lasagnes et pizzas surgelés. Bonjour le hachis parmentier et la blanquette comme chez mémé. Dans un de mes chroniques, je vous parlais du Ginette Mathiot, c’est l’ouvrage qu’il vous faut pour retrouver le goût de la cuisine française traditionnelle. Les recettes sont faciles, accessibles aux débutants. Et quel plaisir de voir sa tribu se régaler d’une simple purée, d’une tarte aux pommes avec une pâte sucrée maison. ( soyons honnête, la pâte en rouleau de supermarché, c’est juste pas bon. D’ailleurs, elle ne contient même pas de beurre, quel scandale)

C’est aussi le moment de tenter des expériences, de tester les cuisines du monde. Cuisiner, c’est parfois une opportunité de partir en voyage. Cuisine indienne, curry thaïlandais, c’est facile et tellement bon. Il suffit de quelques épices pour transformer un plat, pour faire un tajine comme à Marrakech ou un curry de pois chiches comme à Bombay.

Et le must, c’est de mixer les recettes, de mélanger les cuisines, d’emprunter le meilleur à chacune. Alors soyez créatifs, votre tribu vous dira merci.

Profitons de ce moment pour revoir nos pratiques

Cette crise devrait nous inciter à privilégier certains modes de distribution. Nous voyons bien que se nourrir et bien se nourrir peut devenir une préoccupation. Alors prenons cette épreuve comme une chance, celle de réorienter nos achats.

En France, nous avons la chance d’avoir une tradition agricole forte et un système de distribution bien organisé. Pour autant tous les circuits ne se valent pas. Les marchés, les magasins de vente directe offrent à l’agriculture familiale un débouché pour ses produits mais aussi un revenu décent à ceux qui nous nourrissent.

Dans l’urgence, je ne vous ai pas conseillé les AMAP mais pour l’avenir, on peut y songer. L’idée est de sécuriser les débouchés des agriculteurs en s’engageant pour une durée d’une année à acheter leurs produits.

Les enfants se réjouissent de ces vacances forcées. Nous, les adultes, nous sommes partagés entre la résignation et la sidération. Notre mode de vie se trouve bouleversé. Jamais nous avions imaginé subir une telle pandémie. Voilà que notre modèle de société montre ses limites. il est temps de faire notre révolution culinaire.

Bien manger en temps de Coronavirus, c’est possible. Demain, il faudra continuer.

Pancakes à l’effiloché de canard

Voici une recette de pancake salé ou comment intégrer une spécialité anglo-saxonne à la cuisine Française. J’ai choisi le pancake à l’effiloché de canard, une association très Sud-Ouest. Pour cette préparation, j’utilise exclusivement des produits locaux achetés en direct producteur. Les oeufs, la farine, le lait et les légumes sont bio.

Pancakes salés, ingrédients pour 8 gâteaux

Pour le pancake salé , on utilise les même produits que pour le sucré. La seule différence, c’est la quantité de sucre. Ici elle est minime.

60 gr de beurre doux
3 oeufs
15 cl de lait frais
150 gr de farine
10 gr de sucre
1 sachet de levure chimique – mieux quelques grammes de levure fraîche
1 pincée de sel

Réaliser une pâte à pancakes

Cette recette est inspirée du livre Pancakes Party aux Editions Marabout. Je l’ai testé de nombreuses fois et vraiment elle est géniale. J’utilise de la levure fraîche à la place de la levure chimique. (on en trouve vendue moins de 1€ en supermarché – 1 cube pour 1Kg de pâte) Le résultat est bluffant. Plus aérien, plus joufflu, c’est incroyable.

  • Dans un saladier, on met le beurre à ramollir 2 minutes au micro-ondes. Puis on verse les œufs et le lait.
  • On remue bien avec un fouet. Ensuite on ajoute le reste des ingrédients. On mélange bien sans trop travailler la pâte. 
  • Le livre ne le dit pas, mais il est bon de laisser la préparation reposer 1 heure. (cela permet au Gluten de se transformer. La pâte sera plus moelleuse). Si on utilise de la levure fraîche, alors le temps de repos est obligatoire. Je compte 2 heures à température ambiante.
Pâte à pancake à la levure fraîche

La cuisson des pancakes

Le pancake se cuit presque comme une crêpe. La différence est dans la température. Compte tenu de l’épaisseur du gâteau, on travaille à feu moyen. Pour un super rendu, j’utilise une petite poêle adaptée à la taille de mon pancake.

Pancake au canard comme un burger

Sauce ketchup maison Effiloché de canardOignons confitsSalade mixte
500 gr de tomates fraîches en saison ou une boite de pulpe de tomate bio de 250 grOn en trouve déjà prêt sur les marchés du Sud-Ouest. J’achète le mien chez un producteur de canard présent sur le marché de Stéhélin le mercredi250 gr d’oignons rougesmélange de saison
1 échalote
2 gousses d’ail
Faire un effiloché maison c’est un peu long. On peut tricher en utilisant du confit. Il suffit alors d’émietter la viande déjà cuite1 cuillère à soupe de raisins secsEn hiver, c’est épinards frais, et mâche
sel – poivresel – poivre
1 cuillère à café de sucre1 cuillère à soupe d’huile neutrevinaigrette aux herbes
Piment d’espelette20 gr de beurre

Le Ketchup maison

  •         Epluche 1 échalote et 6 tomates bien mures, coupe les en petits cubes . En hiver, je remplace les tomates fraîches par un coulis bio.
  •        Verse dans une poêle une cuillère à soupe d’huile d’olive. Ajoute les tomates. Laisse réduire pendant 15 minutes
  •        Ajoute 2 gousses d’ail très finement hachées, 1 cuillère à café de sucre, 1/2 cuillère de piment d’Espelette et continue la cuisson 5 minutes.
  •        Verse dans un bol et écrase bien le tout ou passe au mixeur pour un rendu plus lisse.

Certains ajoutent du curry, des épices à la préparation. Pourquoi pas. J’aime rester sur le goût des tomates avec juste la touche spicy du piment d’Espelette. Mon ketchup ressemble à un concassé.

Les oignons confits

Mets dans une casserole, le beurre et l’huile à chauffer doucement. . Ajoute les oignons émincés. Mets à compoter à feu doux pendant 15 minutes. Surveille la cuisson. Au besoin, ajoute un peu d’eau. Les oignons rouge sont naturellement sucrés. Si on utilise des jaunes ou des blancs, on peut confire avec une cuillère de sucre en poudre.

Pancake salé, le dressage

Pour donner un côté festif au plat, pose sur la table l’ensemble des ingrédients. Chacun se servira en fonction de son goût. Les enfants adorent personnaliser leur assiette.

Pancake à l’éffiloché de canard

L’idée de l’assemblage, c’est de monter le pancake comme un burger.

D’abord, le gâteau, puis le Ketchup, la viande, les oignons confits et quelques copeaux de parmesan on top. Je sers la salade en même temps.

Voilà, le pancake à l’effiloché de canard, c’est tout simple. Et c’est trop miam.

Oups, le parmesan, c’est pas local. Alors pour les puristes, je recommande de le remplacer par du Brebis des Pyrénées.

Le guide Michelin à Bordeaux, remise des étoiles

Ce lundi, la team Métro de Bordeaux Lac remettait aux chefs étoilés leur plaque Michelin 2020. Imaginez toutes les stars de Gironde et au delà réunies au Palais de la Bourse de Bordeaux. OMG, quelle incroyable concentration de talents.

Et pourtant, Les nouvelles stars l’ont joué modestes. J’aurais aimé qu’ils nous parlent un peu mais ils sont resté discrets. Alors pour les non-initiés, je rappellerai juste que cette plaque de 30cm2 représente un travail fou, des heures derrière un piano, des années d’abnégation où le chef ne compte pas ses heures. On parle de souffrance mais aussi de passion, de plaisir à partager, à donner chaque soir le meilleur. Car l’étoile récompense la maîtrise, la technique, la créativité mais aussi la constance, la régularité.

Le Guide Michelin, l’incontournable référence

La plaque rouge, c’est une très belle reconnaissance. Le Guide Michelin reste la référence absolue en cuisine. Aucun autre classement n’est venu bousculer cette institution. Décrocher l’étoile, la première, la seconde ou la troisième c’est l’ultime récompense, le graal.

Alors bravo encore aux lauréats et longue route aux nouveaux étoilés. Que ce petit livre rouge ne vous enferme pas dans une dogmatique mais qu’il vous donne l’envie de continuer à faire briller l’excellence à la française.

Les Nouveaux ⭐️ au Guide Michelin 2020

Victor Ostronzec, restaurant le Solena à Bordeaux.
François Sauvêtre et l’équipe de l’Oiseau Bleu à Bordeaux
Giovanni Pireddu et l’équipe de Tentazioni à Bordeaux
Yohan amado de La Maison Claude Darroze à langon

Le Skiff Club, nouveau ⭐️⭐️ à Arcachon

Stéphane Carrade, chef de l’Hôtel Haïtza à Arcachon et son directeur de salle

et en bonus, deux stars de Bordeaux

La remise de plaques, c’est aussi une occasion de rencontre entre chefs. Nos super stars à l’agenda hyperbooké ont profité du moment pour échanger autour d’une coupe de Champagne.

Tanguy Laviale, restaurant Garopapilles et Vivien Durand du Prince Noir à Lormont

Ce lundi 24 février 2020, on remettait aux chefs étoilés leur plaque Michelin 2020.

La Yole de chris, le bistro de Christopher Coutanceau

La Yole de Chris, un bistro face à la mer

L’adresse bénéficie d’un emplacement incroyable. On est dans la continuité du vieux port de la Rochelle. Le restaurant est posé face à la baie. Devant, c’est la plage de la Concurrrence. Le bâtiment, une construction moderne, est divisé en deux. D’un côté le restaurant gastronomique, trois étoiles Michelin depuis 2020 et le bistro flanqué d’une belle terrasse.

La Yole de Chris, le bistro de Christopher Coutanceau

Un bistro au décor contemporain

Pour son bistro, le chef Christopher Coutanceau a imaginé un décor résolument moderne en accord avec l’architecture du bâtiment. On accède à la vaste salle à manger par la terrasse. A l’intérieur, on est dans un univers brasserie avec de longues tables d’hôtes à partager, un bar comptoir, un ballet de serveurs et une courte carte doublée de suggestions à l’ardoise.

Les convives sont assis perpendiculairement à la cuisine ouverte. Ici tout est transparent, on peut voir son poisson à l’étal puis en suivre la cuisson et la découpe. Celle-ci se fait en salle. La Yole de Chris emprunte à la table gastronomique le service au guéridon. C’est toujours très sympa de voir le poisson arriver entier et être préparé devant soi.

Autre emprunt à la table de chef : La vaisselle de chez Gien, les couverts stylés, les serviettes épaisses en coton amidonné. La Brasserie est à la hauteur de la réputation du chef, trois étoiles Michelin depuis 2020.

La Yole de Chris : le menu

Que mange-t-on chez Christopher Coutanceau ? Du poisson, des fruits de mer, ici, c’est une évidence. Le chef, surnommé le cuisinier pêcheur met au menu de son bistro la pêche locale et celle de la côte atlantique.

Les entrées à la carte ont le goût des vacances à la mer : huîtres, palourdes, araignées, crevettes et homard breton. Je n’oublie pas le plateau de fruit de mer, l’incontournable assortiment d’un restaurant de bord de plage. il y a aussi la soupe de poisson, le carpaccio de lotte ou les couteaux au beurre d’algues.

Pour suivre, on a le choix entre de la seiche, des Saint Jacques ou de la sole de petit bateau. À l’ardoise, la pêche du jour, c’était en février des poissons nobles à partager avec sa(son) chéri(e). Sole, turbot, barbue ou Saint Pierre.

Les accompagnements, les sides, sont à choisir entre chou, risotto, frites, écrasée de pomme de terre ou salade. Foncez sur la purée au bon goût de beurre et oubliez les frites (servies très très colorées)

Pour terminer des profiteroles, un riz au lait ou un café gourmand. Juste une petite note sucré comme chez mémé.

Nota : si vraiment, vraiment, vous souhaitez manger carné, c’est possible. À la carte : escargots, tartare de boeuf, pluma ibérique et côtes d’agneaux.

Les photos de notre déjeuner

On est donc bien dans l’idée d’une brasserie de ville maritime. L’exceptionnel dans l’histoire, c’est la qualité des produits et la réussite des cuissons. Ceux qui aiment le vrai poisson, sauvage, frais et parfaitement cuisiné apprécieront. J’ai adoré ma barbue servie accompagnée d’une sauce vierge acidulée. Tous les poissons sont cuits dans un barbecue en terre cuite inspiré des Kamado japonais. Le Big Green EGG combine deux modes de cuisson celle du feu de bois et celle du four. Au final, on a le moelleux et l’incomparable goût de fumé. Juste magique. A la Yole de Chris, on utilise des charbons de bois spéciaux ( argentine) qui donnent aux préparations des parfums incroyables.

Je n’ai pas parlé des vins. On a pris au verre, un petit Chablis bio de la Chablisienne 7€. cave coopérative assez connue. Facile. A la bouteille, la sélection est centrée sur la France. Joli choix en Loire, et ensuite quelques flacons de toutes les régions.

Voilà, l’adresse mérite de figurer dans votre liste de table où bien manger. La Rochelle est une ville fabuleuse au printemps. Entre une flânerie sur le port et une visite de l’aquarium, la Yole de Chris est le bistro qu’il vous faut pour une pause gourmande.

La Yole de Chris, les informations pratiques

  • 5 allée du Mail, 17000 la Rochelle – 05 46 41 41 88
  • ouvert tous les jours, toute l’année.
  • menu déjeuner 27€ ; Entrée + Plat 21€
  • menu enfant 13€
  • A la carte comptez 60€ sans les vins, ça pique un peu pour le midi. Mais bon le poisson sauvage, cela se mérite.

BIG, bistro Girondin, une adresse 7/7

BIG, c’est l’adresse idéale pour ceux qui veulent manger bon, pas trop cher sans se prendre la tête avec les réservations. Le restaurant restaure tous les jours, c’est facile. Avec Big, bistro girondin, on est dans le registre de la brasserie traditionnelle ouverte 7/7.

Un décor typique de bistro parisien

Chez Big, le décorateur s’est fait plaisir. il a utilisé tous les codes du bistro : murs carrelés de miroir, lustres en verre dépoli, bar monumental et banquettes en moleskine. Le bonus, c’est le superbe sol en carreaux de ciment découvert lors des travaux de rénovation. Avec sa patine, ses manques et ses carreaux marqués par le temps, il apporte une touche d’authenticité à l’ensemble. L’effet est assez bluffant. On se croirait dans un lieu chargé d’histoire.

Murs carrelés de miroir, suspensions Art Déco et banquettes en moleskine,
Une vraie ambiance Brasserie chez BIG, Bistro Girondin

Côté cuisine, BIG mise sur les classiques

La carte fait le bonheur des amateurs de cuisine traditionnelle. Chez Big, bistro girondin, on mange français. Pépé ne serait pas déçu, ses plats favoris sont au menu. Son fils appréciera une cuisine tranquille mais bien faite. Pour faire passer, une offre de vin au verre bien balancée et à prix doux. A la bouteille, le client peut choisir de rester àBordeaux ou de se balader en France. Toutes les régions sont représentées.

Menu du jour à ou à la carte

Le déjeuner chez BIG, bistro Girondin

Voilà, BIG, Bistro Girondin, c’est un restaurant à mettre dans votre eat list. Pour un dimanche ou un lundi, c’est un super plan. Et si vous avez des copains étrangers, pensez à BIG. Le combo décor bistro + cuisine traditionnelle française, cela fonctionne toujours.

BIG, bistro Girondin

64 rue Saint Rémi, 33 000 Bordeaux

Ouvert du lundi au dimanche