Quatre top pâtisseries à Bordeaux pour une Saint Valentin calins-sucrés

Mes quatre meilleures pâtisseries de Bordeaux en cadeau pour la Saint Valentin.

Je ne change pas d’avis sur la Saint Valentin. Le 14 février est inscrit sur mon love calendrier. Plus j’avance et plus je pense que nous sommes fait pour être deux. Avoir du temps pour soi,  se réaliser en solo, c’est bon pour l’égo. Mais partager ses passions, ses émotions, se soutenir, croire en l’autre et l’aider à trouver sa voie, sentir son corps vibrer sous nos doigts, aimer, c’est se sentir vivant, c’est exister.

Je ne voudrais pas faire de la peine à ceux qui ne sont qu’un. Je leur souhaite juste de trouver leur complice, leur partner, leur ami(e), leur amant(e).

Et comme c’est incroyablement bon d’être deux, il faut savoir lui dire. Il faut savoir le (la) remercier et l’aimer.

C’est de tout cela qu’il est question dans ma Saint Valentin. 

En 2019, une Saint Valentin en mode Hygge

Vous en êtes déjà persuadé ? Vous avez tout organisé comme je vous le proposais dans un précédent article. http://bordeaux-cuisine-and-co.org/la-saint-valentin-une-belle-occasion-de-se-faire-du-bien-en-duo/

Quel sera votre programme pour le 14 ? Un scénario coquin, une nuit à l’Hôtel ou un sage dîner au restaurant ? Racontez-moi, j’adore les histoires d’amour.

Oups, vous  avez zappé la date, vous n’avez rien prévu. Surtout, ne vous contenter pas d’espérer une bonne surprise.  Il est encore temps d’agir. Surtout prenez les choses en main.

Il y a tellement de bonnes façons de dire je t’aime.

le coeur Chocolat Dentelle de la Maison Saunion, délicat et délicieux

Des fleurs, du chocolat, un petit bijou, un sms calin-coquin, vous allez trouver une idée de cadeau*. En dernière minute, je vous conseille une hygge Saint Valentin en mode cocooning à la maison. Faites une bonne provision de bougies, passez chez votre caviste préféré pour un joli flacon, arrêtez-vous chez un bon pâtissier et voilà. Le soir venu, il suffira d’une belle chemise blanche pour les hommes, d’une robe et un regard paillettes pour les filles. Eteignez les lumières, allumez les bougies, lancez votre sexy-playlist et laissez vous faire. 

  • pour les pressés et les distraits, voici quatre adresses où vous trouverez une gourmandise Saint Valentin.

Oven Heaven

Entre la Victoire et la gare Saint Jean, les frères Grodwohl ont fait le pari audacieux de s’installer au milieu des coiffeurs affro et des boutiques de téléphonie. Toute mignonne avec sa façade en bois gris clair, leur boutique aimante le passant. Lumineuse et décorée sobrement de bois clair, elle invite à une pause chocolatine. Derrière la fenêtre atelier, un vrai pâtissier confectionne des petites merveilles de gourmandises. On les déguste tranquillement installé à l’une des deux tables d’hôtes en sirotant son café torréfié sur place.

Pour la Saint Valentin, le pâtissier Pierre Antoine Mary a imaginé un Chou d’Amour.Dans l’idée d’une pomme d’amour revisitée, il garnit son chou d’une ganache vanille et d’un duo de pommes. Tu as la gala pochée pour le moelleux et la pomme granny pour le croquant. Avec son craquelin rouge on top, le gâteau est tout joli. 

Oven Heaven

  • 51 cours de la Marne
  • 05 56 91 81 37

Pâtisserie S

Entre Saint-Pierre et Saint Michel et à deux pas des quais de Garonne, Pâtisserie S est la nouvelle adresse sucrée de Bordeaux. Le décor est d’une grande élégance, tout en harmonie de beige, gris clair et blanc. Les murs de pierre sont laissés bruts, le sol est dallé de beige. L’espace se divise en deux parties. A l’avant un long comptoir de présentation qui fait face à un sage alignement table bistro en marbre et de chaise canées, rotin naturel et assise tressée noir et blanc. A l’arrière une vaste cuisine ouverte où les pâtissiers travaillent sous nos yeux. Les deux chefs Satomi et Stanley Chan se sont formés dans les cuisines des plus grands restaurants français. D’origine Japonaise, ils ont réalisé ici un mariage entre la sobriété, l’épure de leur pays d’origine et le luxe de la pâtisserie de palace. 

Le Gâteau Rose de la Pâtisserie S

Chez Eux, la Saint Valentin dure tout le mois de février. Chaque jour on y trouve des bijoux de gourmandise. Sexy sous sa coque laqué, le gâteau rose renferme un cœur de fruit rouge à découvrir dans son enveloppe mousse litchis. 

Pâtisserie S

  • 8 cours Alsace-Lorraine
  • 05 56 06 94 54
  • Mercredi au samedi 10h à 19h
  • Dimanche 9h à 13h
  • Gâteau individuel 4 à 5€

Taupy

C’est une enseigne traditionnelle bien installée sur Bordeaux. Depuis trois générations, Taupy propose le meilleur de la pâtisserie à la française. C’est mon adresse favorite pour les chocolatines et les croissants du dimanche matin. Chez Taupy, il faut absolument goûter le Bouscat, une mousse au chocolat noir, crémeux vanille et amandes grillées on the top. Je craque aussi pour leurs classiques : Forêt noire, Opéra, Paris-Brest et autres gourmandises comme le dimanche chez mémé.

Pour la Saint Valentin, Le chef a prévu de réaliser ses best-sellers en forme de cœur.Il y aura le Bouscat, le Soie Rouge, le Mont blanc et aussi la tarte au citron, la tarte aux fraises….

Taupy

  • 19 cours Portal, Bordeaux 05 56 38 81 98
  • 14 avenue de la Liberation, le Bouscat, 05 56 02 65 75

Pierre Mathieu

Installé depuis peu sur la place Pey-Berland, Pierre Mathieu est déjà dans la short-list des meilleurs pâtissiers Bordelais. Il est né ici et revient dans sa ville de cœur après un début de parcours professionnel aux côtés des plus grands (Pascal Caffet à Troyes, un M.O.F chocolat topissime ou Thierry Marx qu’on ne présente pas). Dans sa boutique, il propose chocolats et pâtisseries aux noms empruntés à l’univers Bordelais. J’ai repéré le pavé Pey-Berland, un gâteau amandes et fruits macérés, le carré Saint André, un tout chocolat aux éclats d’amandes et zeste d’orange et son best le Gavé choc, un croustillant praliné, biscuit et crémeux chocolat, une tuerie.

Le Gavé-choc de Pierre Mathieu

Pour la Saint Valentin, le chef joue la surprise. Il prépare un entremet pour Deux à découvrir le 14.

Pierre Mathieu 

  • 8 Place Pey Berland, 05 56 52 95 61 du mardi au samedi & dimanche matin
  • 228 rue de Pessac, 05 56 12 24 53, du mardi au samedi & dimanche matin

Voilà c’est fait je vous ai livré toutes mes meilleures pâtisseries à l’occasion de la saint Valentin, profitez-en bien.

Risotto d’orge perlé aux blancs de seiche du Bassin d’Arcachon et Salers.

L’hiver j’aime bien cuisiner gourmand. Le froid me donne des envies de cuisine généreuse et gourmande. Avec le risotto, on est bien dans le côté comfort food. Et comme j’aime aussi rester en France, je transpose la recette d’origine italienne en version plus locale. L’idée n’est pas de moi mais de Tanguy Laviale, restaurant Garopapilles Bordeaux. En 2015, nous avions fait ensemble un risotto aux Saint Jacques snackées. http://bordeaux-cuisine-and-co.org/risotto-dorge-perlee-saint-jacques-juste-brulees-feuille-de-moutarde-recette-de-tanguy-laviale/

Aujourd’hui, je reprends la base orge perlé, j’ajoute des blancs de seiche du Bassin d’Arcachon achetés dimanche dans une cabane de pêcheur. Je termine par du Salers, un fromage du Cantal à pâte pressé qui remplace facilement le parmesan (et en + c’est beaucoup moins cher).

Ingrédients pour 4 personnes

  • 4 blancs de seiche
  • 1 cuillère d’huile d’olive, sel, poivre
  • Risotto d’orge perlé
    • 250 gr d’orge perlé
    • 2 cuillères de beurre, 1 cuillère d’huile neutre
    • 1 oignon rouge
    • 10 cl de vin blanc sec type Entre-deux-Mers
    • 1l de fond blanc de volaille
    • 2 cuillères à soupe de Salers rapé
    • Sel, poivre

Dans une sauteuse, fais fondre une cuillère de beurre + huile neutre (pour empêcher le beurre de noircir). Ajoute les oignons préalablement coupés en fines tranches. Remue. Lorsque les oignons sont colorés, stoppe leur cuisson et réserve pour le final.

Verse l’orge dans la sauteuse et remue bien pour imprégner les grains de beurre

Déglace au vin blanc. Mouille avec une louche de bouillon chaud. Mélange bien le tout et remue sans arrêt jusqu’à absorption du fond blanc. Renouvelle l’opération pendant 20 mn.

Tu goûtes, Le grain doit rester ferme.

Ajoute une bonne cuillère de Beurre. La préparation doit être onctueuse. Miam. Réserve

Cuisson des blancs de seiche

Commence par bien laver les blancs, enlève les résidus de peau.

Fais les blanchir 3 minutes dans l’eau chaude. Egoutte.Taille les en lanières.

Dans une poêle, verse 1 cuillère d’huile d’olive, fais revenir les blancs. Stoppe la cuisson dès qu’ils sont colorés et ajoute à la préparation d’orge. Remue bien.

Au moment de servir, ajoute au risotto les oignons et le Salers râpé et pour les gourmand(e)s, une autre cuillère de beurre salé. En vrai c’est bien meilleur.

En grande fan du vin blanc, j’accompagne ce risotto d’orge par l’ Entre-deux-Mers utilisé pour la cuisson.

Galette de chou-fleur et houmous de patate douce.

Avec Gaëlle Sacarabany, nous avons cuisiné zéro déchet lors du concours Gaspi délices organisé par le CREPAQ en novembre 2018. Gaëlle a publié sur le sujet. Voici son retour sur cette chouette expérience: https://monbonheurgourmand.com/2019/02/ma-participation-au-concours-gaspi-delices-2018-a-bordeaux/

Zéro gaspillage, une philosophie au quotidien

Mieux consommer, ne pas gaspiller, voilà des sujets qui nous parlaient. Ce sont des pratiques qui font parties de notre quotidien. Toutefois, le concours a boosté notre créativité. Il nous a aussi donné l’opportunité de travailler en duo, une vraie nouveauté. 

L’expérience de la cuisine en équipe

J’ai eu beaucoup de plaisir à cuisiner avec Gaëlle. Nous avons pris le temps d’échanger sur nos astuces, notre philosophie du bien manger. On a parlé circuit court, marché de producteurs et achats responsables.  Cuisiner à deux crée une belle synergie entre deux expériences différentes. Chacune est venue avec ses habitudes et sa culture. On a construit un bon mix entre la Bretagne et la Martinique, la cuisine familiale de la métropole et la World Food des îles. Gaëlle possède une science des épices et des aromates qui donne du peps à tous les plats. Son sens des accords sucré –salé est très enrichissant pour la cuisson des légumes.

Ensemble nous avons trouvé des solutions zéro déchet pertinentes. Pour exemple je citerai deux astuces

Dans le chou-fleur, nous avons utilisé les belles feuilles et le trognon. Le goût est tout à fait comparable aux têtes. Celles-ci ont été conservées pour une autre préparation.

Pour une patate douce bio, nous conseillons de l’utiliser entière sans l’éplucher. Sinon faites de grosses épluchures qui peuvent être soit incorporées à la préparation, soit cuites sautées à la poêle.

Ingrédients pour les galettes de chou-fleur, houmous de patate douce :

Tacos, galettes pour 4 personnes

  • 60 Gr de farine
  • 1 œuf
  • 1 grosse cuillère de crème fraiche
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire
    • ou ½ sachet de levure chimique
  • sel, poivre
  • 200 gr de trognons ou feuilles de chou-fleur
  • 1 petit oignon rouge ou une échalote

Houmous de Patate douce à l’orange

  • 1 patate douce
  • 150 gr de pois chiche cuit
  • le jus d’1/2 orange + zeste
  • 2 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel, poivre

Les Tacos

  • Dans un saladier, mélange la farine, l’œuf et la cuillère de crème fraiche.
  • Ajoute, sel poivre et le bicarbonate de soude mouillé au jus de citron (pour faire agir) . Laisse reposer.
  • Dans un robot mixeur, hache les feuilles et trognon de chou-fleur, l’oignon. Ajoute à la préparation.
  • Mets à chauffer une poêle avec 1 cuillère d’huile.  Etale la préparation en crêpe épaisse. Fais cuire 4 minutes de chaque côté. Réserve
la garniture : houmous de patate douce
  • Lave bien la patate douce, puis fais cuire à l’eau pendant 15 minutes. Ecrase au blender ou à la fourchette, 
  • Ajoute les pois chiche, l’ail et l’huile d’olive. Mixe bien le tout
  • Ajoute les pois chiche, l’ail écrasé et l’huile d’olive. Encore un tour de mixeur.
  • Ajoute deux cuillères de jus d’orange, sel poivre
  • Sers la galette garnie de la préparation.
  • ute 2 cuillères à soupe de jus d’orange.

Cuisine aux algues : Tartare de Nori et Tajine au Kombu 

Les vacances sont propices aux rencontres, à la découverte de nouvelles pratiques. C’est un temps où notre plus grande disponibilité nous porte naturellement vers les autres. De passage à Belle-île, j’ai profité d’une journée sans soleil pour m’initier à la cuisine des algues. De cette matinée à l’association Belilo, je rapporte quelques recettes végétariennes que je partage ici.

Au préalable, j’ai envie de rappeler l’intérêt des algues dans notre alimentation. Je les aime pour leur goût iodé si caractéristique. Quelques paillettes de nori suffisent pour donner du peps à une salade de légumineuses. Une cuillère dans une papillote de poisson et c’est toute la Bretagne qui s’invite dans votre assiette. Plus simplement, un beurre aux algues parfume tous les poissons vapeur.

En plus de leurs propriétés aromatiques, les algues apportent protéines, sels minéraux et vitamines. (l’extrait sec de la spiruline (algue cultivée) et du Nori  contiennent 70% de protéines). Pour s’approvisionner, il y a les magasins bio ou internet. On trouve souvent les algues en mélange. C’est une possibilité mais pour débuter, je recommande la Nori en paillettes. Je suis complètement fan de cette algue au goût puissant qui sert à confectionner les makis en cuisine Japonaise. C’est pour moi la plus intéressante des algues avec les haricots de mer. Le kombu utilisé dans le tajine n’est pas très parfumé mais il apporte protéines et oligo-éléments. On lui donne aussi le pouvoir de rendre plus digeste les légumineuses. C’est pourquoi, il est recommandé dans la préparation du houmous à raison de 6 morceaux pour un bol de préparation. L’algue sera simplement cuite en même temps que les pois chiches et confondue dans le bol mixeur. 

 

Houmous au Kombu et tartare d’algue Nori

Tapenade (tartare) de Nori

  • Un petit bol de Nori
  • 5 cornichons
  • 1 échalote
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • ¼ de verre de jus de pomme
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe de Tahin (purée de sésame blanc)

 

  • Hache les cornichons et l’échalote
  • Mets dans un mixeur les algues, l’huile  le jus de pomme et le cidre, mélange
  • Ajoute le tahin, le mélange cornichon-échalote
  • Délaie avec de l’eau tiède au besoin.
  • A déguster à l’apéritif sur du pain grillé.

 

Tajine aux Kombus

 Pour 8 personnes:

  • 1 potimarron ou 1 butternut
  • 4 pommes de terre, 4 petites carottes
  • 3 petites courgettes
  • 1 grosse poignée d’haricot vert
  • 2 oignons roses
  • 16 morceaux de Kombu

 épices : 1 cuillère à soupe de Cannelle, 1 de Curcuma, 1 de Cumin, 1 cuillère à café de piment

Le zeste d’un ½ citron haché fin, 2 gousses d’ail hachées, 1 petit morceau de gingembre haché

1 bouillon de légumes

la recette du Tajine au Kombu 

  • Mets le bouillon à chauffer, ajouter les haricots et le Kombu
  • Coupe les légumes en morceaux assez gros.
  • Fais chauffer les épices dans le plat à tajine (une cocotte à défaut) sans les faire brûler
  • Dès qu’une bonne odeur se dégage, ajoute l’ail et le gingembre, mouille avec ½ verre d’eau.
  • Ajoute les carottes, les zeste de citron et le bouillon-haricot, kombu. Laisse cuire ¼ d’heure à feu moyen.
  • Ajoute les pommes de terre, la courge, les amandes et les pruneaux.
  • A Belilo, on dépose ensuite le plat dans la marmite norvégienne et on laisse mijoter jusqu’au moment du repas.(environ deux heures).
  • Si tu n’as pas de marmite norvégienne, je suggère de laisser cuire 30 minutes.
  • Avec du riz ou une assiette de semoule de blé, ce délicieux tajine fera un plat complet équilibré et parfumé.

 

 Je profite de cet article pour recommander Belilo à tous les passionnés d’écologie. Il y a beaucoup à apprendre sur place en matière d’économie des ressources naturelles. Le cours de cuisine se fait dans la maison de Brigitte Toursel, une des deux animatrices avec Catherine. Leur lieu de vie est un véritable laboratoire expérimental en matière  d’économie d’énergie ou d’eau. Brigitte vit en quasi autonomie sur son domaine. Elle se nourrit des légumes du potager travaillé en permaculture et des oeufs de ses deux poules. Elle limite ses achats au strict nécessaire (huile, céréales et farines). Elle réduit ses dépenses énergétiques en utilisant des modes de cuisson comme la marmite norvégienne et le four solaire. Elle utilise essentiellement l’eau de pluie qu’elle remet en circulation grâce à un ingénieux système de phyto-épuration. Et surtout de son ancien métier de professeur d’arts plastiques, Brigitte a gardé  le goût de transmettre. Elle accueille le public lors d’ateliers cuisine ou sur le mode du woofing. Ceux qui souhaitent en savoir un peu plus sur son mode de vie pourront aller voir l’excellent article d’un woofer : https://travelwwoofer.wordpress.com/2015/04/23/y-a-de-la-joie-sous-le-ciel-de-belle-ile/

Brigitte, une des animatrices de Belilo dans son potager en permaculture

Pétoncles au four, comme à Belle-île.

Cuisiner local, facile et de saison, c’est ma food philosophie, même en vacances. Quand, je m’installe quelque part, je cherche les produits du terroir. J’achète mes légumes en direct, je fais les marchés pour découvrir les spécialités régionales. A Belle-île, en juillet-août, le déballage se fait tous les jours sur la place de la République. J’y ai trouvé poissons et fruits de mer issus de la pêche artisanale. Un marin s’est spécialisé dans la pétoncle. Cette coquille Saint Jacques de taille réduite a fait le bonheur de notre été. Je partage la recette de ma cousine. Pour sublimer ce délicat crustacé, elle y ajoute simplement un beurre citronné et quelques brins de persil.

 

Pour 4 personnes

 

  • 1,2 kg de pétoncle
  • 40 gr de beurre salé
  • ½ citron
  • 1 cuillère d’huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Persil ou aneth

 

Le beurre parfumé

Mets le beurre à ramollir dans un bol, écrase-le avec une fourchette. Ajoute l’huile, le jus de citron, le sel et le poivre. Coupe le persil très petit, mélange. Réserve la préparation.

 

Cuisson des coquillages

  • Lave les coquilles au moins 2 fois à grande eau pour en retirer le sable.
  • Dispose-les dans un cuit vapeur. Mets à chauffer et stoppe dès qu’elles commencent à s’ouvrir.
  • Enlève la partir plate des coquilles et dispose-les sur la plaque du four.
  • Dépose une noisette de beurre sur chacune
  • Au ciseau coupe l’aneth au dessus de la plaque
  • Passe au four pour 5 minutes

En famille, on pose la plaque sur la table à l’apéritif. Chacun se sert.

On mange avec les doigts. On lèche le beurre parfumé. Un délice. 

Variante :

Faute de pétoncle, j’imagine très bien la même recette avec des moules.

Pour en faire un plat complet, il faut tout décoquiller et mélanger avec des spaghettis.

Remarque :

Surtout n’ajoute pas d’ail dans le beurre. Son goût prononcé prendrait le dessus. L’idée ici, c’est de rester au plus près du produit

 

Shiitaké, sarrasin et légumes du moment.

Le shiitake, ce drôle de champignon a l’aspect tout chiffonné se révèle être un trésor de bienfait. Il apporte protéines, vitamines B5, B2 et PP ainsi que du sélenium et des antioxydants. (2,2 grammes de protéines pour 100 gr de champignon) . Venu du japon, il s’acclimate très bien en France. A Bordeaux, nous avons la chance d’en trouver frais sur les marchés. J’achète les miens en direct du producteur au marché des Pins Francs le mercredi à Caudéran. Ensuite, je le cuisine comme un champignon de Paris, lavé, coupé en quartier et revenu au beurre dans une poêle.

Pour mon assiette végétarienne, je l’associe à une céréale sans gluten, ici du kasha bio (un cadeau de ma copine polonaise) et j’ajoute un assortiment de légume du moment. En ce début avril où le printemps tarde, j’ai opté pour des épinards et des navets blancs d’un petit producteur des Charentes. Les courgettes viennent d’Espagne, pas toujours facile de manger local en cette fin d’hiver.

NB : le sarrasin n’est pas une céréale mais nous avons l’habitude de l’appeler, blé noir. Je garde donc l’appellation céréale

Ingrédients pour 4 Pers

 

  • 250 gr de kasha ( sarrasin décortiqué et grillé)
  • 2 bottes d’épinard frais
  • 250 gr de Shiitaké
  • 2 petites courgette, 2 navets longs blancs.
  • 3 gousses d’ail
  • Persil
  • 30 gr de beurre, 2 cuillères d’huile d’olive

 

Recette :

 

D’une simplicité enfantine, elle demande seulement de faire cuire tous les éléments séparément.

  • Lave les épinards deux fois. Coupe les tiges en petits tronçons et fais les cuire 5 minutes à l’eau dans une casserole. Hache grossièrement les feuilles si elles sont grandes, sinon laisse les entières. Dans une grande poêle, fais fondre 20 gr de beurre, jette les feuilles d’épinard et remue. Stoppe la cuisson dès que les feuilles ont ramolli. Ajoute l’équivalent de deux gousses d’ail haché. Remue bien. Réserve
  • Lave les shiitake à l’eau. Coupe les plus gros en 4 morceaux. Dans une grande poêle, fais fondre un morceau de beurre et ajoute les champignons, remue bien. Laisse cuire dix minutes en remuant souvent. En fin de cuisson, ajoute deux gousses d’ail hachées.
  • Epluche les deux navets, coupe les en tranches épaisses. Fais les cuire 5 minutes à l’eau. Egoutte. Epluche la courgette et coupe la en petits cubes. Dans une poêle, fais chauffer l’huile d’olive et ajoute les deux légumes. Remue bien. Laisse prendre couleur mais garde le croquant de la courgette.
  • Cuisson du kasha : verse les graines dans un petit saladier, recouvre d’eau chaude. Laisse gonfler 5 minutes. Egoutte. Fais revenir au beurre à feu vif pour légèrement griller le Kasha.
  • Au moment de servir, on réchauffe toutes les préparations sur le feu. On ajoute du persil dans les courgettes.

On dresse et on déguste.

Mon Top Cinq des chocolatiers de Bordeaux

Cocotte, lapin farceur ou bel œuf enrubanné de rose, le chocolat de Pâques nous ramène à l’enfance, aux souvenirs de la chasse aux œufs, à la course dans le jardin pour remplir son panier. Dans la tradition catholique, les cloches des églises se taisent trois jours avant Pâques, elles entreprennent le voyage à Rome pour revenir le jour de la résurrection chargées de friandises pour les enfants. Si l’histoire du voyage des cloches s’est un peu perdue, la fête demeure avec son repas dominical autour de la famille élargie et sa chasse à l’œuf dans le jardin. 

Pour le chocolatier traditionnel, Pâques reste une formidable occasion de montrer l’étendue de son savoir-faire, de laisser libre court à sa créativité, de faire parler son imagination. Sur les étagères, au moulage et sur les marbres de travail, un bestiaire enchanté remplace les traditionnels napolitains, bouchées, guinettes et autres bonbons de chocolat.

A Bordeaux, ils sont encore quelque uns à travailler le thème de façon totalement artisanale. Voici ma sélection en cinq adresses classées par ordre alphabétique.

 Cadiot Badie

Une des plus ancienne confiserie Bordelaise au somptueux décor de boutique à l’ancienne avec ses plafonds peints et moulurés, ses longs comptoirs et ses boiseries très XIX.  Aujourd’hui propriété de Serge Michaud, un entrepreneur venu du monde de la bureautique, la chocolaterie  continue de proposer un produit d’exception.

Pour Pâques, Cadiot Badie mise sur la tradition. Oeufs, poissons, lapins et autres animaux de nos fêtes d’enfance joliment enrubannés de bleu se pavanent fièrement en vitrine. Quelques pièces spectaculaires comme le lapin grand format ou les œufs en dentelle de friture viennent témoigner du savoir-faire des chocolatiers de Pessac.

Cadiot Badie

26 allées de Tourny, Bordeaux

Rue Eugène Chevreul, Pessac

Lundi au samedi 10h à 19h

  •  
 Darricau

Une institution à Bordeaux, vieille de près d’un siècle, située sur la prestigieuse place Gambetta. La petite boutique séduit par ses napolitains et ses créations plus originales. Je recommande son assortiment semi-bruts composé de fines plaques de chocolats à la noisette, aux fruits secs, à la nougatine. Les plaques sont grossièrement cassées et présentées brutes comme en éclat, une tuerie, une gourmandise addictive.

Pour Pâques, la Maison Darricau nous invite au voyage.  En complément des traditionnelles cocottes et cloches, le chef Clément a travaillé une gamme  Vietnam qui fait écho à la décoration du magasin. La boutique se donne des airs de Saïgon avec ses suspensions en paille tressée et ses moulages coiffés du traditionnel chapeau en feuille de latanier. En vitrine,  Laurence a installé une forêt de feuille de lotus et les œufs décorés de gracieuses silhouettes. Elles sont chargées de la traditionnelle palanche ou longue tige en bois qui permet de porter un panier à chaque extrémité. Tous les moulages sont garnis de petits sujets maisons. Dernière suggestion gourmande pour les puristes, la gamme Grand Cru Vietnam réalisé avec un chocolat à 70% de cacao. Elle est proposée sous la forme d’un œuf comme une noix de coco dont dépasse un paille en bambou. Les globe-trotters y retrouveront un parfum de leurs dernières vacances et du lait de coco que l’on boit à même le fruit pour se rafraîchir.

Darricau

7 place Gambetta

Lundi au samedi de 10h à 19h 30

  •  
David Capy

Pas de tradition familiale pour David Capy mais une passion pour la pâtisserie et le chocolat. Le temps de se forger un CV prestigieux, de remporter le titre de M.O.F en 2007 et l’homme s’installe à Bordeaux pour créer une pâtisserie d’exception au cœur du triangle d’or. En 2017, il ouvre un second point de vente à Caudéran dédié au chocolat.

Pour Pâques, David Capy décline deux gammes. En premier, des moulages sages ou malicieux reprenant les personnages historiques de la fête, poule, cloches et œufs.  Il ajoute une création tout à fait originale, une fraise toute mignonne. Le chef a imaginé une gourmandise à base de fraise déshydratée et de chocolat blanc. Elle est trop chou sa petite Mara avec son chapeau de feuille. En plus elle sent si bon, comme une promesse de printemps. J’adore.

En bonus, et pour patienter avant la fête, le chef  propose des tablettes de Pâques où sont incrustés des œufs prâlinés, des œuf en sucre ou en caramel. A tester absolument.

David Capy

    • ·       7 rue Michel Montaigne
    • ·       14 rue de l’église à Caudéran
  • ·       du mardi au samedi de 9h30 à 19h30

 

Hasnaâ chocolat

La plus jeunes de ma sélection et cependant une superbe adresse. Hasnaâ, on l’a découverte sur le petit écran lors de l’édition 2012 de Masterchef  et en vrai en 2014 quand elle ouvre sa première boutique rue Fondaudège. Depuis, elle s’est rapproché du centre ville et continue de séduire les amoureux du chocolat avec son travail à base de chocolat grands crus sublimés par les épices. Les professionnels ne sont pas moins conquis et lui ont décerné l’Award de la meilleure chocolatière de l’année et la tablette d’or en 2016.

Pour Pâques, Hasnâa innove et enrichit le monde de notre enfance par les animaux de la Jungle. A l’honneur dans sa boutique, un lion tout mignon et un dame girafe. En parallèle, la Cheffe décline une gamme d’œuf proposé dans sa boutique écrin à la décoration résolument moderne.  

Hasnaâ chocolat

4 rue de la Vieille Tour

Lundi au samedi de 9h30 à 19h30

    • Saunion Bordeaux

Une Chocolaterie née il y a 125 ans bien ancrée dans le paysage Bordelais. Thierry Lalet et son équipe de cinq chocolatiers proposent une gamme bien balancée entre tradition et modernité. La guinette, cerise au kirsch enrobé de chocolat reste toujours un des produits phare de la Maison. Mais l’héritier de la Maison sait innover avec ses tablettes de grands crus et ses nouvelles spécialités comme le carré au citron gingembre.

Thierry Lalet adore Pâques synonyme d’intense activité et de  joyeuse créativité. Il réserve toujours une bonne part de sa fabrication à des sujets traditionnels, la cloche symbole fort pour les catholiques, le lapin venu d’Europe du Nord, la poule et les œufs pralinés. Chaque sujet est réalisé à la main, la coque en chemisant un moule en deux parties que l’on garnit avant assemblage et décoration finale.  Et puis il y les créations originales, les idées du moment. Cette année le pâtissier travaille sur deux poissons sortis de l’univers de la bande dessiné Jack le Piranha et Joe le poisson mine. Leur mise au point a demandé astuce et ingéniosité. Chez Saunion, on essaie d’utiliser les moules existants. Alors on cherche, on innove, on détourne. Ainsi les dents du piranha sont les branches d’une étoile dont on possédait le moule et les yeux des boules de chocolat. Ils n’ont pas l’air bien méchant les deux petits nouveaux mais je leur trouve une bonne bouille qui dit mange moi mange moi. En plus cette année Pâques tombe le premier avril, alors ne cherche plus. Voilà la bonne idée pour ta table de fête, une décoration tout poisson avec ce bon gros Jack en centre de table.

Maison Saunion

  • 56 cours Georges Clémenceau
  • Mardi au samedi de 9h 30 à 12h 30 et de 13h 30 à 19h 30

Chou Rouge aux fruits secs et Riz Noir au bouillon

 

 

Faire manger des légumes à mes hommes reste toujours un exploit. Si toi aussi, tu joues souvent un contre tous, voici une idée, un mélange salé-sucré qui fonctionne toujours assez bien . Pour un joli plat d’hiver j’associe le chou rouge et le Riz Noir, couleur et nouveauté le combo gagnant. Le Riz Vénéré vient d’Italie mais trouve son origine en Chine. Doté de supposées vertus aphrodisiaques, il était réservé à l’Empereur et à sa cour. Je l’achète surtout pour sa magnifique couleur qu’il garde à la cuisson. Préparé au bouillon et au beurre, il devient noir brillant j’adore.

 

Pour 4 personnes, Compter 30 à 45 mn de préparation et cuisson.

Riz noir au bouillon

  • 180 gr de riz noir
  • 2 cuillères de beurre
  • 10 cl de vin blanc
  • ½ l de fond blanc de volaille ou de bouillon de légumes pour les végétariens
  • 1 cuillère à soupe de parmesan en copeaux
  • Sel, poivre

 

Dans une sauteuse, fais fondre une cuillère de beurre

Ajoute le riz noir et remue bien pour imprégner les grains de beurre

Déglace au vin blanc

Mouille avec une louche de bouillon chaud

Mélange bien le tout et remue sans arrêt jusqu’à absorption du fond blanc

Renouvelle l’opération pendant 20 mn.

Tu goûtes, Le grain doit rester ferme. On compte 25 à 30 mn pour une cuisson parfaite.

Incorpore une bonne cuillère de beurre. La préparation doit être onctueuse.

Réserve

Tu ajouteras les copeaux de parmesan au dernier moment

 

Oignon rouge confit

Epluche et coupe en fine tranche un oignon rouge.

Fais le revenir très doucement dans du beurre.

Tu peux remplacer par un oignon blanc et ajouter 1 cuillère de sucre mais l’oignon rouge naturellement sucré ne demande rien.

Tu le serviras à part ou mélangé au riz

 

Chou Rouge aux fruits secs

  • ½ chou rouge
  • 1 litre de bouillon ( légumes corsés ou volaille)
  • 6 pruneaux d’Agen
  • 1 poignée de raisins secs
  • 1 poignée de noisettes ou amandes
  • ¼ de potimarron
  • Poivre, sel
  • Huile de noix,  de tournesol
  • 30 gr de beurre

 

Epluche et taille les légumes à ta fantaisie mais de façon uniforme et régulière pour les cuire parfaitement.

Dans une poêle à large bord, mieux un Wok, chauffe doucement un mélange de beurre et d’huile neutre type tournesol. Verse le chou coupé en morceaux, fais revenir en mélangeant bien.

Ajoute le bouillon, les raisins, les pruneaux, le sel, le poivre et laisse cuire doucement 20 mn.

Fais griller le mélange noisettes + amandes à secs dans une poêle en surveillant bien. Réserve.

Chauffe dans la même poêle 2 cuillères d’huile de noix. Ajoute les dés de potimarron et fais prendre couleur en remuant sans arrêt. Stop la cuisson dès que chaque face est dorée.

Au moment de servir, verse le chou dans un plat creux peu profond pour mettre en valeur la richesse des couleurs. Ajoute les dés de potimarron. Parsème de noisettes grillées et concassées.

 

 

Accord mets et vins

Pour rester dans une note sucré, je tente un vin de Paille du Jura. Vin méconnu produit en quantité confidentielle et issu d’un raisin que l’on met à sécher six semaines avant de le presser. Forte concentration en sucre et arômes extraordinaires de fruits secs sont au rendez-vous.

Plus classiquement, on choisira un vin blanc sec qui va contrer la sucrosité du plat. Je pense naturellement à un Bourgogne Blanc, un chablis ou pourquoi pas un vin de Loire, un Sancerre. Chardonnay versus Sauvignon Blanc mais des terroirs assez proches.

 

 

 

 

 

 

 

 

5 bonnes raisons de prendre un coach sportif diplômé

 

 

Bousculer ses habitudes, se créer une nouvelle routine, voilà mon programme pour bien commencer l’année.

 

Côté cuisine, 2018, année violette, je me bricole une DETOX au smoothie betterave. Côté fitness, j’aime être conseillée alors quand Anthony Jaud, coach sportif, m’a proposé une séance d’essai, j’ai dit oui. On s’est donné rendez-vous à la salle rue Fondaudège. Anthony travaille en free lance chez Basic Fit.

Pour s’échauffer, on a visité la salle, un dédale de pièces et d’escaliers qui permettent aux adhérents de travailler en salles communes où tranquille en solo.Ensuite on s’est posé ¼ d’heure pour parler de mes motivations et de ma routine Fitness. Jusque là tout va bien. Viens alors le moment de monter sur la balance infernale, celle qui mesure tout le poids de ton squelette, de ta masse musculaire et naturellement celui de ta masse graisseuse. Anthony te montre les résultats en live … gros moment de solitude.

Le Bilan corporel

Pour oublier, on met les chaussures et on passe à la pratique. Pour la première séance, il propose un enchainement cardio et renforcement musculaire en s’aidant de divers accessoires : TRX, élastiques, ballons.

Très pédagogue, mon nouveau coach me montre d’abord chaque exercice. Ensuite, on enchaine le parcours avec 20 secondes par exercice suivi de 20 secondes de récupération (10 secondes, c’est mieux pour brûler un max de calories, on prendra ce rythme la prochaine fois). Cela parait facile mais le cardio monte vite. En plus le coach te suit à la voix, il tient le chrono. Dans un cours collectif, tu peux parfois relâcher discrètement mais en face du prof tu vas au bout. Alors tu continues jusqu’à la fin de l’heure. Là, tu ressens une bonne fatigue, pas de douleur. Tu as encore un peu d’énergie pour les étirements. On les fait hyper sérieusement, en douceur pour ne pas déchirer les fibres musculaires.

En fin de séance, le coach débriefe. Très positif, il parle déjà des points forts, Chez moi souplesse et tonicité des jambes. Il souligne les points faibles les bras, le dos. A partir de là, il peut me proposer un programme personnalisé. Je repars hyper motivé, prête à recommencer. Le TRX, c’est mortel. J’adore les multiples possibilités que donne cette machine infernale.

 

Et toi, tu as déjà pensé au private coach ? Si tu hésites encore, voici cinq bonnes raisons d’essayer. Prendre un entraineur c’est bon pour :

  • Booster sa Motivation

Sportif occasionnel, il y a toujours un moment où tu flanches. Première averse, lendemain de fête ou emploi du temps trop chargé, il y a tellement de raison d’arrêter le sport. Si tu bloques un créneau pour ton coach, tu ne seras plus tenté de zapper la séance.

Compétiteur amateur, tu butes parfois sur tes limites. Une course mal terminée, une reprise après blessure et tu ressens le besoin d’un bon coup de boost pour repartir.

  • Se bouger en toute Sécurité

Le Coach diplômé connaît le corps humain. Il te fera travailler dans la limite de tes possibilités. Au premier rendez-vous, il prend le temps de faire le point avec toi. Age, Etat physique général, activité actuelle il fera la synthèse de tout avant de te concocter un programme adapté à tes possibilités.

  • Mettre au point un programme ciblé

Un bon coach te posera une question toute simple. Que cherches-tu dans la pratique d’un sport ? Juste se sentir en forme, gagner en souplesse, prendre du muscle, perdre du poids, autant de sportif, autant d’objectifs. Ton coach travaille sur tes envies en tenant compte de tes capacités du moment. Il fera évoluer les exercices au plus près de tes possibilités et suivra ta progression pas à pas.

Je n’oublie pas le sportif confirmé qui cherche conseils stratégiques et partage d’expériences pour préparer une course, un marathon ou un examen.

  • Corriger ses défauts

Seul ou en cours collectif, tu travailles dans le flou. Le coach guide et corrige. Il améliore les postures =>> moins de blessure, plus d’efficacité.

  • S’amuser et découvrir de nouvelles pratiques

Rien de plus déprimant que des exercices basiques répétés inlassablement pendant une heure. Ton coach va apporter de la nouveauté, du rythme et bousculer ta routine fitness. En vrai professionnel, il continue à se former. Il reste à l’affut des nouvelles pratiques. Perso, j’ai adoré le TRX et ses infinies possibilités. J’ai bien galéré avec le Bosu, ce demi ballon qui permet de créer des déséquilibres et donc de travailler le renforcement musculaire.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin voici les propositions d’Anthony Jaud

07.86.49.99.18

Ne sois pas trop impressionné par son CV* et son palmarès de runner de l’extrême avec sa belle performance de finisher de l’Andorra Ultra Trail. Il te met toute suite mise en confiance par son approche très simple et pratique de la remise en forme.

Rendez-vous hebdomadaire à la salle : 50€ la séance.

Mise au point d’un programme en deux séances 70€.

  • Au premier RDV, vous faites un bilan poids, motivation et objectifs.
  • Second RDV Anthony te montre le programme qu’il a préparé spécialement pour toi. Vous travaillez une fois chaque exercice. Ensuite tu t’entraîneras seul pendant 2 ou 3 mois. Puis vous reprenez une séance pour adapter le programme à ton nouveau niveau.

Cours en duo et jusqu’à 4 personnes 60€ pour le groupe. Une idée sympa pour un boot camp entre copines, un exercice de team building avec tes collègues. A tester dès les beaux jours.

  • Ouvert tous les jours de 8h à 22h30 ( dimanche
  • Coaching sur rendez-vous
  • https://www.basic-fit.com/fr-fr/fitness/entraineur-personnel/anthony-jaud-t

* Diplômes Anthony Jaud

  • Licence STAPS mention Entrainement Sportif
  • Licence STAPS mention Activités Physiques Adaptées
  • BEES 1 Football
  • BPJEPS AGFF mention Forme en Cours Collectifs
  • BPJEPS AGFF mention Haltères, Musculation, et Forme sur plateau

Betterave-gingembre smoothie, purple détox pour 2018.

 

Pas trop boire, pas trop tard. Ta belle résolution de décembre n’a pas résisté au marathon de Noël. Tu as enchainé le réveillon chez les cousins le 23, celui de Noël en famille le 24, le 25 chez mamie et les jours à suivre chez belle-maman. Trois jours à finir les restes et tu as enchaîné avec le 31.

Est-ce vraiment grave ? Non, rien n’est perdu si tu reprends les choses en main très vite. Pour moi, la Détox commence aujourd’hui avec une journée purple, smoothie betterave gingembre. Demain programme fitness alternance de running, pilates et cardio-training. En 2018, on reste fit.

Le smoothie betterave remplace facilement une soupe ou un bouillon. Il est gavé de bonnes choses, antioxydants et fer apportés par la Betterave, vitamines du citron et de la carotte. Il a un goût surprenant de terre et de poivre.

 

Ingrédients pour 3 tasses à répartir le long de la journée

  • 1 betterave crue
  • 2 carottes sable
  • 1 pomme légèrement acide
  • 1 citron non traité
  • 1 morceau de gingembre de 2 cm
  • 20 cl d’eau

 

Préparation

  • Epluche la betterave, les carottes et la pomme.
  • Coupe en morceaux et mets l’ensemble dans ton blender
  • Ajoute le gingembre rapé + le jus du citron
  • Verse 20cl d’eau froide
  • Mixe suffisament longtemps pour avoir une belle consistance.
  • Verse dans des tasses individuelles
  • Tu peux ajouter menthe ou persil on the top pour la couleur et pour le goût.