Les restaurateurs Bordelais innovent pour sauver leur peau

Face à la pandémie du COVID 19, certains restaurants tentent de relancer leur activité. Le 11 mai, pas de réouverture pour les bars et les restaurants.

Un café en terrasse, le rêve. Mais c’est pas pour demain. C’est certainement une bonne mesure pour notre santé. C’est une catastrophe économique à venir pour le monde de la restauration.

Voici en partage quelques bonnes adresses qui proposent un menu à emporter en semaine

Mise à jour le 12/05/2020

La France est entré en déconfinement hier. Côté restaurants, rien de nouveau malheureusement, les chefs attendent toujours une autorisation d’ouverture . Pour sauver leur peau, ils sont de plus en plus nombreux à proposer leur carte à emporter.

Hier après deux mois de cuisine maison, de produits locaux et de recettes bien-être, j’ai eu envie d’une bonne pizza napolitaine . J’ai commandé à la Trattoria da Bartolo à Saint Augustin.

C’est le patron Bartoloméo qui gère les commandes. Derrière son masque, il continue à accueillir le client avec toute la chaleur du sud. Pourtant sa situation, comme celle de ses confrères, est délicate. Avec 45 personnes en chômage partiel, ce dynamique entrepreneur a quelques soucis. Il devient urgent de rouvrir même en mode dégradé.

En attendant, La Trattoria da Bartolo s’emporte et c’est un vrai bonheur. Voici quelques photos de notre pizza party.

Les menus à emporter chez nos chefs Bordelais

Le fonctionnement est souvent très simple. On passe commande la veille, on vient chercher dans un créneau donné.

  • le Cent 33 – 25€/pers – à commander sur le site http://www.cent33.com et à venir chercher 133 rue du Jardin Public
  • Atelier des Faures assiette à 14€ /pers et menu complet 24€ – à commander par mail atelierdesfaures@gmail.com ou par SMS au http://0986424545 . Retrait 48 rue des Fautes – quartier Saint Michel
  • Tentazioni – Environ 25€ mais plat seul 12 à 15€ – à commander sur le site : https://www.tentazioni-bordeaux.fr/-menus-a-emporter.php – à venir chercher 59 rue du Palais Gallien
  • Julien Cruège – 19€ /pers – à commander par SMS au 06 86 41 80 98 et à rechercher 245 rue de Turenne – proche des Boulevards- Cauderan –
  • Le Pavillon des Boulevards 25€ /pers à commander la veille par SMS au 06 01 13 51 13 et à rechercher 120 rue Croix de Seguey – proche de la barrière le midi.

Uniquement le Week-end

La cuisine du monde à emporter

Le Mampuku pour voyager mais uniquement le week-end. C’est une des adresses favorites des foodies. Un mélange Asie-Méditerranée qui déchire. en mode confinement, c’est un menu à 21€ à venir chercher 9 rue Ausone à Bordeaux

à commander sur le site : https://www.mampuku.fr

Les bistro bordelais à emporter

  • La Tupina. 6 rue Porte de la Monnaie
  • Pendant le confinement, il est possible de commander à La Tupina par téléphone des côtes de bœuf, magrets de canard, poulets rôti, frites cuites dans la graisse d’oie.. Pour passer commande, il suffit de réserver par téléphone au 05.56.91.56.37 ou SMS au 06.70.77.13.47

L’expérience du Cent 33

  • Dès le début du confinement le restaurant se met en mode à emporter. Emilie et Fabien Beaufour imaginent une action solidaire. Avec un marché financé d’abord sur fonds propres puis avec le soutien de fournisseurs ( Métro – artisans boulanger du quartier) le chef réalise des repas qui sont distribués gratuitement aux soignants sur réservation. Après 15 jours d’engagement, le Cent 33 passe le relais à d’autres structures et commence le drive pour ses clients.
  • le fonctionnement aujourd’hui: un menu unique valable la semaine . Le client réserve sur le site du restaurant http://www.cent33.com . On renseigne le nombre de couvert et l’heure de collecte soit le midi, soit entre 18 h et 20 h.
  • Est-ce suffisant pour faire vivre un restaurant ? Non clairement non. Contactée par téléphone, Emilie Beaufour me le confirme. Le Click and Collect permet seulement de payer une partie des charges fixes, de survivre et de garder l’affaire en ordre de marche. Cela ne paie ni le loyer, ni les emprunts.

Et demain ? Quel visage pour le restaurant de l’après Covid

Difficile de faire des prévisions sur l’avenir. Ce qui est certain, c’est que le travail en restaurant ne sera plus comme avant. De nouvelles règles d’hygiène s’imposeront. Port du masque, de gants et distanciation sociale sont les sujets à travailler.

En attendant le restaurant de demain, il faut que celui d’aujourd’hui vive. Alors si vous le pouvez, soutenez par vos achats vos adresses de quartier.

Le click and collect, c’est la réponse d’aujourd’hui pour la restauration traditionnelle.

Liste des restaurants qui s’emportent

Depuis la publication de cet article, vous êtes nombreux à me signaler vos adresses favorites qui ouvrent leur drive. Je sais que vous aimeriez me voir travailler le sujet plus en profondeur. J’aurais adoré citer toutes les adresses mais je manque de temps pour traiter le sujet.

Comme certains le savent, je suis en plein crowdfunding pour mon roman. Et pour dire vrai, blogger bénévolement est un luxe que je ne peux me permettre en ce moment.

Si vous souhaitez que je continue à publier un contenu de qualité, sans publicité, n’hésitez à participer au financement de mon livre. A un moment, il faut bien sortir de la gratuité.

Et si vous ne lisez pas, il y a l’option du Don à la Maison Rose. Pour 15€ , vous offrez un livre à ce lieu de vie formidable où des femmes touchés par le cancer trouvent informations et soutiens.

Allez je termine voici le lien pour participer pour ceux qui le souhaitent:

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/trop-tard-pour-avouer-le-soft-polar-de-sophie-juby/tabs/description