La Ferme aux Grives : la table de campagne de Michel Guérard

Du Cochon, des viandes rôties à la cheminée et des desserts de ménagère, la Ferme aux Grives se la joue Sud Ouest et décontracté.

Tu vas aimer l’endroit à mi-chemin entre la campagne à la Disney et le musée des traditions locales. Moi, j’adore cette ambiance d’autrefois revisitée, la salle à manger digne des plus luxueux magazines de décoration et la cuisine comme un dimanche chez mémé.

A l’origine, il y a une authentique ferme landaise, à trois cent mètres des Prés d’Eugénie et rachetée par Michel Guérard dans les années 90. Le chef conserve la structure, la belle charpente puis donne à la vieille bâtisse les attributs d’une cuisine de château dont une cheminée monumentale, l’élément majeur du décor. Devant l’âtre, il installe une somptueuse table garde manger où il met en scène légumes colorés et miches de pain dodues. L’image aurait pu faire l’objet d’un tableau naturaliste, une peinture académique comme celle qui orne les murs de la salle à manger du restaurant gastronomique. XXI siècle oblige, elle fait le bonheur de tous les foodlovers et des instagrameurs en quête de clichés à partager.

Les convives installées sur des tables rondes font face au spectacle : devant leur yeux les cuisiniers surveillent poulet et cochons de lait qui brunissent gentiment. Depuis notre table, toute proche de la scène, nous ne perdrons rien du spectacle qui se joue sous nos yeux ravis.

Et les assiettes ? Ici le chef se fait plaisir avec des plats simples et bons sans chercher la sophistication d’une cuisine trois étoiles. Je commence par une salade césar, tiens revoilà Disneyland, une demi romaine servie entière avec sa garniture on the top. De la fraîcheur, du croquant, sympa. Je continue avec la spécialité du restaurant : un cochon de lait cuit à la broche, la peau dorée et craquante, la viande fondante. En accompagnement, arrivent une purée gourmande au bon goût de beurre et un gratin de macaroni aux cèpes crémeux à souhait, un souvenir d’enfance. Et moi qui croyais goûter les légumes du potager et découvrir la cuisine minceur du chef. Heureusement, le dessert sera un peu plus light avec la gaufre et son coulis de fruits rouge, un délice à la framboise.

Mon histoire aux Prés d’Eugénie se termine ici enfin presque, ma trilogie sur Michel Guérard pourrait continuer avec un post sur Mère Poule & Cie, le café culinaire et la plus récente des adresses du chef. De ce joli spot à l’entrée du village d’Eugénie, je ne parlerai que du décor. Ancien hôtel de village, les lieux ont été magnifiquement restaurés dans l’esprit d’une halte de campagne. Je te le recommande pour un café mais garde ton bel appétit pour la Ferme aux Grives, tu ne seras pas déçu.

 

La Ferme aux Grives

  • 40320 Eugénie les Bains
  • Tous les jours sauf le mardi midi
  • Fermé les mardis et mercredis du 11 février au 10 juillet.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.