Stanislas Cassard et son Raviolon, un jeune chef à suivre en 2015

Stanislas Cassard a su convaincre l’exigeante clientèle bordelaise, son principal atout sa modernité tranquille. Voici quelques commentaires pris sur Tripadvisor : Belle découverte, Bonne adresse, Bon rapport qualité-prix, excellent mais décor sobre, un peu trop sobre. C’est pas faux. Au Raviolon, tu viens pour la cuisine. Le chef surfe sur la tendance du moment : toujours plus de plaisir dans la dégustation par le soin apporté à chaque étape. Réveil des sens à la vue d’une assiette à l’architecture bien construite, légèreté et volume. Plaisir en bouche par la diversité des textures du croquant bien balancé par l’onctuosité d’une crème. Faire durer le plaisir par des saveurs bien équilibrées, booster le sucré par l’acidité d’un sorbet. Belle leçon de cuisine.

Un an à peine après son ouverture rue du Palais Gallien, le Raviolon fait le buzz dans un périmètre proche de la place Gambetta où l’on compte nombre des très bonnes nouvelles tables installées hors du triangle d’or ou du vieux Bordeaux. Le précurseur le Solena rue Chauffour mais aussi Une cuisine en Ville récompensée cette année par un Bib gourmand et l’excellent Garopapilles, le préféré des internautes.

Pas d’enseigne en façade, intérieur vaste et dépouillé, le décor est très simple. La salle offre de beaux volumes, un plus pour ceux qui aiment se retrouver entre amis sans partager le sel et les conversations des tables voisines. Les foodistas choisiront la table du fond avec sa belle vue sur la cuisine ouverte.

Le Raviolon, Bordeaux

_DSC2240

Le chef ne bouscule pas les classiques. Il nous sert une cuisine française de saison exécutée avec maîtrise et surtout une belle créativité en terme de présentation. Il sait tout faire et fait rare pour un cuisinier, il est très bon en desserts. Ses années de formation ponctuées de nombreux passages à l’école Lenôtre lui ont donné le savoir faire et la passion pour le sucré.

Stanislas Cassard, le raviolon

En fin de repas, Stanislas se révèle : colorées, très construites, ses assiettes prennent de la hauteur. Ses créations redonnent de l’intérêt à la dégustation, un véritable coup de boost sur nos sens légèrement assoupis.

_DSC2219

Impossible de résister à sa tarte citron présentée renversée, Le croquant du biscuit sablé voisine avec l’onctuosité d’une crème. La douceur de la crème citron balancée par la légère acidité du sorbet framboise. Le dessert est servi upside down, une idée qui m’inspire pour les photos. Si tu veux bien, on va dérouler le menu à l’envers.

_DSC2244_DSC2237_DSC2211_DSC2234_DSC2201 _DSC2206_DSC2182_DSC2171

Oups, j’ai oublié de te parler des prix !!!

Les  assiettes sont incluses dans le menu à 33€. Respect !!!

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés