Caviar de Neuvic lance son bar à caviar à Bordeaux

Premier restaurant-boutique pour Caviar de Neuvic

Boutique de Neuvic Bordeaux

Laurent Deverlanges a choisi le passage Sarget, un lieu emblématique de Bordeaux pour sa première boutique de province. Il installe sa marque au coeur du triangle d’or.

Laurent Deverlanges, fondateur et directeur de Caviar de Neuvic

La boutique de Neuvic : Vente et dégustation

Le magasin est conçu comme un lieu de vente pour l’ensemble des produits de la gamme Neuvic. Le caviar reste la star de l’assortiment. il est présenté sous différents conditionnements de la mini boîte de 30 gr (à partir de 69€) au format extraordinaire de 500 gr.

Le consommateur peut aussi se faire plaisir aves des produits dérivés : sel aromatisé au caviar séché, beurre de caviar, rillettes d’esturgeon, oeufs de saumon et d’autres spécialités de la maison. Les prix sont accessibles, les emballages raffinés bien dans l’esprit de la maison.

Caviar et Blanc de Fourcas-Hosten

Afterwork caviar à la boutique de Neuvic

En plus de ces offres à emporter, la boutique de Neuvic sera un lieu pour déguster sur place. Au rez-de-chaussée, on sera dans une formule tapas. A l’étage, un restaurant de 16 couverts sera ouvert à partir de février 2020. On y servira des plats simple boostés par une touche généreuse de caviar. Il est prévu de servir du vin ou de la vodka pour accompagner cette cuisine. Le Château Fourcas-Hosten blanc, un Listrac -Médoc propriété des actionnaires de Neuvic sera naturellement un des domaines phare de la future carte des vins. Nos afterworks ne seront plus jamais les mêmes.

La gamme Caviar et dérivés de Caviar de Neuvic

Le domaine de Neuvic

  • création en 2011 par Laurent Deverlanges
  • Un domaine au coeur du Périgord Blanc
  • 5 millions de CA en 2018
  • 45 salariés
  • Un caviar d’excellence
  • production en eau courante
  • esturgeons nourris en bio, certification bio du caviar en cours.

Le poisson, de race sibérienne, atteint sa maturité au bout de sept à huit ans. Son élevage demande patience et soins. Luxe absolu, produit rare et précieux, le caviar est un met que l’on doit attendre.

Le Caviar de Neuvic révèle ses saveurs iodées, beurrées et cette magnifique longueur en bouche.

Si vous passez par Bordeaux, voici les infos pratiques pour venir découvrir le superbe caviar d’Aquitaine, une autre de nos spécialités gastronomiques.

La boutique du 14 Passage Sarget est ouverte du mardi au samedi de 10h à 19h.

Mise à jour juillet 2020.

Le restaurant Caviar de Neuvic ouvert depuis le 14 juillet 2020

Depuis le 14 juillet, la boutique Caviar de Neuvic propose une offre de restauration en continu. Je vous en dis plus ici : http://bordeaux-cuisine-and-co.org/neuvic-deconfine-le-caviar-dans-son-nouveau-restaurant/

Le Croque monsieur version Caviar de Neuvic

Boutique Caviar de Neuvic :

🏠 14 passage Sarget, 33 000 Bordeaux

🕙 Mardi au samedi de 10h à 19h

Instagram : https://www.instagram.com/caviardeneuvic/

Un Château en ville, nouvelle adresse où bruncher à Bordeaux

En 2019,  la carte d’un Château en ville s’étoffe avec une nouvelle offre : le Brunch.  Voilà donc une adresse pour nos week-ends en terrasse à Bordeaux. Le Brunch terre et mer est servi non-stop le samedi et le dimanche. Le menu : huîtres/ Entre-deux-Mers/ Assiette du Sud-Ouest/Fromage/ dessert et boisson chaude reste fidèle à l’esprit d’un Château en Ville, vin de propriété et planches locavores. 

Un Brunch Sud-Ouest avec huîtres et foie gras
Château de Lestrille
Pour commencer, 6 huîtres de Marennes N°3 et un verre d’Entre deux Mers, Château de Lestrille
Formule Brunch à 22€, un Château en ville
l’assiette salée du Brunch d’un château en ville.
Foie gras, fromage, houmous de betterave, fruits frais et secs, gelée de merlot et sauvignon
Un verre d’Entre deux Mers du château de Lestrille
Un château en ville, Bar à vin de propriété

Pour ceux qui ne connaissent pas, Je vous explique le concept. Un Château en ville, c’est le bar à vin du Château de Lestrille. Il est dans mon guide le Meilleur de Bordeaux depuis la première édition. Avec sa carte centrée sur une seule propriété, il se démarque des autres bars à vins. Ici, on vient à la rencontre de viticulteurs. Les photos de l’album de famille sont accrochées aux murs. L’histoire de la propriété est résumée sur un tableau noir comme pour mieux ancrer les lieux dans la continuité du travail de la vigne.

la salle à manger d’un château en ville
L’ambiance maison de famille à la campagne

En 2017, Estelle Roumage, responsable du domaine, a installé sa vitrine bordelaise rue Saint James entre les boutiques de décoration et les coffee bars. Elle a réunifié deux immeubles en couvrant les cours intérieures d’une verrière. Elle a entièrement rénové l’espace dans un esprit contemporain-vintage, bois, zinc et carreaux de ciment. Le mobilier dé-assorti, les tables et les chaises rétro donnent à la salle un air de cuisine de famille ré-organisée pour recevoir les copains. L’offre est un copier coller de celle du domaine viticole. A emporter : tous les vins de la propriété et une sélection de conserves de petits producteurs. Sur place, une dégustation et de généreuses planches à partager. Les petits appétits feront leur dîner de l’assiette Eugène, magret de canard séché, rillettes au foie gras, canelés chorizo, brie de Meaux, fruits secs et frais. 20€ la planche pour deux.

Rillettes au foie gras, magret de canard séché, brie à la moutarde de Meaux, camembert, houmous de betterave, fruits frais et secs : la gourmande planche Eugène à partager

Et aussi, le plaisir d’un apéro en terrasse rue Saint James

L’adresse connaît un vrai succès auprès des familiers du quartier. A l’heure de l’apéro, c’est tellement sympa de s’installer en terrasse, de siroter son verre de blanc ou de crémant de Bordeaux en regardant passer les gens. Roxane et Mathilde, les deux animatrices du lieu le font vivre avec enthousiasme et bonne humeur. Elles ont plaisir à parler du domaine, des vins et sont à l’écoute de nos suggestions. 

l’assiette salée du Brunch : Foie gras, fromages de la maison l’Héritage de Robert, fruits frais et secs, houmous.

Un château en ville, les horaires

  • 25  rue Saint James
  • 09 53 04 48 93
  • Vins au verre 3 et 4€, planche 20€, Brunch 22€
  • Mercredi au vendredi 16h à 23h
  • Samedi 11 à 24h
  • Dimanche 12h à 18h

Symbiose, bar à cocktail et restaurant

Association de quatre copains venus de Paris et du monde de la mixologie, Symbiose casse les codes du restaurant traditionnel. Emmené par le chef Félix Clerc, l’équipe propose le midi un menu à 18€ avec des produits simples. Le soir, ils passent en mode Bar à cocktail, leur spécialité, sauf le mardi, jour du dîner gastronomique.

Dès l’ouverture, les bordelais ont adoré la cuisine de saison axée sur les légumes et le poisson et surtout la note punchy apporté par les spiritueux. C’est toute l’originalité de l’adresse d’associer alcool fort et cuisine pour des accords nouveaux. Naturellement le cadre et la mise en scène des plats participent au plaisir des convives. On est bien dans le Bordeaux trendy tout en pierres blondes et bois brut. Les assiettes sont servies dans une vaisselle d’artiste en grès brut qui renforce le côté cuisine simple du produit. Le menu unique à 45€ comprend deux entrées, un poisson, une viande et un dessert. Les cuissons sont justes, les accords originaux, les parfums bien dosés.

Toute l’originalité de Symbiose dans cette entrée où le jaune d’oeuf a mariné dans l’Akvavit. Du chou rave l’accompagne ainsi qu’un crumble de sarrasin.

Le dessert chocolat et caramel beurre salé. clin d’oeil à la Bretagne, le pays du chef.

En dehors du mardi, le restaurant est plongé dans une semi-obscurité. La partie se joue en coulisse façon speakeasy. Une seconde salle à l’entrée masquée par une grosse comtoise donne un côté bar clandestin comme un club pour initié only. En plus du décor trop stylé, on y vient pour l’originalité de la carte des cocktails aux noms improbables et aux ingrédients étonnants. Mon favori du mois le Zombie Lankais mélange de sirop de passion massalé, de jus de citron vert, de Byrrrh, de Chartreuse jaune, de thé noir, de rhum Plantation dark, de Ceylon Arrack et d’Absinthe Pernod.

L’iconique comtoise de chez Symbiose. Le bar clandestin se cache derrière.

Exemple de tapas

On y vient aussi pour le spectacle. Derrière le comptoir, le bartender fait le show. Il joue avec les verres et les shakers avec une dextérité folle. Symbiose ou tu connais déjà ou tu vas adorer.

Symbiose 

  • 05 56 23 67 15
  • 4 quai des Chartrons
  • déjeuner  du lundi au vendredi. diner le mardi
  • Bar à cocktail du mardi au samedi

En savoir plus sur les les meilleurs restaurants de Bordeaux, cliquez ici.

Restaurant Madame Pang, voyage dans le Hong Kong des années soixante

Ils ont conquis Bordeaux avec leur premier restaurant, Dan cuisine d’influence. Harmony et Jérôme Billot continuent l’aventure culinaire avec Madame Pang, une adresse à vivre à l’esthétique ultra léchée. Après un an de recherche, le couple franco-hongkongais nous dévoile son idée de la restauration contemporaine : une décoration raffinée sous influence asiatique et une cuisine portions à partager. Madame Pang offre la décontraction d’un bar à vin, la convivialité d’une cuisine façon tapas et l’exotisme de la cuisine asiatique dans un décor façon lounge d’hôtel, intimiste et luxueux.

Dès l’entrée et sa terrasse d’accueil en extérieur, tu tombes sous le charme des lieux, une succession de trois pièces en enfilade avec le Bar en point central et la cuisine ouverte en final. Harmony et Jérôme ont travaillé avec Vincent Ratajczyk pour mettre en scène leur projet, l’envie d’un lieu à faire voyager et rêver. La décoration prend le contrepied de la tendance chêne brut et murs de pierres blondes. L’architecte s’est inspiré du Hong Kong des années soixante, de l’atmosphère sensuelle et mystérieuse du long métrage In the Mood for Love, le chef d’œuvre de Wong Kar Vai. La tapisserie à motif de paysage exotique fait écho aux sublimes robes de Maggie Cheung, les luminaires art déco rappellent les éclairages si particuliers du film, subtils mélanges d’ombres et de lumières chaudes. Les murs peints couleur argile, le mobilier fait sur mesure, chaque détail a été étudié en absolue cohérence avec le projet final.

Harmony Billot, sublime héroïne du remake d’In the Mood For Love

L’ensemble invite à la détente et au plaisir de la dégustation. Une fois installée à l’une des tables basses, tu commandes un assortiment de bouchées délicates et d’assiettes parfumées : raviolis vapeurs, tempura de légumes, travers de porc et autres spécialités à partager. Vous l’accompagnez d’un cocktail ou d’une bouteille de vin. Ici la sommelière Syrielle Palacios te propose un choix de bières asiatiques, de vins de France et d’ailleurs sans oublier la belle collection de saké et spiritueux. Côté budget, tu vas adorer. La formule reste très souple, pas de menu mais des propositions d’Encas, de petites assiettes et de Dim Sum classiques au prix compris entre 6 et 8€ la portion. Tu peux juste grignoter au bar, boire un verre ou faire un vrai diner complet, les douceurs ne sont pas oubliées. L’idée c’est de partager, de vivre un moment d’évasion en amoureux ou entre amis. Il est préférable de réserver, l’adresse ouverte il y a huit jours fait déjà le buzz auprès des amateurs de world cuisine.

Harmony Billot et Syrielle Palacios

Jérôme Billot au piano

 

 

Madame Pang

  • 05 56 38 47 13
  • 16 rue de la Devise, proche de la place de la Bourse
  • du mardi au samedi de 17h à 2h du matin

Le Wine Bar : Une superbe carte des vins, Le meilleur de la charcuterie italienne

Du lard de Colonnata, vieilli en coffre de marbre, de la mortadelle pistache, IGP de Bologne, du Culatello di Zibello AOP, une noix de jambon séchée dans une vessie de porc puis enveloppé dans un torchon lavé au vin blanc, de la coppa de Parme et du jambon blanc de Parme truffé._dsc0980

Je ne résiste pas au plaisir de détailler l’assiette de charcuterie du Wine Bar. Je pourrais continuer, te parler de leur Burrata, une super mozzarella divinement crémeuse et des autres spécialités italiennes servies en accompagnement des vins mais tu vas te lasser.

_dsc1015

Je partage juste une vraie bonne adresse que le Bordeaux gourmand a adoptée depuis longtemps. Certainement l’un des meilleurs spots pour aller boire un verre, le Wine Bar ne pêche que par sa petite taille. Vingt à trente convives peuvent se partager le bar et les tables à déguster. C’est très peu et donc inaccessible sans réservation.

On avait dit bar à Vin. Oui il s’agit bien de cela, d’un lieu dédié aux jolies bouteilles d’Italie, de France et d’ailleurs. Giancarlo Savini et d’Emmanuel Cadei proposent une sélection ouverte et accessible à tous du Bordeaux AOC aux Premiers : Château Lafitte Rotchild, Château Latour, Château Margaux les trois en millésime 2006.

Emmanuel Cadei, Giancarlo Savini

Emmanuel Cadei, Giancarlo Savini

Les passionnés, les initiés prendront un immense plaisir à faire leur choix parmi les 87 Bordeaux, 88 vins français, 85 vins italiens et 76 vins du monde.

Les blondes et les copines, venues pour le fun, se laisseront guider par les patrons. Nous, on a craqué pour un Rosso di Montalcino moins connu que son illustre voisin le Brunello mais issu du même cépage Sangiovese. Domaine Casa Raia, vin bio à la belle robe rubis, élégant et fruité.

Emmanuel en cuisine et Giancarlo en salle prennent le temps nécessaire pour expliquer, commenter et partager leur passion produit. Les écouter vaut bien des voyages, accent chantant et sourire dans la voix, ils nous promettent un super moment de convivialité sans manière.

Emmanuel partage sa passion produit

Emmanuel partage sa passion produit

Photo souvenir

Photo souvenir

_dsc0999

Les gourmandes devant un tiramisu et une pancarte

Les gourmandes devant un tiramisu et une pannacota

_dsc1027

Une vraie cave en sous-sol

 

_dsc1037Le Wine Bar