Le restaurant Garopapilles, 1 étoile Michelin, baisse le rideau

La nouvelle circule sur les réseaux depuis quelques heures, l’aventure Garopapilles s’arrête après huit belles années à porter toujours plus haut l’expérience gastronomique. Ce soir, Bordeaux perd une de ses plus belles tables. Le chef Tanguy Laviale a décroché son étoile et demain la galaxie food brillera moins fort.

Triste et sous le choc, je ne trouve pas les mots pour parler de cette adresse atypique dont je parle pourtant dans ce blog depuis 2014. Et puis surtout par respect pour le chef et son équipe, je ne me hasarderai pas à commenter où expliquer cette décision.

Le chef Tanguy Laviale et sa brigade en janvier 2020

A l’heure de nous dire adieu, j’aimerais simplement remercier le chef Tanguy Laviale.

Le Chef Tanguy Laviale, ⭐️ Michelin star.

Chez Garopapilles, tu as su installer un nouveau concept de restaurant étoilé. Chez toi, rien de guindé, ni dans le décor, ni dans le service, mais de la chaleur, de l’authentique, du vrai et du beau.

En cuisine, de la rigueur, du travail et un bel esprit d’équipe.

Et dans l’assiette, de la créativité, de la passion, du talent à l’état brut. Chez toi, cela commençait très fort, dès les amuse bouches que tu voulais percutantes pour bousculer nos papilles au premier acte. Puis tu tenais la scène de bout en bout gardant le rythme pour mieux nous émouvoir.

Ici quelques images d’un diner chez Garopilles

Merci chef et bravo pour cet incroyable parcours. Pour ceux qui ont manqué les débuts, je le rappelle en quelques mots.

En 2014, Tanguy Laviale ouvre Garopapilles, son premier restaurant en tant que chef-propriétaire, il est seul en cuisine, Gaël Morand, son associé, est à la sommellerie. Quatre ans plus tard, Ils sont cinq en cuisine : le chef, Geoffrey le second, Benjamin à la pâtisserie, Marc aux cuissons et Léa en apprentissage. Camille prend en charge la salle et Gaël a bien étoffé la carte des vins. Le restaurant s’affiche dans tous les news magazines français et étrangers comme un incontournable, même pour les anglais tel le Guardian qui en fait un des 10 of the best restaurants in Bordeaux. En 2018, Le restaurant figure en #1 des eatlist des journalistes et blogueurs. Le succès est là, tous les services affichent complets quinze jours à l’avance. Et en février, ultime récompense, Le Guide Michelin attribue une étoile au restaurant.

La suite, on la connait tous. L’adresse s’installe en haut du podium. L’équipe ne lâche rien, le succès est là.

Ce soir, c’est donc la fin d’une très belle histoire.

Mais c’est aussi le début d’une nouvelle. Au sortir du premier confinement, nous avions échangé sur une nouvelle activité de coaching. Je t’imagine parfaitement transmettre les valeurs qui t’ont portées toutes ces années.

Garopapilles baisse le rideau mais je ne suis pas triste, je sais qu’un jour on te retrouvera.

Good luck Chef.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés