Cadiot-Badie, chocolatier bordelais

Cadiot-Badie, les chiffres clés :

  • Une histoire qui commence en 1825
  • 3 adresses dans l’agglomération Bordelaise :
    • 26 Allées de Tourny
    • Rue Eugène Chevreul à Pessac
    • 181 cours du Général de Gaulle, Gradignan
  • 18 employés dont 10 personnes à la production
  • un atelier de fabrication de 300 m2
  • 12 tonnes de bonbons de chocolat fabriqués à Noël
  • une gamme de 80 spécialités

L’histoire de la Chocolaterie Cadiot-Badie

C’est au XIXième qu’une boutique de cadeaux en porcelaine de saxe, de parfums, de fruits confits et de chocolats s’installe au 26 Allées de Tourny à Bordeaux. Propriété des frères Vernes, elle reste dans cette famille jusqu’en 1903, date à laquelle elle est cédée à Antoinette Badie. L’histoire continue. Et un nouveau changement de nom arrive avec le rachat par un certain Roger Cadiot en 1939. L’enseigne Cadiot-Badie évolue avec le temps mais traverse les époques. Son nouveau propriétaire Serge Michaud a repris l’affaire en 1997 en association puis en son nom seul depuis 2007.

C’est un résumé d’une longue épopée, une histoire assez unique d’une enseigne qui fait de Cadiot-Badie une des plus anciennes Chocolaterie de Bordeaux, sinon la plus ancienne.

La boutique phare a gardé de son passé un décor d’époque, façade de bois brun, comptoirs de bois peint et doré, plafonds moulurés et peints. Franchir la porte nous plonge dans un monde délicieusement rétro. Les murs sont chargés d’histoire.

Pour autant, la société ne vit pas confinée dans le passé. Serge Michaud maintient le juste équilibre entre tradition et innovation. Côté outil de fabrication, il a ré-organisé le travail en déplaçant les chocolatiers à Pessac.

Le laboratoire de Pessac

Gregory, Benoit, Stéphanie, responsable de fabrication et Audrey, chocolatiers
chez Cadiot-Badie

En 2005, Serge Michaud installe la fabrication de ses chocolats à Pessac. il se donne un espace de 300m2 où les chocolatiers vont pouvoir travailler à leurs aises. Il adjoint à l’atelier une boutique de vente juste séparée par un mur entièrement vitré. Cela offre aux clients une vue sur le travail du chocolat. Une partie du mystère de la fabrication des bonbons est dévoilée.

J’ai eu le plaisir de visiter l’atelier en compagnie de Mona-lisa, aide-chocolatière et guide pour l’occasion. Ensemble nous avons suivi le parcours du chocolat depuis sa réception jusqu’au conditionnement.

Comme nombre de chocolatier, Cadiot-Badie, travaille à partir de pistoles de chocolat sourcées chez Barry Callebaut, un des trois principaux transformateurs de fèves au monde.

les pastilles sont fondues à 47°. Juste avant utilisation le mélange subira un refroidissement à 27° puis un retour vers les 30° pour être travaillé. ce process appelé tempérage permet une bonne cristallisation des différents composants du chocolat. Ainsi les bonbons seront bien brillants et les sujets facile à démouler. la préparation sera utilisé principalement de deux façons:

  • coulé directement en moule . il s’agit des tablettes, des petits sujets à croquer ou des napolitains.
  • utilisé pour enrober, en couverture des ganaches, rochés et autres pralinés.

La fabrication est semi-automatisé. Une machine appelé enrobeuse peut recouvrir les bonbons carrés. Par contre toutes les spécialités de forme arrondies sont boulées ( formées) manuellement et enrobées une à une par trempage dans un bain à l’aide d’un anneau ou d’une fourchette. On imagine donc bien le temps nécéssaire à la fabrication des rochers pralinés.

Diamant noir, Cabosse et Coco, les exquises gourmandises

La chocolaterie est connue pour ses spécialités, truffe de Bordeaux, guinette, créole, ses pralinés et autres ganaches aromatisées.

il y a des recettes de toujours et des créations très récentes. C’est une des force de la maison de toujours savoir se renouveler. Quand il a repris l’affaire Serge Michaud a beaucoup crée. C’est lui qui a inventé les chocolats au thé, le Bergamote, le jasmin en souvenir des bouquets de bienvenus offerts à Bali et bien d’autres encore comme la créole, une guinette où le rhum remplace le kirsch.

Cliente du magasin avant ma visite, j’étais fan des pralinés, du Turinois ( un cube aux noisettes surmonté d’un fruit entier) et de l’Opéra (un praliné amande-cannelle noisette entière enrobée. Avec Mona-Lisa, j’ai testé nombreux bonbons et ma short list a changé. Voici en partage mes trois bonbons préférés :

En premier, il y a le Diamant Noir, une friandise à base de raisins macérés trois jours dans de la Fine de Bordeaux puis travaillés comme une truffe avec une finition de sucre bleu. Best-seller de la maison depuis de nombreuses années, cette bouchées séduit par son originalité et sa délicate note liquorée. Les raisins sont bien égoutés. L’alcool ne prend pas le pas sur le chocolat.

Le Diamant noir, le Best-seller . Gourmandise à base de raisins macérés à la Fine de Bordeaux

Ensuite il y a les derniers-nés, Cabosse et coco

Cabosse a la forme d’un demi fruit de cacaotier. C’est un coeur coulis-passion sous une enveloppe croquante. Une explosion en bouche, fruité et chocolaté à la fois. Un délice.

Cabosse, gourmandise choco et coulis passion

Coco, la toute nouvelle création d’Alexandre Diaz-Garcia sublime la noix de coco. Celle-ci est rapée, caramélisée et mélangée avec un praliné maison. La pâte refroidie est boulée, puis enrobée de chocolat au lait et saupoudré de coco. Exotique, original et bien équilibré, ce bonbon a tout pour entrer la liste des produits phare de la maison.

Les secrets de la Maison Cadiot-Badie

Avant de quitter la chocolaterie, j’ai demandé à Serge Michaud de partager ses secrets. Je voulais savoir ce qui donnait à ses bonbons un supplément d’âme. Voici sa réponse:

La passion Chocolat depuis l’enfance. Ma grand-mère faisait du chocolat pour la famille, pour ses amis. Mes souvenirs heureux parlent de guinette, de ganache et de friandises de chocolat. Ma grand-mère me gâtait beaucoup. J’ai appris le chocolat avec elle.

L’autre secret, c’est la qualité. Chez Cadiot-Badie, nous utilisons les meilleurs ingrédients, la vanille de Tahiti, le sucre de Cannes, le cacao premier Cru acheté à de petits fournisseurs et chez le N°1 mondial.

Serge Michaud, propriétaire de la Maison Cadiot-Badie

Les ateliers dégustation de l’Ecole du Vin de Bordeaux

L’école du vin de Bordeaux

Organisme de formation dépendant du CIVB*, L’Ecole du Vin de Bordeaux propose des programmes variés pour s’initier, se perfectionner ou se professionnaliser. En guise de présentation, voici les essentiels:

  • 1989, création de L’Ecole du Vin de bordeaux
  • 1 adresse à Bordeaux, 3 cours du 30 juillet, au coeur de l’hyper-centre
  • 250 Formateurs accrédités
  • 1 site internet pour tout réserver : https://www.ecoleduvindebordeaux.com
  • un public composé à 55% d’amateurs et à 45% de professionnels

* CIVB = Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux, 1 cours du XXX juillet. Organisme au service des viticulteurs et négociants

Bénédicte Martre-Trocard, viticultrice et formatrice

Les ateliers, une idée cadeau

Les ateliers de L’Ecole du Vin de Bordeaux, ce sont des formations courtes accessibles à tous. Les cours se tiennent le samedi matin dans une magnifique salle entièrement rénovée et équipée pour la dégustation.

Salle de Dégustation de l’Ecole du Vin de Bordeaux

Les différentes thématiques proposées permettent de découvrir le vin sous différentes approches. les ateliers sont menés avec rythme et passion par des professionnels du vin. Chacun combine une partie théorique, des animations et des dégustations. L’idée c’est de vivre une vraie expérience multi sensorielle à la découverte des vins de Bordeaux.

Sur le site de l’Ecole, on trouve le calendrier des sessions et une offre de bons cadeaux. Le programme de 2020 est déjà en ligne. Pour aller le découvrir, c’est ici en cliquant :

Les ateliers accords mets et vins, mon retour d’expérience.

Invitée à tester trois thématiques, j’ai vraiment aimé le concept. Il y a du contenu, du rythme et de la bonne humeur.

A chaque fois, la session commence par une présentation du vignoble Bordelais et des cépages. Notre formatrice du jour, Bénédicte Martre-Trocard rappelle que la filière vin à Bordeaux c’est :

  • Le premier employeur de Gironde, 55 000 personnes
  • 5834 récoltants – des Propriétés d’une taille moyenne de 19,1ha
  • 300 négociants, 72 courtiers
  • 29 coopératives

Elle continue par un regard sur la dégustation, la méthode et le vocabulaire. Puis, en fonction de l’atelier, les contenus diffèrent :

Avec Choco’Bordeaux– 49€ , on combine le monde du vin et celui du chocolat. Thierry Lallet, chocolatier Bordelais, nous initie à l’histoire, la production et la fabrication de notre gourmandise préférée. Il parle aussi origine et terroir. Et c’est là ou l’atelier Chocolat et vins prend tout son sens. On comprend que les deux mondes partagent les mêmes fondamentaux.

Belle alliance entre un chocolat pure origine de Sao Tomé et un Saint Emilion

De la Vigne à la Table – 110€ . C’est une initiation au service des vins et à la découverte des accords mets et vins. L’atelier se déroule en deux temps. Le premier in situ de 9h30 à 12h et le second au restaurant pour un déjeuner. Pour notre Tasting, Gil Elad du Mampuku avait fait le déplacement.

Nous avons eu la chance de tester les bouchées gourmandes de son restaurant dédié à la cuisine fusion entre Asie et Méditerranée.

Mariage entre la cuisine méditerranéenne et les blancs de Bordeaux

Vins et Fromages – 49€ . C’est la recherche de l’accord parfait. Ici on teste des propositions originales, des choses nouvelles pour sublimer nos apéros du week-end. Avec le fromage, l’éventail des possibles est immense. On peut se rassurer avec un Rouge, accord classique, tester le liquoreux ou twister la dégustation avec un Graves blanc sec et aromatique.

N’hésitez pas à consulter le programme et le calendrier de l’Ecole du vin. L’offre est très large. Elle est accessible à tous et à tous les Budgets.

le Cadeau idéal, ma liste de Noël à gagner sur Instagram.

Les messages d’amour font les plus beaux cadeaux. L’amant écrit Je t’Aime. L’amoureuse dessine un cœur maladroit au dos d’une photo. Il l’invite à l’hôtel, elle lui promet à l’oreille des nuits trop courtes et des matins câlins à contempler le soleil se lever. Ces cadeaux là n’ont pas de prix, pas de timing. Ils enrichissent nos histoires de cœur de souvenirs câlins.

Noël nous fait vivre d’autres émotions, d’autres instants magiques à partager avec nos proches. Inscrit dans un rituel familial, le cadeau renforce nos liens et nos sentiments d’appartenance. Chaque tribu possède ses codes, ses traditions non écrites et pourtant immuables. Certains déposent les cadeaux au pied du sapin scintillant et les ouvrent au matin du 25. D’autres habillent le tonton célibataire d’un costume rouge, d’une barbe blanche et lui font jouer le père Noël sous les yeux émerveillés des tout petits. Objet de prix ou pacotille, les présents sont chargés de tendresse et d’affection. J’offre à mamie les photos encadrées du dernier été en famille, un cachemire moelleux à ma sœur adorée, le dernier jeu vidéo à mon geek préféré et beaucoup de cadeaux gourmands à mes nombreux cousins. Chocolat, panier garni, bon vin et invitation au restaurant font partie de ma Christmas list.

Et toi, quels cadeaux aimes-tu offrir ? Es-tu plutôt fait maison, gadget ou gourmandises ? Je sais que tu peux manquer de temps alors je partage quelques idées pour jouer les formidables Pères Noël. Et comme j’ai envie de te faire plaisir, tu pourras gagner sur Instagram un des cadeaux de la liste. Suis-moi en décembre, je les mettrai au tirage au sort.

Cadeau N°1 :Le déjeuner gastronomique au restaurant Côté Rue

En amoureux ou entre copines, le déjeuner gastronomique crée une pause gourmande dans une journée bien remplie. Chez Côté Rue, tu oublies ton quotidien pour te régaler d’une cuisine raffinée servie dans un cadre d’exception avec ses hauts plafonds moulurés, ses parquets en chevrons et ses miroirs monumentaux. Le Chef Rudy Ballin travaille sous tes yeux, si tu aimes tu peux suivre le déroulé du déjeuner comme au théâtre. Sinon, tu t’abandonnes au plaisir de la table. Chaque plat est une découverte qui commence par le plaisir des yeux. Servis dans une vaisselle de grès très contemporaine, les assiettes séduisent par leur esthétique. La dégustation ne déçoit pas, justes cuissons et saveurs inattendues font le bonheur des gastronomes. (+ de photos dans mon article http://bordeaux-cuisine-and-co.org/diner-gastronomique-au-restaurant-cote-rue/ )

  • Côté Rue, 14 rue Paul Louis Lande, Bordeaux
  • Réservation très conseillée 05 56 49 06 49
  • Ouvert le midi jeudi et vendredi, le soir du mardi au samedi
  • Le déjeuner en trois plats 35€ , le soir 61€

Le chou farçi selon Rudy Ballin, restaurant Côté Rue

Cadeau N°2 : Le cours de cuisine avec Chef Jésus

Je ne te présente pas Chef Jésus, l’animateur d’émissions Food sur France Bleu Gironde, l’infatigable présentateur des démonstrations de Chefs sur Bordeaux S.O Good ou le conseiller auprès des chefs et restaurateurs. Chef Jésus est un personnage de la scène culinaire Bordelaise que tu connais certainement. Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de son activité de cours de cuisine privés, un domaine où ses conseils bienveillants et ses qualités de chef font merveille. Chez CUIS’in les ateliers, Jésus Hurtado te reçoit chez lui rue Pelleport. Sa superbe cuisine contemporaine dispose de 5 postes de travail, modernes et hyper clean. Tu t’inscris seul(e) ou à plusieurs pour 4 heures intenses. Chef Jésus a fait le matin un marché aux Capucins tout proche. Vous allez travailler le produit de saison et de région et déguster sur place. La formule fonctionne super bien car Chef Jésus en habitué des démonstrations publiques sait parfaitement rythmer la séance. Avec lui pas de temps mort. Tout est bien cadré, tout est prêt. En bonus, beaucoup de conseils pour améliorer tes pratiques et une super ambiance.

  • CUIS’in les ateliers
  • 107 rue Pelleport , proche Gare Saint Jean
  • Formule en 4h de cours de cuisine suivi d’une dégustation. 4 à 5 participants.
  • 85€ tout compris. Le samedi
  • Réservation sur le site http://www.cuisin-lesateliers.com

Cadeau N°3 : Château de la Dauphine, Un Magnum de Fronsac 2015

Prestigieux Château dont l’histoire remonte au XVIII siècle, le domaine doit son nom à La Dauphine de France, épouse du fils de Louis XV qui y aurait séjourné. A l’époque, les vins de Fronsac jouissent d’une belle réputation et sont invités à la table des rois. Depuis son rachat en 2000 par monsieur Jean Halley, la propriété a retrouvé belle allure. Celui-ci investira dix millions d’euros pour rénover entièrement le château, construire des bâtiments techniques modernes et replanter 1/3 de la vigne avant de céder le domaine à la famille Labrune qui continue à innover dans les vignes et dans les chais. (+ de photos dans mon article de mai http://bordeaux-cuisine-and-co.org/oenotourisme-vert-le-green-tour-du-chateau-de-la-dauphine/ )

Aujourd’hui, la propriété compte 53 hectares en AOC Fronsac plantés à 85% en merlot et 15% en cabernet franc, les deux cépages emblématiques de la rive droite de Bordeaux. Depuis 2012, la vigne est conduite en bio sans intrant chimique et pesticide de synthèse. Michel Rolland, l’œnologue conseil de la maison, y pratique une vinification douce et économe en sulfitages. Le domaine a obtenu la certification en agriculture biologique en 2015 et poursuit sa démarche de culture durable avec le passage à la biodynamie. Ce mode de production, sorte d’homéopathie appliquée à l’agriculture donne un vin naturel (pas nature, attention) qui respecte le fruit et magnifie le terroir.

Le 2015, millésime sublime à Bordeaux porté par une superbe météo séduit par sa robe d’un pourpre profond, presque velours. Son nez, très élégant, est sur des notes de fruits rouges mûrs avec quelques touches d’épices. L’attaque est souple et ronde mais très voluptueuse laissant présager de belles années de garde pour ce grand Bordeaux. Il serait bon de conserver ce vin quelques années, 5 ans au minimum. Les plus sages attendront 2025, l’apogée prévue.

  • Château de la Dauphine, rue Poitevine 33126 Fronsac 05 57 74 06 61
  • Visite et découverte du Parc, du vignoble, des ateliers Biodynamie et des Bâtiments techniques.
  • Dégustation de 3 vins, du miel de la propriété et d’une gelée de Merlot maison. Tarif individuel pour le Green Tour: 12.00€ TTC/personne Durée 45 min.
  • L’équipe oenotourisme propose d’autres formules susceptibles d’inclure un pique-nique et même un déjeuner au bord de la piscine. Le mieux est de consulter leur site https://www.chateau-dauphine.com/oenotourisme/

Photo Château la Dauphine

Cadeau N°4 Le panier gourmand de la P’tite Boulangerie

Pour Noël, on veut toujours le meilleur. Dans mon panier gourmand, je vais mettre des viennoiseries croustillantes au bon goût de beurre frais, un gâteau presque basque et une baguette des copains. Ce sont les spécialités que tu retrouves à la p’tite Boulangerie, une nouvelle enseigne installée depuis peu aux Chartrons. Le concept de la mini boulangerie où tout est fait maison, avec de la farine biologique et du levain naturel vient du Cap Ferret ou Pascal Rigo avait installé sa première p’tite boulangerie en 2016. Depuis, l’entrepreneur franco-californien a construit une structure mère avec deux associés Arnaud Chevalier, un boulanger bio pour la partie technique et Florence Mero au développement et à l’administratif. A Bordeaux, tu peux donc retrouver la P’tite Boulangerie rue Notre Dame et dans les toutes nouvelles Halles de Bacalan, deux emplacements stratégiques au cœur du Bordeaux bobo. Façade bois et enseigne comme écrite d’une main d’écolier, tu reconnaîtras facilement le magasin. Tu y retrouves les ficelles-apéro, une mini baguette à base de farine bio déclinée en version poivre-parmesan, chorizo ou olive, la baguette des copains, une sélection de sandwichs et en sucré, l’incontournable tarte au citron meringuée sablé breton coco amande et crème citron, la TropCapienne à base de brioche au miel de tamaris produit dans le médoc ou le gâteau presque basque, une tuerie.

  • La P’tite Boulangerie Notre Dame
  • 62 rue Notre dame, ouvert tous les jours de 8H à 20H sauf le dimanche fermeture à 18h30
  • La P’tite BOULANGERIE de Bacalan
  • En face de la cité du vin, Du mardi au samedi De 8H à 14H30 et de 17H30 à 20H
  • + Dimanche matin de 8H à 15H

Cadeau N°5 : La Pâtisserie de Cyril Lignac, Exemplaire offert par la Librairie de la Comédie

Si comme moi, tu as écouté Dimanche On va Déguster sur France Inter, tu rêves du nouveau livre de Cyril Lignac, La Pâtisserie. Avec Cyril Lignac, on est dans le partage, la transmission et le câlin comme il aime si bien le répéter. Pour lui «  la pâtisserie est une affaire de tendresse maternelle. Je veux que mes gâteaux réconfortent les gens, qu’ils leur apportent de la douceur » . Dans son livre, des idées pour les fêtes ou simplement se faire plaisir tout au long de l’année. Tu y trouves des classiques faciles à réaliser comme la tarte au citron ou les madeleines et de belles recettes pour les amateurs presque pro. Le Paris-Brest revisité mérite son coup d’œil. Il donne envie d’être encore plus gourmand ou gourmande.

A Bordeaux, tu trouveras l’ouvrage à la Librairie de la Comédie, le nouveau spot Food and Book situé à deux pas de la rue Sainte Catherine. J’aime bien cette  adresse qui associe le livre à l’instant gourmand. Installée juste à côté du Grand Théâtre de Bordeaux, la librairie est spécialisée dans le Vin et la Gastronomie. Tu peux y acheter de la littérature classique guidé par les conseils d’un personnel vraiment qualifié et de beaux livres pour tes achats de Noël. Tu peux aussi y donner rendez-vous à une amie pour une pause gourmande au milieu d’une après-midi shopping. Au Rez de chaussée, se trouve un espace restauration avec les pâtisseries de l’enseigne Opéra appartenant au même groupe que la Librairie de la Comédie.

  • Librairie de la Comédie
  • 48-50 Cours du Chapeau Rouge
  • Ouvert du Lundi au Dimanche de 9h à 19h

Mon concours la Liste de Noël : 5 lots à gagner en décembre

  • Post sur Instagram chaque lundi et les deux premiers jeudis avant Noël
  • Tirage au sort 5 jours après le post.
  • Pour participer il faut :
  • S’abonner à mon compte Instagram @sophiejuby et à celui des donateurs
  • Laisser un commentaire et Invitez deux ami(e)s à participer à ce tirage #sophiejuby #concours

 

  • Lundi 4 : post du livre de cuisine tirage le vendredi 8
  • Jeudi 7 : post du panier gourmand tirage le Mardi 12
  • Lundi 11 post du magnum de vin tirage le vendredi 15
  • Jeudi 14 post du cours de cuisine tirage le mardi 19
  • Lundi 18 post du déjeuner gastronomique tirage le jeudi 21 à 20h