Bordeaux Tasting 2021: dégustation géante des grands vins de Bordeaux

Le Bordeaux Tasting 2021, c’est une dégustation géante de grands Bordeaux organisée par le magazine Terre de Vins. Au programme de ce week-end : des rencontres entre professionnels et amateurs, des ateliers à thème et pour les plus chanceux, des Masterclass. Voici en partage émotions et images de ma journée du 11 décembre.

Bordeaux Tasting : une dégustation sous les ors du Palais de la Bourse

Les amoureux de ma ville en conviendront, le plaisir du Bordeaux Tasting commence dès l’entrée dans la salle de réception du Palais de la Bourse. La belle architecture classique, les grands volumes, le plafond éclairé en rose et l’escalier monumental qui mène aux étages supérieurs impressionnent et flattent l’oeil. Au premier, c’est un vrai bonheur de déambuler librement dans les salons aux boiseries plaqués d’or, à la décoration un rien vieillotte de portraits de notables et autres tapisseries à thème. On aime les parquets anciens, les lustres à pampilles, les cheminées de marbre et la vue sur le fleuve depuis les immenses fenêtres.

Un programme riche fait de rencontres, d’ateliers et de dégustation

  • Trois lieux, le Palais de la Bourse, l’église Saint Rémi et le Musée des Douanes
  • + 200 châteaux à déguster, 166 Bordeaux, 25 invités et 23 maisons de Champagne.
  • des ateliers découverte organisés par l’Ecole du Vin de Bordeaux.
  • Des Masterclass

Je vous conseille de réfléchir à votre parcours pour ne rien manquer d’essentiel. Il y a tant à faire qu’une journée c’est un peu court. J’ai l’habitue de préparer ma visite. Je vous donne ici les informations pour faire de même : http://bordeaux-cuisine-and-co.org/bordeaux-tasting-2019-mes-conseils-pour-organiser-vos-degustations/

Bordeaux Tasting 2021 : les coups de coeur de Sophie Juby

Soyons honnête, le choix est si vaste qu’il est humainement impossible de tout tester. Depuis le temps que je fréquente l’évènement, je me suis construit mon référentiel, un sorte de cave idéale. Dans la mienne, il y a les trois Bordeaux que je vous présente ici auquel j’ajouterai bien un champagne découvert ici, celui du domaine

Mes coups de coeur au Bordeaux Tasting

  • 🍾 Le Champagne Telmont. Blanc de Noirs 2014 58€. Frais, craquant et peu dosé (3,4 Gr/l). 61% pinot noir et 39% pinot meunier. domaine certifié bio en 2021. Un champagne novateur et engagé avec son étiquette qui raconte le vin en toute transparence.
  • 🍇 Le Blanc de Fourcas Hosten 25€, un vin élégant produit à Listrac Médoc. 67% Sauvignon blanc, 18% Sauvignon gris et 15% sémillon. En bio depuis…
  • 🍷 Château Prieuré Lichine. 45€ . Un Margaux velours en bouche. 65% cabernet sauvignon, 30% merlot et 5% petit verdot
  • 🍷 Château de la Dauphine 2016 , un très joli Fronsac produit en Biodynamie. 90% de Merlot 10% de Cabernet Franc. Des arômes de fruits rouge et beaucoup de fraîcheur.
  • 🍷Château Clinet 2018, 130€ un merveilleux Pomerol, une caresse gourmande. 85% merlot et 15% cabernet sauvignon

France Bleu 2/12 : Agenda Tutti Frutti 2022.

Comment ça va ? Je ne sais pas vous, mais moi l’hiver j’ai tendance à déprimer. Alors pour booster mon moral, j’ai plein d’astuces et de routines bien être. Ici je reviens sur ma chronique France Bleu Gironde du 2/12 : Agenda Tutti Frutti.

En cuisine, pour mettre du soleil et du peps dans mes assiettes, je cherche toujours de nouvelles idées. Avec l’agenda Tutti Frutti 2022, j’ai trouvé mon compagnon bonne humeur. Ce livre FEEL GOOD, je vais le poser devant moi sur mon bureau et j’y noterai mes rendez-vous gourmands.

Vous voulez en savoir un peu plus sur le contenu ?

L’agenda Tutti Frutti est un classique agenda papier sur lequel vous inscrivez votre planning jour par jour. Celui de Laurence Dessimoulie est organisé par semaine. Chacune occupe une double page illustrée d’une recette à base de fruits.

Pourquoi on aime l’agenda Tutti Frutti.

L’originalité de ce livre tient à la personnalité de Laurence Dessimoulie et à sa cuisine axée sur le bien-être et le respect des saisons. Les livres de Laurence sont le reflet de sa philosophie du manger responsable et de sa grande connaissance des plantes. Avec elle les fruits se consomment à maturité, les fraises en été et les pommes en hiver. Et quand la saison n’est pas propice aux fruits frais, elle bascule sur les fruits secs riches en bons sucres, en vitamine B et en antioxydants. 

Ici , un exemple de mise en avant d’un fruit riche en vitamine C, la grenade :

On prend beaucoup de plaisir à feuilleter ce livre qui en plus des recettes nous fait découvrir des produits originaux et nous rappelle à chaque page les bienfaits des fruits.

Alors si vous souhaitez mettre de la vitamine dans votre quotidien, je vous recommande ce petit ouvrage vendu au prix de 14€.

Sympa pour un cadeau de Noël. 

EXP’HÔTEL 2021, les restaurateurs balancent entre authentique et technologique

EXP’HÔTEL 2021, le salon Bordelais de l’hôtellerie et de la restauration vient de fermer ses portes. Voici mes impressions à chaud sur un métier qui bouge. Après deux ans de vie sous Covid 19 et trois confinements, on aurait pu croire les restaurateurs à genoux. Bien au contraire, la pandémie les a bousculés, challengés mais pas battus. La majorité s’en est sortie. Bien ou mal, il me semble encore trop tôt pour évaluer les dégâts mais une chose est certaine, leur monde a changé.

Pour le plaisir, je vous ai glissé en tête d’article une photo qui fait du bien. Les chefs ont gardé la passion cuisine intacte. Moi qui travaille sur une troisième édition du guide le Meilleur de Bordeaux, je vous rassure, j’ai testé de très très belles tables.

Les chefs Fréderic Lafon et Jean Luc Molle aux côtés de L’ostréi-acteur Joël Dupuch à EXP’HOTEL 2021 .

La restauration en pleine révolution digitale

Moins de personnel, une clientèle toujours plus exigeante et avide de nouveauté poussent le business vers la digitalisation. Les fabricants de logiciel, grands vainqueurs de la période Covid avec leurs solutions de gestion sont venus en nombre à EXP’HOTEL. Depuis la prise de commande sur pad en salle au paiement, toutes les étapes de la prise en charge du client sont désormais rationalisées grâce à des systèmes simples d’usage et adaptés à la taille de chaque restaurant.

La promesse produit : gain de temps, réduction des pertes produits et augmentation du chiffre d’affaires

Côté Salle, on mise sur le confort et l’authentique

Si la cuisine se modernise, la salle à manger retrouve les vrais valeurs, les belles matières et le confort des convives. En gastronomie, on cherche des pièces fortes qui vont marquer les consommateurs.

EXP’HOTEL 2021, un salon authentique et technologique, cela semble paradoxal mais cela fonctionne très bien. L’idée sympa dans tout cela, c’est que nos chefs préférés dégageront du temps pour se recentrer sur l’essentiel, leur cuisine.

La Théorie des aubergines, roman de Leïla Bahsaïn

Aujourd’hui, je reviens sur un titre qui faisait déjà partie de ma liste de l’été https://sophiejuby.com/ete-2021-ma-liste-de-lecture. La théorie des aubergines de Leïla Bahsaïn on s’en doute ne parle pas de mathématiques mais de cuisine. Derrière ce drôle de titre se cache

Une histoire de femmes et de cuisine solidaire

Leïla Bahsan nous parle de Dija, web rédactrice au chômage que son ex employeur rappelle pour tenir la chronique au long cours d’un projet d’insertion par la cuisine. Stylo en main, l’héroïne suit la brigade du chef Achour dans son lent travail de retour au monde du travail. Ici la cuisine est prétexte à l’échange, au partage et à la reconquête de sa dignité.

J’ai aimé ce livre qui montre la cuisine sous un jour très particulier, celui du vivre ensemble.

Un livre où la cuisine permet de créer du lien social.

Les commis de cette cuisine pas ordinaire sont tous des cabossés de la vie, des exclus du monde du travail. Par petites touches, Leila Bahsan nous raconte leur parcours, leur mauvais chemin vers l’exclusion. Elle nous décrit aussi comment, au fil des jours, la brigade va se souder, se rassembler autour d’un projet commun, ici un diner en l’honneur du préfet de région. Les cassés vont retrouver courage et dignité. La cuisine va transformer leur vie.

Je n’en dévoile pas plus, je vous laisse découvrir l’histoire par vous même. Elle ne vous laissera pas indifférent.

La théorie des aubergines, de Leïla Bahsaïn. Editions Albin Michel 16,90€

Racisme ordinaire et nostalgie des origines, les autres thèmes du roman

En parallèle, Leïla Bahsan raconte le racisme ordinaire, les milles et une petites vexations subies par son héroïne, trop souvent utilisée comme l’arabisante de service face aux clients arabophone de son ancienne agence de pub. Elle évoque les difficultés de l’intégration, la nostalgie du pays perdu, le paradis de son enfance.

Le projet de la cuisine solidaire va aussi transformer sa vie. Le temps passé aux côtés du chef Achour et de son équipe va lui permettre une lente réconciliation avec ses origines marocaines. C’est un coucous, le plat

Mange-Tout, recettes du potager à la table de Carol Reid-Gaillard

Pour cette chronique de novembre, j’ai envie de partager mon coup de coeur pour le livre de Carol Reid-Gaillard, Mange-Tout. J’ai beaucoup aimé cet ouvrage qui associe recettes de cuisine et conseils de jardinage. L’auteur installée à Mailhos dans le Béarn nous fait partager la vie de sa micro ferme et de son merveilleux potager. Du printemps à l’hiver, on la suit dans ses travaux de jardin passant de la plantation aux cueillettes. Elles nous convie aussi à sa table où l’on déguste les légumes à tous les stades de leur vie. Rien qu’avec les yeux, on se régale des baby légumes puis de ceux devenus grands.

Le Minestrone au pesto, une recette du livre Mange-Tout aux Editions Sud Ouest

Un livre émouvant comme l’album de famille d’une amie

J’ai beaucoup aimé Mange-tout que l’on feuillette comme l’album d’une amie. Avec les nombreuses photos du jardin et des animaux, on entre dans l’intimité de Carol et s’y sent merveilleusement bien tellement son livre rayonne de tendresse pour son coin de paradis.

Je craque complètement sur les pages poulettes et vachettes, une vraie déclaration d’amour de Carol à ses animaux qui les traite en membres à part entière de sa tribu.

Tenez par exemple, les vaches, les sept béarnaises, elles vivent en liberté dans les 14 hectares de prairie bordant le domaine. Séduite par leur beauté, leur petit gabarit et leurs cornes en forme de lyre, Carol les a introduites sur la propriété juste pour contribuer à perpétuer la race. Elle n’en retire que du fumier pour son potager, un peu de lait quand leurs petits veaux sont repus et surtout du plaisir à les voir gambader dans le pré.

Même chose avec la basse-cour. Même chose avec la basse-cour. Quand Carol évoque Albert, Mary et Billy, c’est avec tellement de tendresse qu’on en viendrait nous aussi à rêver de poulailler juste dans l’espoir de nouer une aussi belle amitié avec des poulettes.

Mange-Tout, un livre original sur la cuisine des légumes du potager

Au delà d’une leçon de vie sur l’intelligence animale et le respect du vivant, Mange-tout reste un livre de recettes, environ 100, essentiellement végétales. Carol cuisine d’instinct le produit fraîchement cueilli d’une façon simple mais toujours savoureuse. Pour le goût, elle sait à merveille rehausser ses plats d’herbes aromatiques, de graines et de piment. Et pour la gourmandise, elle ajoute souvent un fromage de chèvre ou une mozzarella.

La tarte aux tomates du jardin de Carol Reid Gaillard, photo extraite de Mange-tout

Je termine cette chronique de novembre avec les info pratiques.

Si vous avez envie d’un moment de lecture bonheur, courez chez votre libraire chercher Mange-Tout.

Mange-Tout

Editions Sud-Ouest

256 pages, 22€

Recette de Crumble salé aux légumes

Le crumble salé, c’est la note crunchy gourmande qui donne du relief à nos plats de légumes. Les anglais ont inventé cette préparation durant la seconde guerre mondiale. A l’époque, on cherchait Rapide et économe en produits , voici une recette capable de transformer un carnivore en végétarien.

Pâte à crumble salé

Crumble salé pour 6 – 8 personnes
250 gr de farine bio
100 gr de beurre
50 gr de parmesan
50 gr de graines de courge
50 gr de noisettes entières
1/2 cuillère à café de sel ou 6 gr – 1 cuillère à café de sucre en poudre
  • Dans un saladier, mélange farine, sel, sucre et beurre à la fourchette. Ajoute 1 cuillère à soupe d’eau
  • Travaille avec la fourchette jusqu’à obtenir une consistance sablé.
  • Mets au frais pour 1H
  • Reprends ta préparation, remue avec fourchette et couteau puis ajoute le parmesan en copeaux.
  • En dernier incorpore les graine de courge et les noisettes hachées grossièrement.
  • Verse dans un plat rectangle
  • Mets au Four 10 minutes à 160°
  • Remue et sépare les morceaux avec une fourchette, replace au four 10 minutes.

Sors et réserve quand la pâte est presque cuite. De nouveau travaille à la fourchette avant que cela ne se solidifie en masse.

Crumble aux légumes

  • Remplis un plat à gratin avec une ratatouille ou des légumes rôtis au four.
  • Recouvre de la pâte à crumble
  • Avant de servir, fais réchauffer 10 minutes au four à 150° ou même au micro ondes.

Ce crumble salé aux légumes se conserve deux jours au frais. On peut donc le préparer à l’avance et l’inclure dans un menu batch cooking. La pâte sert aussi à apporter une touche crunchy à nos soupes d’hiver.

Burrata aux légumes d’été et son pesto maison

A la mi-octobre, l’automne s’installe en Aquitaine, nuits fraîches et journées soleil, la météo est encore douce mais les légumes d’été se raréfient et bientôt ils disparaitront de nos marchés. C ‘est le jeu du manger de saison, il faut savoir attendre les produits puis se résoudre à les oublier jusqu’à l’année suivante. 😢

Et surtout on profite pleinement des dernières productions. 😋👨‍🍳

Mercredi, j’ai reçu un panier coloré du jardin de mon amie Flo, un assortiment de poivrons, aubergines, piments doux et forts. Ce fut le prétexte d’une recette gourmande directement inspirée d’une autre copine, Sandrine. Et voila ma proposition : une burrata au derniers légumes d’été.

Dans cette recette, on associe une salade de légumes rôtis avec une burrata et on assaisonne d’un pesto maison.

Pour info, la burrata est devenu l’ingrédient star de la cuisine contemporaine. Les restaurateurs l’ont mis à la carte depuis plusieurs années et les foodies ne sont pas en reste pour l’inclure à leur répertoire. Ce fromage d’origine italienne est une variante de la mozzarella, même pâte avec inclusion d’un coeur gourmand fait de crème fraîche et de mozzarella : la stracciatella. On en trouve dans toutes les fromageries et même en production locale ici sur Bordeaux à la laiterie Burdigala installée aux Capucins.

Légumes d’été rôtis au four

Ingrédients pour 6 personnes – légumes au four
2 aubergines
4 oignons rouge de taille moyenne
3 petites courgettes
3 petits poivrons rouge
200 Gr de tomates cerise
Sel, poivre, 1 cuillère à café de thym
3 cuillères à soupe d’huile d’olive

La préparation des légumes :

  • lave les légumes (réserve les tomates) puis épluche-les et coupe les selon ton envie en lanières, en cubes ou en mini dés.
  • place l’ensemble dans un plat allant au four, arrose avec l’huile d’olive et ajoute sel, poivre et thym
  • Remue bien
  • Mets au four à 160 pendant 1/2 heure en remuant toutes les 10 minutes. puis réserve

Le pesto maison

Dans un mini mixer, mélange

  • 1 grosse poignée de roquette
  • 2 cuillères à soupe de graine de courge (oublie les pignons de pin trop onéreux)
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • 2 cuillère à soupe d’huile

Mixe jusqu’à obtenir une pâte épaisse auquel tu additionnes 2 cuillères à soupe de parmesan. Rajoute de l’huile selon la consistance désirée.

La burrata au pesto maison et ses légumes d’été

Dans un plat, dispose les légumes en laissant une place au centre dans lequel tu places le fromage crémeux. Décore de tomates cerises coupées en deux et de pesto. Et that’s it ! Easy, pas vrai ?

Cette burrata aux légumes d’été fera le bonheur de vos derniers déjeuners au soleil.

Crumble aux pommes en verrines

Pour sa huitième édition Chef de Gare revient à Bordeaux et s’installe dans le Hall 1 de la Gare Saint Jean du 11 au 17 octobre. Cette manifestation organisée par la SNCF met en avant la gastronomie locale au travers de démonstrations culinaires et d’un concours de cuisine ouvert aux amateurs. Toute la semaine, des animations se tiendront dans la gare et sur le par vis. Pour le public, ce sera une belle occasion de rencontrer des producteurs, des chefs étoilés et des influenceurs dont j’ai le plaisir de faire partie cette année.

Je serai présente mardi 12 de 10h à 14h dans le HALL 1 pour un show gourmand autour de la pomme d’Aquitaine. Je vous préparerai un crumble en verrine réalisé à partir de produits locaux.

Crumble en verrine : les ingrédients made in Sud -Ouest

🍎👩‍🍳 🍏Crumble aux pommes et amandes : les ingrédients 🍎 👩‍🍳 🍏
pâte à crumble pour 24 petits verres pommes pour 24 petits verres
220 grammes de farine4 pommes
180 grammes de beurre30 grammes de beurre
120 grammes de sucre en poudre1/2 Cuillère à café de cannelle en poudre
3 gousses de Cardamome – 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre2 cuillères à soupe de sucre selon acidité des pommes
60 grammes d’amandes entièresFacultatif : 1 clou de Girofle

Pour réaliser cette recette, j’ai choisi des produits d’Aquitaine (sauf les amandes). Ici, c’est facile d’acheter local car à Bordeaux, nous avons la chance d’avoir un circuit court bien organisé. Nous avons plusieurs magasin de producteur, mon favori, la Compagnie Fermière dispose de deux boutiques dans l’agglomération un à Mérignac, et l’autre à Gradignan.

Le magasin de producteur la Compagnie Fermière, avenue Jean Perrin à Mérignac

Pour mon dessert, j’ai utilisé :

  • La farine bio de la ferme de Prie Dieu à Ferrensac (47)
  • le beurre de la fromagerie Baechler au Temple sur Lot (47)
  • les pommes, les noix et noisettes de la Ferme Charly , Famille Macia à Gaujac (47)
  • Les amandes du Mont Bouquet à Bouquet (30)

Pâte à crumble aux amandes

  • Mets le beurre à ramollir 1 h à température ambiante dans un grand saladier.
  • Verse le sucre et mélange bien avec une fourchette. Remets au frais 1/2 heure pour que le beurre durcisse.
  • Ajoute la farine et les épices. (cannelle et graines de cardamome écrasées au mortier)
  • Travaille l’ensemble avec une grosse cuillère en bois (j’utilise celle du riz courte et large). Mélange bien et divise les morceaux sans mettre les mains pour ne pas réchauffer la préparation. Je prends un couteau et je trace des traits dans mon bol
  • Quand le mélange est bien fait, termine à la fourchette pour avoir la consistance d’un sable grossier.
  • Réserve au froid au moins 2h . Le mieux, c’est une journée.

Reprends ta préparation.

Sur une planche et avec une grand couteau, hache grossièrement les amandes puis ajoute-les à ta pâte.

Mets dans un plat rectangle en gardant une hauteur de 2 cm puis place dans le four 10 minutes à 180° –

Reprends ton plat pour vérifier la chauffe (pas trop fort) et remue avec une fourchette pour homogénéiser la cuisson. Remets 10 minutes à même température puis réserve.

La cuisson des pommes à crumble

  • Épluche tes pommes et coupe les en cubes ( plus ils sont petits, plus ils vont cuire rapidement).
  • Dans une poêle, mets à fondre à feu modéré le beurre puis verse tes cubes de pommes.
  • Ajoute la cannelle et si tu aimes 1 clou de Girofle.
  • Remue pour imprégner les fruits du beurre.Laisse prendre couleur gentiment.
  • Au besoin, selon l’acidité des pommes, rajoute 1 à 2 cuillères à soupe de sucre en poudre
  • Deux options ou tu remues peu pour ne pas casser les morceaux, ou tu mélanges bien pour avoir un effet compote
  • Dépose une à deux cuillère à soupe dans chaque verrine. J’ai pris des verres Duralex, tout simple et facile à trouver en quantité si tu veux te lancer dans une réception avec les copains.
  • Recouvre de la pâte
  • Repasse au four 5 à 10 minutes avant de servir pour qu’ils soient tiède
  • décore avec une noix, une noisette au choix.

Ce crumble aux pommes en verrine se décline en nombreuses versions. On peut ajouter des fruits secs, myrtilles, raisins avec les pommes. Et surtout, pour apporter douceur et gourmandise, je recommande de servir le crumble accompagnée de glace vanille ou d’une chantilly. Dans sa version originale, il est facile à réaliser et à conserver, il s’emporte dans des bocaux en verre et devient le crumble à voyager.

Cheecake sans cuisson aux framboises

Le cheesecake c’est le dessert yummy des coffee shops et autres petites adresses anglo-saxonnes. Comme toutes les foodistas, je suis fan et ne me prive jamais quand j’en vois un à la carte. A la maison, je le fais très simplement en détournant la recette originale à ma façon. J’évite les fromages trop industriels et j’utilise par un simple fromage blanc artisanal sans conservateur ni additif.

Cheesecake facile : les ingrédients

Si vous avez la chance d’habiter en Bretagne, vous avez certainement dans votre carnet d’adresses une biscuiterie artisanale. Je vous recommande d’y faire un tour pour acheter vos palets bretons. De mon côté, je ne manque jamais de faire un petit stock quand je retourne dans le Morbihan. Sinon, on part sur les Roudor, c’est pas mal.

Recette de cheesecake sans cuisson : les ingrédients pour 8 personnes
180 gr de biscuits bretons type Roudor
50 gr de beurre doux
500 gr de fromage blanc artisanal
25 cl de crème fraiche bio
130 gr de sucre en poudre
4 feuilles de gélatine
300 gr de framboise
quelques fruits pour la décoration – myrtilles , framboise ou pêche selon la saison

Cheesecake sans cuisson, le pas à pas

  • Écrase les biscuits dans un grand bol avec un pilon ou un presse pomme de terre.
  • Ajoute le beurre fondu et mélange bien.
  • Mets la pâte obtenue dans un moule à bord escamotable.
  • Laisse prendre au congélateur 1H

L’appareil à fromage blanc parfum framboise

  • Mets à tremper la gélatine dans l’eau froide.
  • Mixe 200 gr de framboises en purée.
  • Passe le coulis dans un chinois pour enlever les grains – facultatif car il y a beaucoup de perte
  • Verse la moitié des fruits dans une casserole puis ajoute les feuilles de gélatine bien essorées.
  • remue bien et laisse tiédir avec le reste du coulis
  • Dans le mixer, monte la crème en chantilly
  • Mélange le fromage blanc avec 130 gr de sucre puis avec la chantilly
  • En dernier ajoute le coulis refroidi.
  • Verse la moitié de la préparation sur ta base biscuit. Remet au congélateur 1/2 h
  • Reprend ton gâteau, recouvre d’une couche de fruits entier
  • Verse le reste du fromage blanc
  • Mets au frais pendant au moins 4h
  • Quand le cheesecake est bien pris, décore avec les fruits restants.

Ce cheesecake sans cuisson aux framboises est accessible aux débutants et aux pressés. Si vous disposez de plus de temps, vous pouvez bonifier ma recette en réalisant le biscuit vous même, en ajoutant un coulis gélifié on top pour lui donner une joli couleur rouge punchy et faire une présentation sophistiquée on top.

Chronique de septembre 2 : Les Ignorants

Dimanche, j’étais dans le Médoc et je me suis fais plaisir à pédaler dans les vignes allant de château en château au milieu de paysages magnifiques. C’était veille de vendanges et de la fébrile activité qui anime aujourd’hui les vignes il n’y avait que les prémices, des cars de vendangeurs portugais, des machines à remonter la vendange au pied des chais. A part cela, nous étions seuls dans le silence qui précède la joyeuse animation de la récolte.

Cette balade m’a donné envie de vous parler du métier de vigneron. Et pour cela j’ai choisi, une bande dessinée. Les Ignorants d’Étienne Davodeau. 

Cette Bd, c’est une initiation croisée entre un auteur et un viticulteur de la Loire. Chacun va inviter l’autre à partager son quotidien et découvrir les coulisses de son activité. 

J’ai aimé ce livre pour son côté didactique et ses dessins en noir et blanc qui donnent à l’histoire de la profondeur. 

Les Ignorants, une BD pour tout apprendre du métier de Vigneron

Dans le livre, on suit Richard Leroy au fil d’une année de production. L’histoire commence avec la taille, une activité essentielle pour canaliser la vigne plante liane à la croissance exubérante. 

On continue avec les autres travaux d’extérieur que l’auteur est invité à exécuter sous le regard amusé mais bienveillant de l’homme des vignes. Le dessinateur découvre les difficiles réveils à l’aube, le travail dans le froid et l’humidité, la fatigue musculaire mais aussi le bonheur du lever de soleil sur les vignes. Les deux hommes vont tour à tour planter, désherber, élaguer, nourrir les sols et protéger de la maladie à l’aide de préparations bio. 

En plus de bosser dur, on déguste beaucoup dans ce livre comme pour nous prouver que comprendre le vin c’est faire des allers-retours entre la vigne, le chai et la table avec à chaque fois l’envie de mettre tout le terroir dans un verre. 

Un livre utile qui explique simplement la production de vin en biodynamie

Les Ignorants aborde toutes les problématiques liées à la fabrication d’un vin.

On y parle de méthodes culturales biologiques, de sols vivants et d’une production sans chimie. Richard Leroy a choisi la biodynamie, une façon très naturelle qui mélange homéopathie des plantes, calendrier lunaire et bons sens paysan. Amoureux de son vin et de son terroir, il sait expliquer avec des mots simples la réalité du vin.

De son côté Etienne montre à son nouvel ami la réalité de la production d’un livre, les réunions éditoriales, les passages à l’imprimerie…..

Voilà j’espère que grâce aux ignorants et à cette chronique de septembre, votre prochaine dégustation aura un nouveau goût celui de l’amour et de l’effort. Plus jamais, vous ne regarderez une bouteille sans penser aux hommes qui ont fait le vin. 

Et si vous voulez en savoir plus sur la biodynamie. Voici l’exemple de la conversion en bio de Château Palmer

Les Ignorants

Editions Futuropolis

26€