Nuit des Banquets glam rock au Palais de la Bourse

Arrivée digne de rock stars pour Christopher Coutanceau, La Maison Coutanceau à la Rochelle, Nicolas Masse, la Grand’Vigne à Martillac et Jean-Luc Rocha du Château Cordeillan-Bages à Pauillac._DSC0914_DSC0924 _DSC0929

Les trois chefs doublement étoilés et copains à la ville ont fait irruption dans la salle au guidon de magnifiques Harley Davidson. Au son si caractéristique des bi-cylindres de Milwaukee, le public ébahi s’est levé tout smartphone brandi. Applaudissements, photos, photos, photos, les 240 convives ont adoré et partagé ce moment unique. _DSC0949 _DSC0964

La soirée a continué en rythme, les chefs ont présenté leur programme : un menu exceptionnel fruit d’un co-working culinaire, l’occasion rare de découvrir en un soir la cuisine des plus étoilés de la région. Au menu des plats signatures, à la carte dans leur maison respective.

  • En Entrée, la coquille Saint Jacques en trois déclinaisons de Christopher Coutanceau.
  • En plat, Le pavé de Bar au chanterelles et parfum de livèche de Nicolas Masse
  • Le dessert comme un mystère café mascarpone signé de Jean-Luc Rocha. _DSC1008

_DSC8343_DSC1112 _DSC1145
_DSC1230Une soirée très food and fun pour les trois chefs heureux de se retrouver ensemble en cuisine. Le banquet permit aussi partage de conseils et expertises entre chefs, entre chefs et élèves cuisiniers._DSC1217 _DSC1233

_DSC0967 (1)

Jean-Francois Runel-Belliard, président de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde

Une soirée énorme pour le public : un cadre grandiose, des paillettes, du plaisir partagé mais aussi un beau geste de solidarité. Les chefs avaient imaginé une tombola au profit de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde. Trois heureux convives sont repartis avec la veste signée d’un deux étoiles, tandis que 5 euros par repas étaient reversés pour les plus démunis. _DSC0976_DSC1188 _DSC1193

Nicolas Masse aux Epicuriales : des parfums d’iode & de chlorophylle au coeur de Bordeaux

Lundi soir aux Epicuriales, Nicolas Masse nous conviait à un voyage immobile. Certes, il manquait le cadre exceptionnel des Sources de Caudalie. Il manquait le décor de vignes, l’écrin du château. Mais l’essence de la cuisine du chef était bien présente elle.

Nicolas Masse

La formule à 95 € tout compris permettait de découvrir une cuisine faite de produits locaux et respectueuse des saisons. Je n’oublie pas la belle dégustation de Pessac-Léognan, une déclinaison des seconds vins de Smith Haut Lafitte. Au menu une terrine de foie gras et esturgeon fumé suivie d’un pavé de maigre en croute & émulsion marine. Nicolas Masse célébrait le joli mariage entre la chlorophylle et l’iode, la communion de la mer et de la terre.

_DSC1406 (1) _DSC1447 _DSC1451

_DSC1412

 

Le pavé de poisson aura cuit 8 mn au four, sa croûte prendra couleur sous la salamandre juste avant le service. Le maigre va reposer sur une royale à l’ail noir du japon recouverte d’asperges vertes cuites al dente. Déjà tu devines l’alliance entre le moelleux de la crème et le croquant du légume. Avant de poser le pavé, le chef verse dans l’assiette une jolie louche d’émulsion brûlante. Cette écume emprisonne de puissantes saveurs terre & mer, de son fumet de poisson et huître coloré à la chlorophylle d’épinard. Le plat prend une allure easy-chic. L’œil photographie une île flottante : le dos de maigre au centre d’un océan de vert. C’est juste le merveilleux de la haute cuisine : une composition dont les saveurs se dévoilent petit à petit avec élégance et retenue. Une touche de mystère apporte un supplément de plaisir à la dégustation. Bienvenue dans le petit cercle des deux macarons Michelin.

_DSC1532 _DSC1536

J’ai très envie de te parler du dessert : un combo choco-framboise, une subtile gourmandise parfumée à l’estragon, un mix de texture et de parfums : une coque de chocolat garnie de mousse caramelia, sorbet framboise estragon et palais choco-framboise on top.

_DSC1635_DSC1626_DSC1618That’s all folk , enfin presque. Juste encore une ou deux photos en coulisse. Le chef se prête au jeu de la séance photos avec sa brigade du jour de chez Lacoste traiteur puis avec les stars du ballon venus savourer sa cuisine._DSC1380 _DSC1381

_DSC1644Nicolas Masse, Matthew Clarain

Dine à la Grand’ Vigne & just enjoy the food

Partager l’expérience d’un diner aux Sources de Caudalie ? Comment ? Restons modeste, je ne voudrais pas m’inventer critique gastronomique. Je laisse aux professionnels du verbe culinaire, le soin de qualifier la cuisine du chef. Le Michelin a récompensé Nicolas Masse d’une seconde étoile en février. Le guide distingue une table d’exception où la maîtrise technique, les cuissons parfaites, les ingrédients de qualité sont au rendez-vous.

Que reste-t-il à évoquer alors ? Le plaisir !!!

Celui de profiter d’une belle soirée, de savourer chaque plat avec l’enthousiasme du débutant, d’oublier ses aprioris de globe-goûteurs pour se laisser séduire par la cuisine du chef. Personne ne s’en plaindra et surtout pas notre amoureux qui se lasse parfois des diners transformés en séance photo.

Place aux sensations, à l’émotion. Laissons-nous charmer par la simplicité d’un consommé de laitue du potager du chef. Un petit bijou de chlorophylle en bouche. Et le tartare de tourteau et coquillages disposés comme un mini jardin : my God, so Pretty !!! Fraicheur délicate et iodée de la chair de crabe boostée par le goût puissant des langues d’oursins. J’adore !!! On continue avec des Saint Jacques encore croquantes présentées accompagnées de légumes de saisons, une déclinaison de choux : fleur, Bruxelles ou rave. Terminons notre diner par un caprice de chocolat et noisettes, là je craque !!!

Je n’oublie pas les vins proposés par un jeune sommelier qui conseille sans diriger. Clin d’œil au terroir nous accueillant, le Pessac Léognan reste une bonne option pour un blanc qui accompagnera à merveille ces poissons.

Voilà, douce et délicate soirée au milieu des vignes dans une salle dont je ne te montre pas les photos par respect pour la tranquillité des mes voisins. No Flash, No photos. Just enjoy the food !!!

_DSC6370 _DSC6376 _DSC6391 _DSC6407

Nicolas Masse & Thierry Renou, duo de chefs pour le banquet vert de Bordeaux So Good

Bordeaux So Good nous promettait des lieux inattendus pour la nuit des banquets. Dépaysement réussi avec le Banquet Vert installé dans les serres des M.I.N de Bordeaux (le marché de gros). Y aller c’est s’aventurer au bout du quai de Paludate, dépasser les boîtes de nuit et terminer le voyage sur un parking un peu glauque éclairé par les lumières des camionnettes où se dispensent des plaisirs tarifés.

Oups un peu canaille le M.I.N pour nous les Bordelais !!!

Rassure-toi, en fait l’endroit est très safe. Nicolas Masse des Sources de Caudalie et Thierry Renou, le Patio à Arcachon nous attendaient au cœur du pôle horticole. Les deux chefs partagent la même vision d’une cuisine très structurée à base de produits locaux amoureusement sélectionnés, le duo ne pouvait que bien fonctionner. Le décor ? Assez light mais complètement tendance, au milieu de la serre, se dressait une longue table nappée de blanc immaculé capable d’accueillir les quatre-vingt convives attendus pour la soirée. De chaque côté, une rangée d’arbustes éclairés par une lumière tamisée donnait à l’ensemble un petit air féérique.banquet bordeaux so Good

Comme si nous étions invité dans les serres d’un château. Juste Magique !!!

Les invités à ce banquet de chefs avaient retenu leur place dès le lancement de la réservation sur le site Bordeaux So Good. On a joué à guichet fermé. Le nombre de place volontairement limité a permis aux deux chefs de vraiment s’exprimer. Ils ont réussi le pari de travailler avec une cuisine mobile et une équipe toute nouvelle pour eux, celle de Lacoste Traiteur. Tu imagines un chef d’orchestre étranger qui vient à Bordeaux faire jouer le Grand théâtre. C’est pareil. S’adapter rapidement au matériel et aux hommes, une difficulté à surmonter quand on travaille hors de ses murs. Le public lui n’a rien vu, il a écouté dans un silence respectueux, le chef Thierry Renou présenter le menu. Puis il a goûté le privilège de diner dans un site si inattendu. Et puis surtout grâce au talent de Nicolas Masse et de Thierry Renou, les Bordelais se sont régalés.

DSC_1103

DSC_1104DSC_1112DSC_1166 (1)DSC_1159

Se faire plaisir, c’est ça Bordeaux So Good !!!

Pour toi, quelques images des coulisses. Des photos orientées sur le travail de Thierry Renou. Tu m’en voudras pas, je suis partie avant la fin, continuer la soirée…

Thierry Renou, Bordeaux So goodBordeaux so Good, nuit des banquetsThierry Renou, le patio arcachonDSC_1144 (1)DSC_1117 (1)DSC_1132DSC_1125DSC_1107