Mousse chocolat blanc aux myrtilles

J’ai la passion myrtilles depuis l’enfance, depuis nos vacances dans les Alpes rythmées par les marches en montagnes, les après-midi cueillettes et les soirées confitures. Pour ajouter à mon plaisir, j’ai appris en grandissant les super pouvoirs des petites bille bleues. Connue depuis longtemps pour améliorer la vue, la myrtille, riche en anthocyanes est aussi un super aliment santé. Seul petit bémol, la myrtille sauvage est un mini fruit qui se mérite et qu’il faut aller chercher aux confins de L’Aquitaine, en Corrèze par exemple. Mais l’homme fait parfois de bonne chose, il a planté un immense domaine dans les Landes, à une heure de Bordeaux. Imagine 95 hectares dédiées à la star de nos morning bowls. Après 4 années où le Domaine Dittmeyer et moi, on s’est raté, j’ai pu enfin découvrir l’endroit et me faire un après-midi dans les rangs. J’ai adoré même si l’aventure cette année ressemblait au vendanges en Sauternes, beaucoup de travail de sélection pour ne prendre que les fruits arrivés à maturité. Entre le gel et les pluies de juin, les arbustes manquent de fruit et les grappes sont hétérogènes avec des baies à ramasser et d’autres encore complètement vertes. Mais avec de la patience et un peu de temps, j’ai rempli mon panier et suis rentrée à la maison avec 4,5kg de myrtilles, suffisamment pour m’amuser en cuisine. Voici ma première recette la mousse au chocolat blanc aux myrtilles.

Mousse aux myrtilles, les ingrédients

350 gr de myrtilles
200 gr de chocolat blanc
45 cl de crème fraîche bio entière et liquide
2 citrons verts
3 gousses de cardamome

La recette de la mousse chocolat blanc aux fruits rouges

  • Fais bouillir 15 Cl de crème avec les gousses de cardamome écrasées et le zeste d’un citron.
  • laisse infuser 10 minutes puis passe au chinois
  • Remets à chauffer la crème et ajoute le chocolat blanc en morceaux. Mélange bien et laisse refroidir
  • Monte le reste de crème en chantilly bien ferme. Ajoute la préparation au chocolat doucement.
  • Remplis la moitié de tes verrines avec une partie de la préparation. Mets au congélateur pour 15 minutes.
  • Dès que la crème est prise dispose une couche de fruits dessus et recouvre du reste du mélange
  • Remets au frais au moins 2 heures.
  • Au moment de servir, décore tes pots de fruits. Rare au dessus le second citron et termine par quelques feuilles de menthe ou verveine .

Voilà, cette recette accessible aux débutants fera le bonheur de vos tables d’été. J’aime beaucoup cette recette de mousse chocolat blanc aux myrtilles car elle peut se préparer à l’avance et se décliner en différentes versions. Je l’imagine aussi avec des framboises et tous les autres fruits rouges. Quand au décor, on top, libre à toi de mélanger les fruits selon la saison, abricots, pêches et brugnons viendront apporter une touche soleil à ce dessert.

24 juin : dernière chronique avant de nous dire adieu

Puisque demain, nous partons en vacances, je vous propose de terminer l’année avec un livre Feel good, une histoire de cuisine et de Sud-Ouest, un bouquin facile à glisser dans votre valise. 

Mon gros coup de coeur du moment va à :  Ce que les étoiles doivent à la nuit d’Anne – Gaëlle Huon. 17€90 aux Editions Albin Michel Une jolie histoire de cheffe, de pays basque et d’émotions. On commence dans le drama avec des cœurs brisés, des carrières stoppées net et des coups du sort. On continue avec de l’espoir, de la tendresse pour terminer avec  … Et là je m’arrête. Il vous faudra lire le livre pour connaitre la fin.

Si je reviens au début, je vois

Chronique de juin : Roman Feel good de l’été

Deux histoires emmêlées, deux destins uniques

Il y a déjà Balthazar, le fils d’un paysan pauvre qui un soir de l’été 1951 entre par effraction dans la vie de la fantasque Romy. La belle mène une vie de bohême auprès d’une riche marquise dont la fabuleuse villa et les soirées enchantées sont connus de tout Biarritz. 

Et puis il y a Liz, une jeune cheffe venue au pays Basque sur un coup de tête après avoir perdu réputation et promesse d’étoile lors d’une effroyable soirée où l’inspecteur du Michelin venait juger de sa cuisine. Alors qu’elle semble toucher le fond, la vie met sur son chemin un mécène qui lui donne les clés d’un bistro de campagne à charge pour elle de le transformer en restaurant gastronomique en douze semaines. Voilà que Liz retrouve la niaque de ses débuts et accepte de relever le défi.

A partir de là, l’auteur nous fait vivre les deux histoires en parallèle alternant les chapitres Balthazar avec ceux de Liz. Cette astuce ajoute du suspense, modifie le rythme du récit et excite notre curiosité, notre impatience à clarifier les liens qui unissent les deux histoires. On est pris dans l’intrigue, et bien décidé à ne refermer le livre qu’une fois tournée la dernière page. 

Ce qui m’a plu dans ce livre 

Au-delà du parcours de Liz, dont on comprend très vite qu’elle va réussir son pari, il y a dans le livre un regard très juste sur le monde de la cuisine gastronomique. On parle de réputation massacrée, de trajectoire brisée et de la dureté du monde de la cuisine. Anne-Gaëlle Huon nous emmène de l’autre côté du passe, là où l’on trime dur, là où l’on transpire et se bat pour sortir une belle assiette. 

On y trouve aussi Des seconds rôles attachants

Dans Ce que les étoiles doivent à la nuit, il y a une dizaine de personnages qui gravitent autour des héros. Tous ont traversé des épreuves douloureuses qui les rendent attachants et terriblement humains. Il y a Gwen la blonde jeune femme mère d’une petite Nine, délicate enfant au cœur trop fragile. Il y a Peyo le cuisinier taiseux dont on devine qu’il cache un douloureux secret, Rosa la vielle dame charmante, ses copines les jumelles Léonie et Augustine, Basilio, le commis au talent caché de pâtissier et bien d’autres seconds rôles qui donnent du relief à l’histoire. 

Ce Que les étoiles doivent à la nuit s’emporte sur la plage. Il fait parti des titres que je vous recommande pour cet été. Si vous chercher d’autres titres, c’est ici :

Vous retrouverez dans quelques jours la liste complète sur mon blog https://sophiejuby.com

Crumble aux abricots et amandes, recette pour nos tables de l’été.

Début juin commence la saison des abricots en Aquitaine. Difficile de résister à l’appel de ces petits soleils joufflus qui nous disent mange moi depuis les étals de nos maraîchers favoris. Je me laisse facilement tenter et rapporte à la maison des kilos de fruits dodus. Malheureusement ma gourmandise est souvent punie. Au naturel, le fruit manque souvent de maturité et l’acidité l’emporte sur le sucré. Je ne m’avoue pas vaincue pour autant, j’ai une recette idéale pour faire des faiblesses un atout, c’est le crumble abricot et amande, une recette aussi facile que délicieuse. En voici l’énoncé.

Crumble aux abricots facile : les ingrédients.

Pâte à crumbleabricots pochés
160 gr de beurre doux 80 gr de sucre
120 gr de sucre20 gr d’eau
160 gr de farine1, 2 Kg d’abricot
2 poignées d’amandes entières

Pâte à crumble

  • Mets le beurre à ramollir 1 h à température ambiante dans un grand saladier.
  • Verse le sucre et la farine.
  • Travaille l’ensemble avec une grosse cuillère en bois (j’utilise celle du riz courte et large). Mélange bien et divise les morceaux sans mettre les mains pour ne pas réchauffer la préparation.
  • Quand le mélange est bien fait, termine rapidement en sablant la pâte avec les mains.
  • Réserve au froid au moins 2h . Le mieux, c’est une journée.

Abricot poché

Rien de mieux que de pré-cuire les fruits dans un sirop de sucre pour enlever l’excès d’acidité.

  • Lave et coupe les abricots en quartier. Réserve.
  • Dans une grande poêle, porte le sucre et l’eau à ébullition. Remue pour faciliter la dissolution.
  • Ajoute les abricots et remue le temps que les fruits s’enrobent du mélange sucré.
  • Réserve
  • Rem : Avec des fruits très murs, on peut se passer de cette étape et passer directement à la cuisson du gâteau.
abricots pochés au thym

Crumble aux fruits, la recette

  • Mets à chauffer ton four à 200°.
  • Sors la pâte du frigo et égrène avec une fourchette.
  • Verse dans un grand plat allant au four et mets à cuire 10 minutes.
  • Laisse refroidir puis tranche et divise la pâte en morceaux. vide la préparation dans un bol.
  • Reprends ton grand plat et remplis le des abricots, recouvre de la pâte précuite.
  • Ajoute au dessus les amandes hachées.
  • Enfourne pour 20 minutes à 180°

Les gourmands raffolent de ce dessert soleil qui marche aussi avec les pêches et brugnons. Pour ceux qui aiment, n’hésitez pas à parfumer le dessert. Quelques feuilles de thym ou de menthe hachée viendront apporter une délicate note herbacée et pour les amateurs une petite touche de lavande donnera une note Sud-Est. Alors faites vous plaisir, faites des essais. Aucun risque de lasser votre petite famille avec ce crumble abricot et amandes.

Rillettes de poisson frais aux herbes du jardin

Buffet froid, apéro prolongé, en été on oublie le traditionnel diner pour des repas informels à base de recette fraîcheur. Grande fan du duo vin blanc tartine, je partage ici ma recette de rillettes de poisson aux herbes du jardin. Rien de compliqué dans cette préparation où je combine un merlu cuit au court-bouillon avec du fromage frais aux herbes.

Rillettes de merlu au fromage frais

Rillettes de poisson frais : les ingrédients pour 6 à 8 personnes
1 merlu de 800gr ou un pavé
Herbes aromatiques pour court bouillon
150 gr de fromage blanc artisanal
1 citron bio
1 oignon nouveau haché
huile olive, sel, poivre
8 brins de ciboulette, 8 brins de persil, 3 feuilles de menthe et un peu de thym

Recette de rillettes de poisson maison

  • Commence par mettre de l’eau à chauffer dans un grande casserole avec 1 poignée de gros sel et des herbes aromatiques. Laisse bouillir 5 minutes.
  • Plonge le poisson entier (après l’avoir vidé et lavé). Laisse cuire 10 minutes feu éteint. Vérifie la cuisson au couteau, la chair doit se détacher facilement. Naturellement le temps de cuisson augmente pour un poisson plus gros.
  • Egoutte et laisse refroidir. Puis enlève la peau et prélève les chairs que tu vas écraser à la fourchette.
  • Dans un grand bol, mélange le fromage blanc, l’oignon nouveau haché et les herbes. (Garde une cuillère d’herbe pour décorer ton plat)
  • Ajoute le jus de citron, 2 cuillères d’huile d’olive et du sel et du poivre
  • Remue bien puis ajoute le poisson et mélange bien.
  • Goute et rectifie.
  • Décore avec le reste d’herbe et mets au froid.

On peut s’amuser avec les herbes. J’ai essayé avec de la roquette et cela fonctionne très bien.

Ces rillettes de poisson se conservent deux jours au frigo. Je les sers sur des tranches de baguette grillées à l’apéritif. On peut aussi en faire une jolie entrée à l’assiette. La préparation au centre, moulée en quenelle ou en cercle à l’aide d’un emporte pièce et accompagnée de tomates et de roquette.

La Zoologie, nouvel hôtel avec rooftop, spa et terrasse cachée

Invitée à découvrir La Zoologie, un nouvel hôtel du cours de la Marne, je suis tombée sous le charme de ce lieu unique et atypique. Imaginez, un ancien bâtiment universitaire construit en 1903, abandonné depuis longtemps et reconverti en hôtel de luxe au coeur d’un quartier populaire en pleine restructuration. Pensez à une décoration contemporaine gaie, colorée et design et vous avez la Zoologie, un hôtel et beaucoup plus. Je vous dit tout ici.

L’hôtel la Zoologie et sa monumentale entrée gardée de sculptures contemporaines, photo ©sophie juby

Le choix audacieux du secteur Gare Saint Jean, Bordeaux

Il fallait en avoir de l’audace pour implanter un hôtel de luxe au coeur d’un quartier populaire, loin de Bordeaux centre et de son triangle d’or. Visiblement François et Hélène Touber n’en manquent pas, ni de vista d’ailleurs. Car depuis les débuts du projet, il y a déjà six ans, le cours de la Marne a bien changé. En particulier, la ville a ouvert face à l’ancien Institut de Zoologie une allée piétonne paysagée de 2700 m2 permettant la liaison entre les places Dormoy et Meunier pour rejoindre les Quais. La Zoologie bénéficie désormais d’une vue dégagée sur un véritable jardin urbain avec vastes pelouses où il fait bon se reposer. On imagine aisément le touriste en visite à Bordeaux se promener le long de cette voie verte, découvrir la monumentale église Sainte Croix et finir sur les quais qui le mèneront au centre ville.

C’est une des sources d’étonnement d’un séjour à la Zoologie et il y en a bien d’autres à commencer par l’architecture et l’aménagement intérieur conçus dans le respect des origines, des volumes et des éléments de décor anciens tout en apportant confort et nouvelles technologies.

Un décor à l’équilibre entre sobriété et exubérance

Dès l’entrée, le visiteur de passage pénètre dans un monde singulier où se mêlent le neuf et le vieux, le passé de bâtiment universitaire et la belle modernité d’un hôtel de luxe. Nos hôtes ont conservé la construction originelle avec sa façade de pierres et de briques rehaussée d’un magnifique fronton ouvragé. Il lui ont ajouté deux ailes à l’architecture contemporaine pour créer un ensemble en U dont le centre est habité d’un jardin exotique. Pour cette rénovation, ils ont utilisés des matériaux bruts : béton ciré, béton brut, acier, verre et bois en conservant certains éléments de caractère ancien comme les superbes sols en carreaux de ciment de l’entrée, les inscriptions murales ou les magnifiques escaliers en pierre.

Côté mobilier : meubles de designer et oeuvres naturalistes façon cabinet de curiosité

Je pourrais disserter des heures tant il y a dire sur la décoration de l’hôtel. Les propriétaires ont travaillé en esthète dans un souci extrême du détail. Dans les chambres, tout participe à l’ambiance, les luminaires, les tentures murales, les fresques tapisserie et même le plateau d’accueil avec sa bouilloire en métal peint et ses verres colorés.

Une offre de restauration 7/7

L’hôtel dispose de nombreux spots de restauration que le visiteur pourra découvrir selon l’heure du jour et l’envie du moment.

Dans le bâtiment ancien, on trouve un bar avec son comptoir en marbre italien et un restaurant ou travaille sous nos yeux Renan Ozon et sa brigade. Le chef qui a notamment travaillé chez Marius et Jeanette à Paris affectionne les produits de la mer qu’il va chercher directement en criée. C’est d’ailleurs du poisson que j’ai testé dans la formule du jour, un maquereau servi avec une poêlée de légumes.

Nous avons déjeuné en terrasse, protégé de la ville, au calme du jardin extraordinaire, véritable poumon vert au coeur de l’hôtel. C’est une des belles surprises de l’endroit qui cache derrière sa façade classique un monde joyeux et coloré. Avec le rooftop qui ouvrira très vite, la terrasse cachée de la Zoologie mérite d’entrer dans la short list de nos adresses favorites. Car ne nous trompons pas, cet Hôtel s’adresse autant au bordelais qu’aux touristes de passage.

ici, on déjeune en terrasse au centre du jardin exotique, planté de variétés rares.

Un véritable lieu de vie pour les bordelais

Plus qu’un hôtel à dormir, la Zoologie offre un cadre aux bordelais pour se détendre, se restaurer et partir à la découverte de la ville. J’imagine aisément passer un moment en terrasse puis partir en balade dans le Bordeaux coloré des Capucins. J’y ferai mon marché puis délaisserait le ventre de la ville pour gagner Saint Michel et retourner vers Bordeaux centre.

L’autre option, c’est de s’offrir un moment à soi en profitant de l’espace détente qui dispose d’un bain bouillonnant, d’un sauna, d’un vaste hamman. Avec son entrée indépendante de l’hôtel, le spa de la Zoologie permet de venir se faire dorloter en journée et de déjeuner d’un Bota-bowls végétariens où d’un Zoo-bowls.

Le regard de Sophie Juby sur la Zoologie

Vous l’avez compris, j’ai adoré la Zoologie et son univers dédié aux sciences naturelles et au voyage, un thème qui fait sens à Bordeaux ville maritime enrichie par le commerce avec les îles. C’était une belle idée de s’appuyer sur le passé pour aller vers l’avenir et prendre une place de choix dans le nouveau Bordeaux dont l’histoire s’écrit désormais au sud dans le nouveau quartier d’Euratlantique.

Hôtel la Zoologie

📬 151 cours de la Marne

Réservation : https://www.hotelzoologie.com

☎️ 05 53 06 99 17

⏰ ouvert 7/7 du petit déjeuner au dîner

🍽 Menu du jour le midi 25 €

Chronique de Juin : Les recettes de la vie, de Jacky Durand

Dimanche 20, nous fêterons les papas, les darons, les padrés. Alors pour cette chronique de juin, j’ai envie de vous parler de cette relation unique qui lie un fils et son père. Dans les recettes de la vie de Jacky Durand, on est en plein dans le sujet, dans l’évocation pudique d’un amour si particulier fait d’admiration pour l’homme et de respect pour le patron-ouvrier. 

Chronique de Juin sur France Bleu Gironde : les recettes de la vie de Jacky Durand

Une histoire de cuisine et de transmission

Le récit commence la nuit où le père, chef-propriétaire du Relais fleuri s’éteint doucement sur son lit d’hôpital, les poumons rongés d’un excès de cigarette. Julien, son fils au moment des aux revoir refait le chemin de leurs vies depuis le temps du CM1 où la mère est partie. Il repart au pays de son enfance quand l’équipe du restaurant lui tenait lieu de famille. 

Au centre on trouve le père, cuisinier-artisan, toujours vêtu d’un jeans, d’un t-shirt blanc et d’un tablier bleu, pieds nus dans ses gros sabots noirs, la gitane au coin du fourneau et la passion cuisine chevillée au corps.  A ses côtés, on trouve lulu le fidèle commis, compagnon de toujours depuis leur rencontre en Algérie pendant la triste guerre. Lulu le solitaire et sa vieille mobylette. Il y a aussi Nicole la serveuse au grand coeur qui fait aussi office de mère de substitution. Et c’est trois là s’entendent sans se parler pour faire tourner le bistro. On y sert une cuisine populaire à une clientèle d’habitués.

La dure vie de chef-propriétaire.

On travaille dur au bistro et l’on vit simplement. Les plaisirs de la vie, c’est la brioche du dimanche, c’est le pâté de campagne qu’on fait le samedi pour tenir la semaine. Le chef travaille sans recette, ni pesée. Il cuisine d’instinct des plats généreux qui nourrissent son homme mais n’enrichissent pas le chef. Alors pour son fils, le père voudrait une vie meilleure, loin des fourneaux.

Mais Julien, la passion, il l’a reçu en héritage et il entend bien en faire son métier. Alors patiemment, il se forme, le soir après l’école, il reproduit les recettes du père. Celles que la mère a écrite sur un cahier recouvert de cuir et qui a disparu avec elle. 

La relation père-fils reste au cœur du roman. Elle se distend quand le jeune bachelier part faire ses études à Dijon puis se consolide quand le jeune homme choisit de revenir au Relais Fleuri. 

Il y a d’autres figures à découvrir dans le récit. Il y a Hélène, la mère agrégée de lettres et bien d’autres visages qui font le sel du roman. Quant à la touche finale, je ne la dévoile pas, je vous invite à la lecture des recettes de la vie, une court roman disponible en format poche.

Les recettes de la vie

Collection poche . Folio

Prix 7,50€

Cake citron et thym, ma recette

Quand revient le temps des escapades et des picnics, je ressors une recette de gâteau à voyager. Dans ce registre, le cake citron et thym reste mon préféré. Facile à réaliser et à transporter, il fait le bonheur de nos déjeuner sur la plage. Avec son délicat parfum de thym, il annonce les vacances et nos sorties en bateau.

Ici ma recette pour un cake 8 à 10 personnes.

Cake citron, thym et verveine citron

Cake citron et thym les ingrédients

🍋 🌿 Cake citron et thym : ingrédients pour 8 personnes – 🌿🍋
2 citrons bio – important car on utilise le zeste
60 gr de sucre en poudre
3 oeufs
20 cl de crème liquide
Herbes fraîches : thym ou/et verveine citron.
300 gr de farine
200 gr de sucre
100 gr de beurre
1 sachet de levure chimique – 1 pointe de sel
Cake d’été aux parfums de verveine-citron et thym

Cake citron facile, la recette pas à pas

  • A l’aide d’un épluche tomate, prélève le zeste des citrons, coupe le en fine lamelle et mets à confire 10 minutes avec le sucre -65 gr- et le jus . Surveille bien que l’ensemble ne brûle pas. J’ai tendance à aller vers le caramel – 😄 Cela se voit sur ma photo à la couleur du gâteau. Laisse reposer.
  • Dans une autre casserole, mets la crème à chauffer avec les herbes et laisse infuser 10 minutes feu éteint.
  • Dans le bol du robot pâtissier, mets le beurre mou, ajoute le sucre et mélange bien.
  • Ajoute au mélange beurre-sucre : les oeufs, la crème passée au chinois, la farine et la levure. + 1 pointe de sel.
  • Mélange bien
  • Mets à cuire à four chaud – 180° – 20 minutes puis 150° 30 minutes. Surveille couleur et cuisson. On vérifie que le gâteau est bien cuit en piquant un couteau dont la lame doit ressortir nette.

Ce délicieux cake citron s’emporte partout. il aime les picnics sur la plage, les déjeuners de copines et s’invite à la pause café de l’open space.

Fête des mères 2021, ma sélection de terrasses et restaurants à emporter.

En 2021, la Fête des Mères aura une saveur toute particulière. Au sortir de ce troisième confinement, embrasser maman, la serrer sur son coeur sans crainte de se contaminer nous fera un bien fou. Au terme d’une année où la distanciation a pris le pas sur les câlins et les bisous, moi je ne rêve que de cela, me frotter avec ceux que j’aime. Alors, le 30 mai, dernier dimanche du mois, retrouvons le plaisir d’une journée en famille et celui des retrouvailles autour d’une belle table. Ici je partage mes idées pour une fête des mères joyeuse.

Restaurants avec terrasse

Chez Boulan, Exotisme et Cap Ferret, ma terrasse préférée en 2021

C’est mon coup de coeur, ma préférence à moi, une adresse qui combine le meilleur : un cadre exceptionnel à un sourcing local.

Chez Boulan, cabane ostréicole, les informations avant de réserver  

  • 📬 Chez Boulan – village ostréicole du Cap Ferret – 2 rue des Palmiers
  • 😍 Adresse authentique et exotique – Un jardin posé sur le bassin d’Arcachon
  • ☎️ 05 56 60 77 32
  • Tous les jours de mars à septembre. Puis week-end et vacances scolaires
  • 11 h 45 à 20 h en semaine. 22 h week-end
  • 🍽 18 € la douzaine d’huîtres, taille M. 9,6 € les 6 crevettes et 5 € vin au verre

Adresse historique et légitime, Chez Boulan, on déjeune au jardin, une harmonie en vert et bois ombragée de magnifiques palmiers. Les chanceux se mettront à table sur le ponton, une construction posée sur la lagune où le regard paresse sur les bateaux à l’ancre dans le port naturel du Mimbeau et s’évade vers l’horizon et la Dune du Pilat. Amazing !

Damien Boulan sert les huîtres de ses parcs.  Pas de triche ici sur les provenances, 100% Ferret. On a le choix entre la très saline Ferret Capienne et la gourmande Spéciale, affinée en marais salants à Saint Vivien du Médoc . 

L’été, quand les huîtres deviennent naturellement laiteuses (Peu de consommateurs apprécient) l’ostréiculteur propose aussi une huître modifiée, la triploïde qui a la particularité de ne pas se reproduire et donc de rester agréable toute l’année.

Les huîtres sont proposées dans trois tailles, toutes dodues et savoureuses. En bouche, c’est un baiser de la mer, un bonheur iodé.

La carte contient aussi les classiques d’une dégustation : crevettes et pâté de campagne. C’est tout. Sur le domaine public maritime, les ostréiculteurs ont l’autorisation préfectorale de vendre leur production et un nombre limité d’items, pas de plats chauds ni de café. Côté cave, c’est pareil, seulement deux propositions souvent bio et bien choisi. 

Si vous êtes tenté, n’hésitez pas à réserver. Pensez à mettre un dessert dans la voiture. Vous terminerez votre déjeuner sur la plage toute proche. 

Bonus : Vin, pain, beurre, tout est local à l’exception des crevettes.

Le Saint James à Bouliac, la plus belle des terrasses avec vue sur Bordeaux

L’endroit bien connu pour son Hôtel conçu par le prestigieux Jean Nouvel offre une vue époustouflante sur Bordeaux. On y déguste en terrasse la cuisine du nouveau chef Mathieu Martin.

Le Saint James, réservations et menus:

.

Le bistro du Gabriel : 10 Place de la Bourse, la plus belle adresse de Bordeaux

Le Gabriel est installé au centre de la place de la Bourse, une situation unique, au coeur du Bordeaux classique. C’est le plus joli spot de Bordeaux pour déjeuner avec vue. Depuis ta table, tu bénéficies d’une perspective à 180° sur la Garonne, le miroir d’eau, le pont de Pierre et la caserne de la Benauge. Les lieux sont chargés d’histoire sans être figé dans le passé. La place bouge et vit au rythme des tramways qui s’arrêtent en son milieu. Figure de proue de la place de la Bourse, le Gabriel ne navigue pas encore à plein régime. En ce mois de mai, seul le bistro a réouvert et nous sommes privés du Brunch gourmand que je vous conseille dès qu’il rouvrira. http://bordeaux-cuisine-and-co.org/lincroyable-brunch-du-gabriel/. En attendant, on peut se faire plaisir en terrasse. Pas de menu spécial pour la fête des mères mais la carte habituelle.

Le bistro du Gabriel, réservations et menus
  • 📬 10 place de la Bourse, Bordeaux
  • ☎️ 05 56 30 00 80
  • 📆 réservation : https://bordeaux-gabriel.fr
  • 🍽 Menu déjeuner 27€ , le soir 55€

3 restaurants gastronomiques à emporter

Nos adresses favorites n’ont pas toutes une terrasse facile à exploiter. Certains restaurateurs attendent le 9 juin et le retour du service en salle pour ouvrir au public. Pour autant, ils ont développé une offre à emporter déclinée en une belle proposition pour la fête des mères. J’ai relevé pour vous :

Le cent 33, le menu de Fabien Beaufour

Pour cette fête des mères, on peut faire confiance au menu à emporter d’ Emilie et Fabien Beaufour. Pionners du click and collet avec leur formule le Cent33 to GO, ils ont tenus bon toute cette longue année de Stop and Go depuis le premier confinement. Le 30 mai, comme tous les dimanches depuis le confinement, le Cent 33 propose son déjeuner à commander sur le site du restaurant.https://cent33.com/#a-propos . Menu à 39€ . Les betteraves rôties en salade, crumble de seigle & chèvre frais • Le suprême de volaille Label Rouge, asperges vertes grillées & sauce au vin jaune •  Le carré crémeux vanille & framboises .

Le Cent 33, réservations et menu
  • 📬 133 rue du Jardin Public, Bordeaux
  • ☎️ 05 56 15 90 40
  • 📆 réservations : https://cent33.com
  • 🍽 Menu à emporter 39€ du lundi au dimanche
  • 🚴‍♀️ Le Cent 33 livre Bordeaux et Caudéran entre 19h30 et 20h30

Memes’tra, le menu déjeuner de famille à 34€/pers

Fidèle à son goût pour le produit juste et de saison,Maxime le Lay, chef du Mesmes’tra nous propose un menu à prix tout doux. 34€/personne, c’est superbe pour déjeuner d’asperges blanches, d’un coquelet et d’une tarte aux fraises.

Memes’tra réservations et menus :
  • 📬 249 cours de la Somme, Bordeaux
  • ☎️ 05 56 75 55 72
  • 📆 réservations : https://www.restaurant-memestra.fr/index
  • 🍽 Ici, c’est à la carte Entrée 6€, plat 13€ sauf fête des mères menu à 34€

Paradoxe à Cenon , le menu presque ⭐️ de Christophe Girardot

Je pense que vous serez d’accord avec moi. Le menu de Christophe Girardot, il déchire. Dans la proposition du chef, il y a du produit, de la créativité et de l’amour. Tous ceux qui connaissent et apprécient le personnage y reconnaitront sa signature, une cuisine inventive, technique et généreuse servie par un gros gros talent. Voici de quoi vous faire plaisir en attendant la réouverture du restaurant que je vous recommande absolument. Et si vous souhaitez en savoir plus sur Paradoxe, c’est ici : http://bordeaux-cuisine-and-co.org/paradoxe-le-restaurant-de-christophe-girardot/

Le pigeon amoureux d’un foie gras en pelote de pomme de terre
Paradoxe, réservations et menus :
  • 📬 9 Allée de la Morlette, 33150 Cenon
  • ☎️ 05 57 80 24 25

Et voilà, je vous souhaite un bon dimanche en famille. On ira pas tous au restaurant. Il va falloir composer avec ceux qui sont fermés et ceux qui sont complets. Mais qu’importe, cette fête des mères 2021 sera différente et je l’espère heureuse. A très vite.

Que faire à Noirmoutier ?

En 2020, on a pris le covid en pleine face. Le premier confinement nous a laissé groggy, tout juste bon à pâtisser et à trinquer en mode zoom. Mais là, au troisième, on a rien lâché, on a continué de bosser comme avant (du moins ceux qui n’étaient pas obligé de fermer). On a piaffé en attendant la sortie et bim, elle est venue pour un drôle de pont de l’ascension où la météo, la garce, nous a rincé comme jamais. Et pourtant, nous on s’est amusé comme des fous. Il faut dire qu’on était à Noirmoutier et que le vent nous a permis de tester une des nombreuses activités de l’île : le char à voile. Alors voilà, la Vendée même sous un temps à pas mettre une mouette dehors, c’est vraiment cool. Ici je vous dis quoi faire à Noirmoutier quand on dispose d’un long week-end.

Arriver à Noirmoutier par la route du gois

Le gois, l’historique chaussée inondable qui relie l’île au continent s’emprunte uniquement à marée basse quand la mer s’est retirée. La traversée rappelle le temps où l’on se calait sur l’horaire des marées pour organiser son passage. Avant le pont, ouvert à la circulation en 1971, la visite de Noirmoutier avait un parfum d’aventure. Au passage du gois, on tremblait de voir sa voiture emportée par les flots et de terminer naufragé sur un des refuges (construction de pierres) qui sécurisait le parcours. Je recommande l’expérience pour se mettre dans l’ambiance de ce lieu magique, territoire encore sauvage et agricole malgré une intense activité touristique.

Noirmoutier en vélo

Une fois arrivée à destination, laissez la voiture au parking et prenez un vélo pour vous déplacer. Les pistes cyclables et petites routes de marais sont nombreuses. Des itinéraires de balade sont disponibles sur le site de l’office du tourisme. https://www.ile-noirmoutier.com/sites/default/files/uplodaed_files/Carte%20touristique%202021_0.pdf. Ces chemins permettent d’aller à la découverte du vrai visage de l’île et de ses coins encore sauvage.

N’oubliez pas de visiter les villages.

Noirmoutier, la sportive

Ici on peut venir et ne rien faire mais c’est pas l’esprit des lieux. Le vent souvent de la partie invite à de nombreux jeux. On pratique la voile dans les nombreux clubs du coin, histoire d’être au top pour les régates du mois d’août. L’endroit est aussi connu pour offrir de superbes spots de kite surf. Nous on a testé le char à voile, le kif absolu. Imagine, un petit bolide rustique et facile de prise en main que tu diriges aux pieds. L’activité se pratique à marée basse sur la plage de Barbatre. Gilles, le moniteur de Sel ton char est hyper cool. On s’est amusés comme des fous à faire la course sur un parcours riche en sensations avec passage au ras des flots et virages à répétitions …http://www.sel-ton-char.fr

l’île gourmande, marché tous les jours et produits locaux

Que les bons vivants se réjouissent, ici on ne plaisante pas avec les plaisirs de la table. Avec un marché chaque jour en saison, y’a moyen de remplir son panier de bons produits. On y trouve les légumes de l’île mais aussi de la région nantaise, du poisson et des coquillages en abondance et bien d’autres choses encore dont beaucoup de conserves et de rillettes pour l’apéro.

Côté restaurant, covid oblige, j’ai pas beaucoup testé. J’ai un lointain et heureux souvenir de la belle table de l’Herbaudière, la Marine, ⭐️ ⭐️au Michelin, produits locaux et pêche durable. Attention pour déguster la cuisine de la mer du chef Alexandre Couillon, il faut réserver longtemps en avance. L’adresse très justement réputée est toujours complète.

Les marchés de Noirmoutier
JourLieuquand ?
LundiL’Herbaudière , le port du nord de îl’leavril à septembre
LundiBarbâtre, place de la plaineavril à septembre
MardiPlace de la république , Noirmoutier centreavril à septembre
MercrediBarbâtre, place de la plaineToute l’année
JeudiLa Guérinière, place de l’égliseToute l’année
VendrediPlace de la république , Noirmoutier centreToute l’année
SamediMarché de l’Épine, Toute l’année
SamediMarché du VieilJuillet & aout
DimanchePlace de la république , Noirmoutier centreavril à septembre
DimancheLa Guérinière, place de l’égliseJuillet & aout

L’authentique pays des sauniers

Noirmoutier, l’authentique, préserve ses marais salants et encourage l’installation d’exploitation de récolte du sel. Le saunier, véritable jardinier de la mer entretient avec constance ses oeillets, bassins de rétention en argile alimentés en eau de mer par un système de canaux (étiers) et de vannes. L’hiver, on consolide les murets de séparation, on retire la vase et à la belle saison, on laisse la nature faire. Le sel est récolté à la main après évaporation de l’eau de mer.

Pour en savoir plus sur le métier de paludier et le phénomène naturel de la production de sel, c’est ici https://www.sel-marin-noirmoutier.fr.

Se balader dans le quartier des villas, se faire une plage

La vocation touristique de Noirmoutier remonte au XIX siècle quand la bourgeoisie découvre les bienfaits des bains de mer. Le nord de l’île voit la construction de magnifiques villas au coeur du très chic Bois de la Chaise. Depuis rien n’a changé. C’est toujours là que des générations de Nantais et de Parisiens se retrouvent en famille dans la villa de bonne maman, ambiance Figaro assurée. On y vit entre-soi et en toute discrétion. Dans la journée, les tribus se partagent entre après-midi pêche avec bon papa, voile avec cousin Amaury où plage avec tante Adélaïde. Le soir, on se retrouve autour d’une joyeuse tablée où se mélangent cousins et générations. En août, on participe aux très chics régates Lancel Classic.

Ne manquez la balade à pied ou en vélo. Le bois et ses chemins de sable, les plages et leurs adorables cabanes de bain gardent leur petit air authentique et rétro malgré le monde.

Noirmoutier, la plage des dames et ses iconiques cabines de bain.

Que rapporter, souvenirs de Noirmoutier.

  • du sel. Depuis le rustique gros sel gris à la délicate fleur de sel, il y a beaucoup de possibilités. Le sel s’achète partout et à tous les prix. La bonne idée, c’est le marché 1€/kilo en direct du producteur.
  • des pommes de terre cultivées en primeur depuis 1860. Ah la fameuse Bonnotte, petit bonbon à consommer très frais sauté au beurre salée naturellement. Rare et chère, la variété historique est souvent remplacé par la Sirtéma, espèce apparue après guerre et compatible avec la mécanisation de l’agriculture. Elle s’achète directement à la coopérative, sur les marchés et dans les champs où de nombreux agriculteurs proposent leur production en vente directe. La Pomme de terre de Noirmoutier est sous label IGP depuis 2020. Sa production et sa commercialisation sont strictement encadrées par un cahier des charges qui garantit origine locale et pratiques culturales.
  • des conserves de la mer.
  • des objets de décoration. Ici, on trouve un assortiment incroyable d’objets sur le thème de la mer. Beaucoup de souvenirs made in china présents sur toute la façade atlantique mais aussi des créations artisanales et locales, des lins imprimés, des lampes en bois flottées…..
La Pomme de terre, IGP de Noirmoutier.

le Meilleur de Noirmoutier by Sophie Juby

Je sais que tu aimes mes adresses et mes bons plans. Ici je partage le Meilleur de l’île.

Le Meilleur de Noirmoutier
🥦🥦🥕🥕🥬🥬 Faire son marchéLe samedi à l’Épine. Pour son ambiance de village avec des producteurs locaux et son bistro pour un café en terrasse.
En été, cherchez le stand de Carole. Femme de marin pêcheur, elle fabrique et distribue de délicieuses conserves de poisson.
🍽🍽👨‍🍳👨‍🍳🐟🐟 Un chouette gastro. Restaurant : le Poisson Bulle à l’Épine
🐚🐚🏠🏠🍽🍽
manger des huîtres
La cabane d’Hadrien à la Guérinière. Un lieu magique plus restaurant que cabane où déguster huîtres, coquillages et poisson fumé . Café et petit dessert possible. Vente à emporter sur place.
🛍🛍🎁🎁
acheter local
La station de la Plage à l’Epine. Un bazar de créateurs pour dénicher le petit cadeau made in Noirmoutier.
📚📚📖📖
Librairie
Le trait d’union. Librairie – salon de thé à deux pas du château de Noirmoutier. Supers conseils pour les amoureux du livre.
La maison de mes rêves, volets bleus, tuiles ocre, murs blanc optique et en bonus la vue mer.

il y aurait encore beaucoup à dire sur cette destination Atlantique qui par la présence d’activités agricoles a su préserver sa singularité. Je n’ai pas parlé hébergement mais ici ce n’est pas le choix qui manque. Pays de campings, la Vendée accueille sans manière le touriste de passage. Et avec un habitat majoritairement fait de résidences secondaires, on trouve à louer facilement et à tous les prix. Rien ne vous retient donc pour programmer une escapade. Il y a vraiment de quoi faire à Noirmoutier.

Recette de fraisier léger et facile

Ici je vous propose une recette revisitée du classique fraisier où un fromage blanc artisanal enrichi de chantilly apporte fraîcheur et légèreté à ce délicieux gâteau. On oublie la crème de la recette historique pour un idée plus contemporaine dans laquelle le fruit ne se cache plus à l’intérieur du gâteau. Au centre du biscuit, on met les entames et on garde les plus belles fraises pour le décor. Effet waouh garanti sur nos tables de printemps.

Le fraisier modernisé, fromage blanc- chantilly inside, fraises on top

Fraisier facile : Génoise + crème chantilly et fromage blanc

Le fraisier facile c’est le mariage de deux préparations, une génoise et une crème. La recette traditionnelle associe à la génoise une crème mousseline, un appareil à base de lait, de farine, d’oeuf qui demande 250 gr de beurre pour un gâteau. OMG, pas très léger cela alors que la fraise avec son côté acidulé et sa promesse de printemps nous invite à des compositions aériennes. Dans la recette ci-dessous, on part sur le fromage blanc beaucoup plus léger.

la Génoise est parfaite grâce à Patricia du blog http://lesplatsdepat.canalblog.com . Elle a eu la gentillesse de me donner sa recette.

La Génoise ingrédients
120 gr de sucre en poudre
3 oeufs entiers
120 gr de farine
1 cuillère à soupe de levure chimique

La Génoise recette :

  • Si tu as un robot pâtissier, mets les oeufs et le sucre dans le bol et fais tourner le temps que le mélange blanchisse, double de volume et prenne un aspect mousseux – au moins 10 mn – Sans robot, on mélange avec un batteur.
  • Ajoute la farine et la levure tamisées en incorporant délicatement avec une maryse pour que le mélange ne retombe pas.
  • Sans attendre – sinon la pâte retombe – verse la préparation dans un moule beurré . Si tu fais à la plaque, verse sur une feuille de papier cuisson sur une hauteur de 0,5 cm.
  • Mets au four 8 minutes à 190° puis 6 minutes à 160°. Surveille couleur et cuisson. (cuisson sur plaque beaucoup plus rapide)
  • Dès la sortie du four, tu peux décaler les bords. Laisse refroidir puis démoule. sur une grille.
la génoise, une base de la pâtisserie française
La crème Chantilly – fromage blanc parfumée
250 gr de fromage blanc artisanal
20 cl de crème fraîche liquide – entière – bio si possible
2 cuillères à soupe de sucre glace
5 cl de vin liquoreux ou de crème d’amaretto
2 feuilles de gélatine ou 2 Gr d’Agar – Agar
Quelques feuilles de thym frais

L’appareil Crème Chantilly- Fromage blanc

  • Mets la gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide. Dès qu’elle est bien molle, mélange avec l’accool chauffé au micro-onde. (la gélatine ne se dissous pas dans un liquide froid). Laisse tiédir 5 minutes.
  • Mélange le fromage blanc et la gélatine dissoute.
  • Ajoute la crème montée en chantilly ( crème + sucre glace) . Réserve au froid.
  • Rem : Si tu veux parfumer par infusion ta crème, pense à le faire au préalable et à la laisser refroidir avant usage. J’imagine de l’amaretto, du kirsch ou des herbes comme le thym.
Crème chantilly + fromage blanc artisanal pour garnir le fraisier

Le fraisier léger, montage :

  • Prépare ton décor de fraise en coupant les plus belles en tranches fines et régulières. Je garde les entames -la première tranche- pour mettre à l’intérieur.
  • Partage la génoise en deux. Réserve le dessus
  • Etale une couche de crème chantilly-fromage blanc en utilisant 1/2 de ta préparation
  • Pose à plat les entames de tes fraises ou des fraises entières.
  • Recouvre du second cercle et du reste de la crème. Garde deux cuillères pour le tour.
  • Lisse bien. Mets au congélateur 1/2 heure pour que le gâteau prenne bien.
  • Avec une petite spatule, pose le reste de crème sur le tour et lisse le mieux possible
  • On passe à la décoration avec les fraises restantes. Réalise une fleur en partant du tour extérieur et en revenant vers le centre.
  • Selon tes goûts, cisele un peu de thym frais, de menthe sur le dessus.

Voilà, c’est tout simple et délicieux. Ce fraisier léger garni de fromage blanc et chantilly se conserve 24 à 48h selon la maturité des fruits.