L’atelier des Pastéis boutique monoproduit à Bordeaux

 

Croquer dans un Pastéis de Nata, se régaler d’une gourmandise tout en contraste et retrouver en flash tous les souvenirs d’un week-end en amoureux à Lisbonne, c’est désormais possible à Bordeaux. L’atelier des Pastéis vient d’ouvrir une micro boutique 10 rue Saint Rémi.

 

D’entrée, tu vas adorer l’endroit à la décoration chic et sobre où Nelson Alves travaille en mode show cooking devant le client. Exigeant sur l’authenticité du petit gâteau, le chef a travaillé sa recette pendant deux ans sans trouver en France les ingrédients qui sublimeraient le produit. Alors il a décidé de faire venir le meilleur du Portugal à Bordeaux et se fait livrer chaque semaine en frais. Il a aussi importé les fours de cuisson spéciaux qui permettent d’avoir une température différente en bas et en haut. Le résultat est bluffant, on tutoie l’excellence. Imagine une crème moelleuse et parfumée couchée sur un fond de tarte léger et croquant, un pur bonheur.

 

Tu peux le déguster sur place, trois mini tables sont installés en face de l’espace de travail. On y sert café, thé et autres boissons. Tu peux aussi emporter. Dans son élégante boîte rose, la spécialité populaire se transforme en gâteau glamour. Conception et décoration tout a été pensé par le chef et c’est là que l’histoire devient encore plus jolie. Moi j’adore. Au départ, Nelson est titulaire d’un Master Design du Strate Collège. Son premier métier c’est de dessiner du mobilier. Seulement Nelson aime la pâtisserie alors il fait le pari fou de concilier les deux passions. Parisien de naissance mais Portugais d’origine, il part se former au Portugal et revient en France riche d’un projet de boutique mono produit. Et puis l’amour s’en mêle. Au Portugal il a rencontré une jeune femme, elle est Bordelaise. Je te laisse deviner la suite.

Au final, nous on a gagné, une boutique adorable, des petits gâteaux délicieux et une alternative au dessert Dunes Blanches et Canelés.

Pour ceux et celles qui aimeraient la recette, désolée, j’ai promis de ne rien dire. Juste pour info, dans le Pastéis de Nata, il n’y a pas de beurre (pardon mes copines bretonnes) mais de la margarine. Petite astuce du chef, la pâte et la crème demandent à reposer 24h avant cuisson à haute température.

 

L’Atelier des Pastéis

  • 10 rue Saint Rémi
  • Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h30
  • Le dimanche de 11h à 19h

Chou-Fleur au four, recette en trois lignes.

 

Les légumes, ce n’est pas glamour. Pour mes hommes qui ne sont pas très fans, je les cuisine croquants et je les présente de façon inhabituelle. C’est fou ce qu’une belle assiette peut faire avec les râlous. J’ajoute une sauce à part. En mode light tu en prends avec modération. Les gourmands peuvent en napper leur assiette.

Pour 4 personnes

  • 1 chou-fleur de 1kg ou plus
  • 30 gr de beurre
  • 1 cuillère d’huile neutre type tournesol
  • sel, poivre

 

Sauce au Brebis Bleu Basque

  • 100 gr de brebis bleu
  • 25 cl de crème fraiche liquide
  • poivre

 

 

Chou-Fleur

  • Débarrasse le légume de ses grosses feuilles vertes puis lave le dans un bac d’eau vinaigrée. Sur une planche, coupe dans la hauteur 4 tranches épaisses à l’aide d’un gros couteau.
  • Dans une large poêle, chauffe doucement l’huile et le beurre. Fais dorer sans brûler chaque tranche des deux côtés.
  • Dispose les tranches dans un plat allant au four, ajoute sel et poivre. Fais cuire 20 Mn à 160°. Le légume restera croquant. Sinon tu peux prolonger la cuisson 15 mn.

Sauce au bleu basque

  • Verse la crème liquide dans une casserole, ajoute le fromage coupé en dés
  • Fais chauffer doucement en remuant régulièrement.
  • Ecrase les cubes de fromage, au besoin donne un coup de mixeur.
  • Verse la préparation dans des petits bols individuels

 

Je sers ces tranches accompagnées de pâtes de sarrasin (un délice) et parfois avec d’autres légumes comme des carottes râpées gros, juste passées au beurre, quelques raisins secs on the top.

 

 

 

 

 

 

 

Gratin de Potimarron au parmesan & sans gluten

 Ingrédients pour 6/8 personnes

 

  • 1 Potimarron de 1kg ou plus
  • 1 botte de ciboulette
  • 2 branches de thym
  • 1 oignon émincé
  • 1 cuillère à soupe de coriandre en poudre
  • sel, poivre

 

 

 Sauce maizena

  • 50 gr de beurre
  • 25 cl de lait
  • 2 cuillères à soupe de fleur de maïs

 Crumble parmesan

  • 100 gr de farine de maïs
  • 100 gr de parmesan moulu
  • 80 gr de beurre doux

 L’automne s’installe et les courges reviennent en force dans nos assiettes avec l’envie de manger bon et de saison. Mon légume favori c’est le potimarron avec sa chair douce aux parfums de châtaigne. Facile à cuisiner en soupe, il est aussi délicieux en gratin. Voici une recette économique et sans gluten pour ceux qui sont fâchés avec les blés modernes.

  La recette 

Crumble parmesan

  • Dans un grand bol, verse la farine, le parmesan et ajoute le beurre ramolli.
  • Malaxe avec les doigts et mets au frais.

 Potimarron

  • Commence par fendre le légume en deux. Puis sur une planche, enlève la peau à l’aide d’un gros couteau. Tu peux aussi la laisser si tu cuisines avec des produits bio. Puis tranche avec une mandoline ou au couteau.
  • Dans un grand saladier, mélange le potimarron, la ciboulette hachée, le thym, la coriandre.
  • Dans une poêle, fais revenir l’oignon avec 20 gr de beurre. Ajoute aux légumes.
  • Mélange le tout, ajoute sel et poivre.
  • Dispose le tout dans un plat allant au four

 

Béchamel à la farine de maïs

  • Mélange la farine de maïs au lait froid
  • Fais fondre le beurre dans une casserole
  • Verse le lait + maizena
  • Fais chauffer doucement jusqu’à ce que la sauce épaississe.
  • Verse la préparation sur le plat de potimarron
  • Recouvre du crumble parmesan

 

  • Enfourne pour 1h30 à 180°. A mi-cuisson, vérifie que le gratin ne colore pas trop vite.
  • Sors du four et laisse repose 5 mn avant de servir.

 

 

 

 

Pâtes de Sarrasin, oignons caramélisés et aubergines.

 

Intolérant au gluten, ou juste curieux de tester de nouvelles saveurs, voici pour toi, une recette avec des pâtes de sarrasin, mes préférées des spécialités sans gluten. Je les accompagne de tomates séchées et  d’aubergines de petit producteur.

Les pâtes sans gluten déjà bien implantées dans les magasins Bio arrivent maintenant dans les rayons des magasins traditionnels.  Les aubergines brûlées, comme au barbecue, les olives noires et les tomates séchées apportent la touche vacances, la note sourire.

Pour 4 personnes

  • 400 gr de Fusilli bio 100% sarrasin (dans tous les magasins bio)
    • 4 baby aubergines
    • Huile d’olive
    • 12 petits oignons
    • 2* 20 gr de beurre
    • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • 50 gr de tomates séchées
  • 1 poignée d’olives noires
    • 80 gr de parmesan râpé ou en copeaux
    • sel, poivre

 

Epluche les mini oignons. Fais confire 10 mn dans une casserole avec 1 cuillère de sucre, 20 gr de beurre et 15 cl d’eau. Remue souvent pour que les oignons n’attachent pas et prennent une jolie couleur dorée. Réserve.

Pique les aubergines sur une brochette métal et porte à la flamme ou mieux au Barbecue. Retire du feu quand la peau est bien cloquée. Coupe les en 2 dans le sens de la longueur, dépose dans un plat allant au four. Badigeonne d’huile d’olive et passe au grill du four. Attention à ne pas cuire trop vite. Au besoin, descend la plaque dans le four.

Coupe en petits bouts les tomates séchées.

Fais cuire les pâtes dans l’eau salée. Surveille la cuisson, elles doivent rester fermes. Egoutte et mélange avec 20 gr de beurre pour éviter qu’elles collent entre elles. Mon astuce comme pour toutes les pâtes sans gluten sera de diminuer le temps de cuisson indiqué sur le paquet. Ainsi pour celles-ci, j’ai compté 6 minutes au lieu des 9 indiquées.

Dresse les ingrédients séparément façon bowl ou mélange dans un saladier, pâtes, oignons, tomates et olives. Donne un tour de moulin à poivre. Pose les aubergines on the top.

Chacun ajoute le parmesan dans son assiette.

Pâtes de Sarrasin, oignons caramel, tomates séchées et olives noires

 

 

 

 

 

 

Salade presque blanche : Chou-fleur, poire, chèvre, riz et pois chiche.

 

 

 

Pour 4 personnes

  • 2 petits verres de riz
  • ½ chou-fleur
  • 1 belle poignée de pois chiche
  • 1 fenouil
  • 1 poire
  • ½ chèvre frais
  • 1 oignon blanc
  • 1 citron

vinaigrette

  • ½ citron
  • 2 cuillères d’huile d’olive
  • Sel, poivre
  • Herbes du jardin si tu aimes

 

Voici une salade à base de chou-fleur croquant et de pois chiche juste trempés et rôtis à l’huile. Les pois restent bien croquants, c’est hyper bon, bourré de protéines végétales et trop sympa dans les salades de l’été.

 

La veille, fais tremper les pois chiche dans l’eau froide. Egoutte les pois. Fais dorer à la poêle dans 2 cuillères d’huile d’olive. Réserve.

Fais cuire le riz 10 minutes dans l’eau salée. Egoutte et laisse refroidir.

Dans la poêle encore chaude, fais revenir doucement le fenouil coupé en fines lamelles.

Prélève la moitié d’un chou fleur, fais le tremper 5 minutes dans de l’eau vinaigré puis détache les petits bouquets.

Coupe en cubes la poire et arrose de jus de citron pour éviter qu’ils s’oxydent et noircissent.

Coupe le fromage en cube.

Dresse dans un plat creux le riz le chou-fleur, le fenouil. Puis trace des lignes avec la poire, le fromage et l’oignon blanc coupé en fines tranches.

Ajoute les tiges du fenouil pour la présentation.

Prépare une vinaigrette avec l’huile, le jus du demi citron, sel et poivre. Au moment de servir, verse sur le saladier. Mélange bien.

Au moment de servir, ajoute la roquette. Si tu dresses des assiettes, joue avec la laitue, le coeur coupé en deux pour la présentation.

Dispose en déco des grains de lentilles, des petits pois et du citron.

 

Variante :

A la recette de base qui privilégie la couleur, tu peux remplacer le riz blanc par du riz complet

Pour un meilleur équilibre nutritionnel.

 

 

 

Salade healthy : lentilles Beluga, petits pois, concombre et algues de Bretagne

Avec l’été et la tendance du manger bon et sain, on retrouve le plaisir de tables colorées, des belles salades et de fruits frais tout juste rapporté du marché. Aujourd’hui, j’ai choisi de travailler les lentilles, un super aliment riche en fibres, en magnésium, en fer et en protéines végétales. Facile à cuisiner, elles s’utilisent froides ou chaudes comme le riz. Je les préfère en couleur fun corail ou noire comme les Beluga, le caviar de la Lentille.

la table du Brunch en famille

Pour 4 personnes :

  • 2 petits verres de Lentilles Beluga bio
  • ½ concombre
  • 500 gr de petit pois
  • 1 belle poignée de Haricots verts
  • 2 baby courgettes
  • ½ poivron vert
  • 1 cœur de laitue
  • 1 belle poignée de roquette
  • 1 oignon blanc haché

Vinaigrette

  • ½ citron
  • 2 cuillères d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe d’algue de Bretagne ( dans tous les magasins bio)

La Recette pas à pas

  • Fais cuire les lentilles 15 minutes dans l’eau salée. Surveille la cuisson, elles doivent rester croquantes. Pour une cuisson plus rapide, tu fais tremper, la veille, les graines dans l’eau froide. Egoutte et laisse refroidir.
  • Epluche les haricots verts et les petits pois. Faire cuire séparément. 10 à 15 mn pour les haricots. 5 mn pour les petits pois. Egoutte et trempe immédiatement dans de l’eau glacée pour leur garder leur belle couleur vert cru.
  • Coupe en mini cubes le poivron et le concombre
  • Mélange dans un saladier la moitié des légumineuses, les haricots, la moitié des petits pois, le concombre et l’oignon blanc haché. Ajoute une partie de la laitue coupée, garde le cœur et quelques belles feuilles pour la présentation.
  • Prépare une vinaigrette avec l’huile, le jus du demi citron, les algues, sel et poivre. Verse sur le saladier. Mélange bien.
  • Au moment de servir, ajoute la roquette. Si tu dresses des assiettes, joue avec la laitue, le coeur coupé en deux pour la présentation.
  • Dispose en déco des grains de lentilles, des petits pois et du citron.

Variante :

  • A la recette de base, tu peux ajouter du riz qui fera un repas complet en association avec les lentilles.
  • J’aime aussi compléter par du chèvre frais.

Salade de Petit Epeautre aux fruits secs

Pour 8 personnes

  • 500 gr de petit épeautre bio
  • 2 cuillères à soupe de cranberries séchées
  • 2 cuillères à soupe de raisins secs
  • 3 cuillères à soupe de noix du brésil (+ économiques), à défaut noix de cajou ou noisettes
  • ½ citron
  • 4 cuillères d’huile d’olive
  • 2 cuillères de vinaigre de cidre
  • Ciboulette
  • 3 branches de céleri
  • belle poignée de roquette
  • 300 gr de légumes du moment ( facultatif)

 

Le petit épeautre (en grain) est une céréale rustique cultivée dans le sud de la France. Il est riche en magnésium, phosphore et calcium. Facile à cuisiner, il s’utilise froid ou chaud comme le riz. Céréale oubliée de l’agro-business en raison de ses faibles rendements, il n’a pas ou peu été modifié par une lourde sélection variétale comme l’est le blé moderne. De ce fait, il contient du gluten mais reste plus digeste que le blé. On le trouve au rayon biologique de toutes les grandes surfaces.

La Recette

  • Fais cuire le petit épeautre 2O minutes dans de l’eau salée. Surveille la cuisson, il doit rester croquant. Pour une cuisson plus rapide, tu fais tremper, la veille, les graines dans de l’eau froide.
  • Egoutte et laisse refroidir
  • Fais chauffer une poêle à blanc. Torréfie les noix à sec. Remue bien et enlève de la poêle dès que les noix ont une belle couleur dorée. Hache en gros morceaux. Réserve
  • Mélange dans un saladier les céréales, les fruits secs et la moitié des noix.
  • Prépare une vinaigrette avec l’huile, le vinaigre et le jus du demi citron, sel et poivre. Verse sur le saladier. Mélange bien
  • Ajoute la ciboulette hachée fin. Réserve
  • Au moment de servir, ajoute la roquette
  • Dispose le reste des noix on the top

 

Variante :

  • A la recette de base, tu peux ajouter une poignée de légumes du moment
  • Au printemps petits pois, fèves ou tête d’asperge ou cœur d’artichaut
  • En été Haricot vert, fenouil ou poivron
  • En automne carotte
  • En hiver, chou blanc ou chou rouge

 

 

 

 

Atelier de dégustation « Thé Détox » à la boutique Origines Tea & Coffee

On prête au thé vert des superpouvoirs, Excellent !  Le thé c’est ma came, ma drogue au quotidien. Sauf que je ne bois que du thé noir, bien corsé. Mon coach intérieur me supplie de changer mes habitudes si je veux rester fit et vieillir sans me rider comme une pomme fatiguée. C’est le printemps, un chouette timing pour faire le ménage interne et se reconnecter avec son corps. Il me fallait un tuto, pour me lancer dans l’aventure du thé vert, j’ai choisi les ateliers de la marque Origines Tea & Coffee, une start-up Bordelaise crée en 2013.

Je ne regrette pas, nous avons passé un super moment avec Léa, la responsable de la boutique des Chartrons. Sophrologue de métier, Léa a su nous transmettre sa passion thé. Elle nous a reçues comme au salon, dans l’espace cosy de l’arrière boutique. Elle a déroulé le programme avec tellement d’enthousiasme qu’on est toutes reparties hyper détendues et motivées pour mettre le thé vert au menu de chaque jour.

 Léa a commencé par l’historique de la société Origines Tea & Coffee. L’entreprise commercialise au travers de trois boutiques Bordelaises une sélection de café et de thé issue de l’agriculture biologique. Ils privilégient la relation directe avec les producteurs, un circuit court qui leur permet de proposer un produit de qualité à prix accessibles. Leurs thés sont garantis sans OGM, sans additifs chimiques, sans conservateurs, sans colorants et sans exhausteurs de goût.

 Une fois les présentations terminées, nous sommes entrées dans le cœur du sujet. Avec un diaporama et quelques jolies photos, Léa nous a emmenées en voyage de la Chine à l’Inde, les principaux pays producteurs.  Le Théier ou Camelia Sinensis est un arbuste à feuilles persistances dont on cueille les feuilles terminales tout au long de l’année. Situé à l’extrémité de la tige, le bourgeon et les feuilles proches sont les plus délicats. Ils entrent dans la composition des meilleurs thés. Après cueillette, le thé est oxydé et non pas fermenté, ici aucun micro organisme n’intervient dans le processus. Lorsque la feuille a atteint le degré d’oxydation souhaitée, le phénomène est stoppé par une exposition à la chaleur. On classe les thés selon leur degré d’oxydation

  • Thé vert – pas d’oxydation
  • Thé blanc
  • Thé noir- oxydation complète

 Pour les adeptes des boissons DETOX, il est important de savoir que les vertus prêtées au thé ne concernent que le thé vert. On le dit boisson homéopathique, tonifiante, antioxydante et brûle graisse. Il est admis que deux tasses de thé vert équivalent à 1 verre de vin rouge ou 7 verres de jus d’orange. Pour en retirer tous les bienfaits, tu suivras la recette suivante :

  • Infusion de 3 minutes dans une eau peu minéralisée, chauffée idéalement à 60°.
  • Attente de 10 minutes avant de déguster.

 Une fois les bases posées, nous sommes passés aux travaux pratiques, deux ateliers multi-sensoriels pour regarder, sentir, toucher et déguster. Le plus fun : Le smoothie au thé matcha à consommer tout l’été dont je te donne juste les ingrédients. La recette tient en une phrase : mixer l’ensemble dans un blender et servie immédiatement.

 Atelier 2- La dégustation comme des vrais professionnels : du vert au noir. Sous nos yeux, Léa prépare la dégustation et présente le thé sous trois aspects : les feuilles sèche, la feuille infusée et la boisson. Nous sommes invitées à tremper notre cuillère dans chacune des préparations, à comparer les arômes, les couleurs, les saveurs. Le rituel ressemble en tous points à une dégustation de vin avec un vocabulaire commun. On parle de bouquet, de nez, de finesse, de rondeur, de longueur en bouche. On utilise les mêmes qualificatifs, aromatique, complexe, corsée, franc et même tannique pour les thés noirs.

A l’issue de ce tasting, ma préférence va au Gyokuro, délicat et raffiné, un thé japonais d’exception issu des feuilles les plus tendres. Il me suffit de fermer les yeux et les souvenirs du Japon me reviennent. Merci à Léa pour ce voyage immobile.

Tartare de Bar aux clémentines, saumon fumé et truite gravelax

Assiette fraîcheur, association de poisson en trois façons cru, fumé et confit.

Facile et rapide. Compte 30 minutes. Le marché pour 4 personnes :

  • 1 joli bar d’environ 1,3kg
  • 2 clémentines
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive nature, une cuillère d’huile d’olive à la vanille
  • 1 cuillère de crème de vinaigre au citron
  • 1 petite échalote hachée
  • Poivre moulin, sel
  • épices mélangés : baies roses, poivre moulin et sel
  • 100 Gr de saumon fumé label rouge ou bio ou de la truite
  • 1 pavé de truite gravelax
  • 1 boîte d’œufs de truite
  • le cœur d’une salade de saison, une poignée de mâche pour la décoration.
  • Avec un grand sourire, demande à ton poissonnier d’ouvrir le bar en portefeuille et de retirer l’arrête centrale.
  • A la maison, pose ton poisson ouvert en deux, à plat sur une planche. Avec un couteau parfaitement aiguisé, sépare les deux côtés, puis les deux filets. Glisse ta lame à plat sous un des filets pour le débarrasser de sa peau. Retire tout reste d’arrête, de peau….
  • Place le bar 2h au congélateur pour éliminer tout parasite. Le bonus : la découpe sera facilitée.
  • Coupe le poisson en lanières puis en cubes bien réguliers. Réserve au frais.
  • Prépare l’assaisonnement avec tous les ingrédients cités plus haut : les 2 huiles, le vinaigre jus de citron, l’échalote hachée, les baies roses, le poivre et le sel.
  • Epluche la clémentine et prélève les suprêmes. Taille les en cube.
  • Prépare ton assiette : Dépose une feuille entière de salade au centre, une cuillère à soupe de truite gravelax coupée en cube sur un côté et quelques feuilles de mâche. Mets au frais.
  • Au moment de servir, mélange bien le tartare avec la vinaigrette et les suprêmes de clémentines. Interdit de préparer à l’avance. Tu ferais cuire le poisson et sa chair si délicate ramollirait. Dépose une cuillère de cette préparation sur la feuille de salade. Entoure de saumon fumé. Dépose une petite cuillère d’œufs de truite on top pour apporter une touche de croquant à l’ensemble.

Accords mets et vins :

Privilégie un blanc sec, de la fraîcheur et de la minéralité : un muscadet, un graves blanc, un entre deux mers, un chablis.

Variantes :

Selon ton humeur et les saisons, marie le bar et un fruit de ton choix. Clémentine, orange ou pamplemousse rose

De nombreux poissons peuvent être substitués au bar selon les arrivages chez ton poissonnier : Maigre, daurade, griset, mule. Juste une chose : achète toujours un poisson sauvage et entier chez un professionnel de confiance. Laisse les filets d’origines exotiques. Ce n’est pas bon.

En poisson fumé, choisis un joli saumon ou de la truite. Tu en trouves d’élevage local dans les magasins de producteur comme la compagnie fermière.

 

.

 

 

 

 

 

Tartare de Bar, citron bergamote et poire.

Recette fraîcheur, au plus près du produit, pour les amateurs de poisson nature. Présentation en bowl individuel ou familial.

Facile et rapide. Compte 30 minutes.

Le marché pour 4 personnes :

  • 1 joli bar d’environ 1,3kg
  • le jus d’1/2 citron bergamote bio, son zeste
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Ciboulette hachée
  • Poivre moulin, sel
  • 3 cœurs de salades bien jaune type laitue, iceberg, sucrine ou romaine

 

Variantes :

  • Selon ton humeur et les saisons, marie le bar et un fruit de ton choix. Si tu aimes la douceur, choisis la pêche en été, la clémentine en hiver. Pour une note plus punchy, préfère la pomme verte l’hiver ou le pamplemousse.
  • De nombreux poissons peuvent être substitués au bar selon les arrivages chez ton poissonnier : Maigre, daurade, griset, mule. Juste une chose : achète toujours un poisson sauvage et entier chez un professionnel de confiance. Laisse les filets d’origines exotiques. C’est pas bon.
  • Dernier conseil, le citron bergamote se trouve uniquement l’hiver dans certains magasins bio ou au marché des capu. En janvier, c’est la pleine saison, profite de ce joli fruit pepsy et subtilement parfumé. Le reste de l’année, tu peux le remplacer par du citron vert ou jaune.

 

La recette du tartare

  • Avec un grand sourire, demande à ton poissonnier d’ouvrir le bar en portefeuille et de retirer l’arrête centrale.
  • A la maison, pose ton poisson ouvert en deux, à plat sur une planche. Avec un couteau parfaitement aiguisé, sépare les deux côtés, puis les deux filets. Glisse ta lame à plat sous un des filets pour le débarrasser de sa peau.
  • Retire tout reste d’arrête, de peau….

 

  • Place le bar 2h au congélateur pour éliminer tout parasite. Le bonus : la découpe sera facilitée.
  • Coupe le poisson en lanières puis en cubes bien réguliers. Réserve au frais.

 

 

 

 

 

 

  • Prépare l’assaisonnement avec tous les ingrédients cités plus haut : huile, jus de citron, zeste, poivre et sel.
  • Cisèle la ciboulette et mets de côté.
  • Epluche et coupe la poire en cubes. Presse la seconde moitié du citron dessus pour empêcher qu’elle noircisse.
  • Tu peux servir en bowl ou sur assiette.
  • Le bowl se monte très facilement : Tapisse un côté de quelques feuilles entières de salade, pose dans le fond du plat une couche de salade finement découpée, le poisson, la poire, la ciboulette. Ajoute un quart de citron en déco.
  • Au moment de servir, Arrose de sauce et mélange bien. Interdit de préparer à l’avance. Tu ferais cuire le poisson et sa chair si délicate ramollirait.

Accords mets et vins : Poisson et Blanc Sec

Quel vin choisir avec ce tartare de poisson ? Privilégie un blanc sec, de la fraîcheur et de la minéralité : un muscadet, un graves blanc, un chablis. Mon choix du jour Château Bouscaut, un Pessac-Leognan, assemblage de Sauvignon 55% et de Sémillon 45%. Un vin fruité, frais et vif dont les notés citronnées s’associent à merveille à notre tartare de Bar.